Le Visage de l'ombre

Bkk couverture coeur de flammes tome 1 le visage de l ombre iman eyitayo

3 5

 

Série : Coeur de flammes (T.1)

  • Auteure : Iman Eyitayo
  • Sortie : 01/09/2014

 

 

 

Tome suivant

Coeur de flammes T.2

 

4e de Couverture

Aluna vit dans l'ombre, c'est une paria. Elle est née jumelle, synonyme d'arrêt de mort depuis qu'un être mystérieux, le Régisseur, règne en tyran sur son monde. Seulement, lorsqu'elle brise un interdit ancestral par accident et ravive ainsi un ancien conflit avec le royaume voisin, elle se retrouve au centre de toutes les attentions. Elle devra alors faire un choix pour maintenir la paix. Y arrivera-t-elle sans trahir son secret ?

Un premier tome qui doit sa réussite à l’harmonie dans la combinaison de ses différents aspects

Résumé :

Aluna devrait être morte. Ayant une sœur jumelle, elle n’avait pas le droit de vivre. Depuis sa naissance, ellBkk coeur de flammes tome 1 le visage de l ombre image 1 flammee vit cachée de tous, sans aucune existence officielle. Le druide, chez qui elle loge, mène des expériences plus que douteuses qui changeront à jamais sa vie. Le jour où l’une d’elles dérape, la jeune fille devra dire adieu à la solitude qui l’encerclait jusque là. Elle devra trouver la force de résister aux sirènes de la destruction, pour ne pas être anéantie par ce qui se tapit au fond d’elle.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Dans l’ensemble, la plume d’Iman Eyitayo est bonne. L’oscillation en phrases courtes et longues est maitrisée. On a un équilibre certain ainsi qu’un rythme agréable.  

L’auteure nous propose de découvrir les différentes facettes de son histoire en changeant régulièrement de point de vue. Cet exercice n’est pas forcément évident, car si l’on se trouve toujours là où il y a un intérêt, il faut faire attention de ne pas perdre le lecteur. Dans le cas présent, si deux voire trois visions se démarquent plus que d’autres, elles sont loin d’être les seules que l’on a. On finit par voir, au moins une fois, la vision des personnages conférant un minimum d’intérêt à l’intrigue. Tout le monde n’aimera pas forcément ce procédé. Personnellement, je l’apprécie parce qu’il permet d’instaurer un rythme plus soutenu avec moins de temps mort ; faut-il encore qu’il soit bien utilisé, sinon il donne l’effet inverse. Dans cet ouvrage, il est bien employé et permet d’asseoir les différentes interrogations posées par l’intrigue. 

Le style aurait été encore plus appréciable sans les nombreuses coquilles restées dans le texte. Elles gâchent un peu la fluidité de lecture, surtout quand elles consistent en un mauvais usage de la langue. On peut également remarquer – c’est surtout visible sur les premières pages et moins par la suite – des répétitions de termes, proches les unes des autres. Là aussi, cela affaiblit la fluidité.

"Après discussion avec Iman, elle m'a indiqué qu'une révision du texte avait été faite et ainsi les coquilles trouvées et corrigées. Le texte revu est donc dors et déjà disponible sur la version numérique du livre; la version papier corrigée sera disponible dans les exemplaires tirés au mois de septembre"

 

  • L'intrigue : Bkk coeur de flammes tome 1 le visage de l ombre image 2 lac et foret

La trame de l’histoire est simple et a un goût de déjà vu, mais l’auteure décide de corser l’affaire en prenant des risques.  

Bingo ! parce que ça fonctionne. 

Les risques pris se situent, d’une part dans le fait de ne pas dire tout de suite au lecteur pourquoi la gémellité est interdite et, d’autre part dans le brouillage des pistes en accumulant les interrogations.  

Ce premier tome ne répond à aucune question, mais alors aucune de chez aucune. C'est très risqué parce que si l’auteur loupe le coche, il risque de perdre le lecteur. Heureusement, ce n’est pas le cas pour Le Visage de l’ombre. Même si on revient régulièrement sur ces interrogations, plutôt que de laisser notre attention se focaliser totalement sur elles, Iman Eyitayo semble plutôt nous dire : « Pas d’inquiétude je vous donnerai les réponses, mais concentrez-vous d’abord sur ce qui ce passe actuellement et sur rien d’autre ». Elle instaure une situation dramatique qui nous pousse à oublier le reste. On est tout simplement occupé par l’instant T. Cela s’accentue par le fait qu'elle ne tourne pas son histoire sur l’avenir. Ainsi, on ne peut pas se projeter plus avant ce qui évite d’être frustré par le manque de réponses. Bien évidemment, il ne faut pas s’en faire, car il y a fort à parier que les prochains tomes donneront les clefs au fur et mesure ; c’est le pacte que l’auteure passe avec nous en  tout cas.  Bkk coeur de flammes tome 1 le visage de l ombre image 3 statue de glace

Il y a toutefois un revers de médaille à utiliser un tel procédé. Il s’agit là d’une vision purement subjective qui sera différente pour chaque lecteur. Personnellement, j’ai trouvé la mise en place un peu longue à se faire. J’ai vraiment accroché à partir de la seconde moitié de l’ouvrage, une fois que j'avais pris conscience qu'on n'aurait pas la moindre esquisse de réponses.

 

  • L'univers :

Cœur de flammes contient tous les ingrédients de base de la fantasy. La magie, les conflits, les différentes races, les groupes dissidents, le dirigeant oppresseur, les dragons, ainsi que les complots sont bien présents et divertissent comme il se doit. L’univers créé est original et les premières règles sont exposées dans ce tome.  

Gros point positif : l’ancrage d’autres genres littéraires dans l’œuvre, comme le thriller, l’aventure et même la romance. Ils sont tous savamment dosés pour ne pas voler la vedette au genre principal. Concernant la romance, j’ai eu très peur de tomber dans un énième roman mettant en scène un triangle amoureux emballé dans un univers de fantasy. Ça n'a pas été le cas et j'ai poussé un "ouf !" de soulagement.

 

  • Les Personnages :

La première chose que je me suis dite sur eux était : « Bof. Ils ne cassent pas trois pattes et un canard. » Après ma lecture, je pensais toujours la même chose à l’énorme différence que je les appréciais. Cela faisait longtemps que je n’avais ressenti un tel désespoir à l'idée de quitter des personnages. Bkk coeur de flammes tome 1 le visage de l ombre image 4 montagne enneigee

Oui, ils sont clichés. Oui, certaines de leurs réactions sont un peu surfaites ; mais ils sont sympathiques et nous embarquent généreusement dans leurs péripéties. On assiste à des histoires assez réalistes compte tenu du contexte, même si certains faits arrivent un peu rapidement. C'est ce réalisme qui rend possible l'utilisation des genres littéraires annexes dont j'ai parlé juste avant.

Prenons le plus marquant, le genre romantique. Si Iman Eyitayo s'en sort bien le concernant, c'est parce qu'elle n'est pas tombée dans le vilain piège d'orienter son texte vers la romance justement. Il y en a et on trouve cela normal, parce que l'on voit les personnages évoluer en direct. Ils ont des sentiments qui se développent et ne restent pas figés. Toutefois, leur vie étant ainsi faite, ils n'ont pas forcément la possibilité de se consacrer à leurs idylles.

Les protagonistes sont là où ils doivent être avec l'état d’esprit – c'est le plus important selon moi – qui convient au moment où ils vivent quelque chose d'important.

 

En Bref : 

En bref, Le Visage de l'ombre  pose tranquillement les bases de la saga Cœur de flammes. La plume arrive à donner un rythme constant, même si l'on déplore une baisse de la fluidité de lecture en raison de coquilles persistantes. Iman Eyitayo se débrouille bien dans l'utilisation de changements de point de vue narratif, nous permettant de toujours être là où l'intrigue est intéressante.

L'intrigue justement pose un grand nombre de questions, en nous faisant comprendre un peu tardivement qu'aucune réponse ne sera dévoilée ici. L'auteure passe un pacte avec le lecteur demandant à ce dernier d'accepter de se plonger uniquement dans les faits relatés à l'instant T. Elle accentue cela en ne projetant pas son histoire dans un futur lointain, abaissant d'une manière non négligeable les frustrations susceptibles de naître de toutes ces interrogations. Bkk coeur de flammes tome 1 le visage de l ombre image 5 cercle de flammes

L'univers est original et bien maîtrisé. On est clairement en présence d'une œuvre de fantasy qui sait utiliser d'autres genres littéraires pour percuter encore plus.

Les personnages ne sont pas exceptionnels et véhiculent de nombreux clichés du genre. Cependant, ils ont un incroyable capital sympathie et à la fin du livre, il est difficile de se séparer d'eux. Leurs réactions, parfois surfaites, sont dans l'ensemble cohérentes et réalistes d'où la bonne gestion des autres genres littéraires. Leurs émotions sont, elles, à leur place au moment où il le faut.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

J’attends du prochain une immersion plus rapide dans l’intrigue, ainsi qu’un rythme encore plus soutenu répondant à une ou deux interrogations posées, tout en mettant d’autres problèmes en lumière.

 

Points Faibles Points Forts
  • Coquilles nombreuses
  • Répétitions de vocabulaire
  • Mise en place scénaristique lente
  • Clichés sur les protagonistes
  • Maitrise des différentes visions narratives
  • Grande prise de risques sur l'intrigue et l'univers
  • Dosage de la frustration du lecteur
  • Genres littéraires bien utilisés
  • Personnages particulièrement sympathiques

 

 

Notation : 

Style Écriture : 7/10

Intrigue : 7.5/10

Originalité : 7/10

Univers : 7.5/10

Personnages : 7.5/10

Moyenne Globale : 7.3/10

Sources Illustrations :

Image 1 – Flamme : https://pixabay.com/fr/flamme-le-feu-orange-inflammable-1013280/

Image 2 – lac et montagne : https://pixabay.com/fr/paysage-panorama-sc%C3%A9nique-nuages-2278315/

Image 3 – Statue de glace : https://pixabay.com/fr/lac-louise-alberta-canada-51543/

Image 4 – Montagne enneigée : https://pixabay.com/fr/fantasy-monde-voyager-2069971/

Image 5 – Cercle de flammes : https://pixabay.com/fr/le-feu-la-flamme-la-chaleur-marque-1073217/

 

Extraits

Extrait n°1 :

Prologue

Panadil jeta un coup d’œil par-dessus la rambarde : personne. Sans hésiter, il se laissa glisser sur la corde qu’il avait su improviser à l’aide de divers vêtements. Une fois à terre, il regarda la fenêtre d’où il s’était enfui et se félicita d’avoir demandé à passer la soirée avec sa meilleure amie et son ancienne gouvernante qui elle, vivait au deuxième étage. De ses propres appartements, la descente aurait été moins aisée. Son estomac se noua en repensant à ce qu’il avait dû faire pour réussir son entreprise : droguer ses deux amies. Il s’en voulait, pourtant il n’avait guère eu le choix. Il devait s’en aller au plus vite, et sans se faire remarquer.

Panadil quitta prudemment l’enceinte du château puis s’élança vers les jardins royaux. Il courut plus d’une heure et finit par atteindre le labyrinthe fleuri. De hautes haies le surplombaient de trois têtes, ce qui lui permettait de passer inaperçu. Jusque-là, son plan se déroulait à merveille. Cela allait lui prendre du temps, mais s’il ne faisait aucune erreur, il pourrait sortir du dédale sans encombre. Il sourit en se rappelant comment son père avait tenté d’en faire une barrière dissuasive. Même s’il n’y avait jamais mis les pieds à cause de l’interdiction de s’aventurer dans cette partie du palais, il en avait tout de même percé le mystère. Cela lui avait pris des années d’observation et de calcul, mais il l’avait fait.


Extrait n°2 :

Le druide ferma les yeux. L’un de ses massex brilla intensément, formant une lumière aveuglante autour des mains d’Aluna. Elle ressentit une étrange vague de chaleur lui parcourir la peau, douce et apaisant, bien différente de celle qui l’avait envahie durant l’entraînement. Au bout de quelques secondes, la lumière s’estompa et Larzac la lâcha. Elle se tâta alors les paumes et constata que sa peau était aussi nette qu’avant, sans aucune marque. Elle n’en croyait pas ses yeux, contrairement à Willan qui ne semblait pas surpris.

— Heureusement que vous êtes là, dit-il à son maître.

— Ce n’est rien, répliqua Larzac. Mais il faudra, Aluna, que vous m’expliquiez d’où vous tenez une telle force…j’ai bien cru voir quelqu’un d’autre pendant une seconde !

— Je ne sais pas, vraiment. C’est promis, je ne le referai plus.

— Ce n’est rien. J’ai encore des choses à étudier alors je me retire si vous n’y voyez aucun inconvénient.

— En fait si, annonça le prince. J’ai quelque chose à vous demander.

— Dites-moi que ce n’est rien d’interdit, s’inquiéta le druide.

— Non, le rassura-t-il. En fait, j’ai promis à cette jeune femme de l’emmener en forêt et je voudrais…

— …Que je la fasse sortir par derrière, poursuivit Larzac.

Aluna se rappelait effectivement avoir demandé à Willan de l’emmener à l’endroit où il l’avait trouvée, dans l’espoir de se souvenir ou de comprendre pourquoi Xerox l’y avait emmenée. Elle n’avait cependant pas pensé qu’il le ferait vraiment. Il semblait vraiment être une personne de confiance.

Larzac s’empressa de créer un portail devant eux et demanda à Aluna de s’en approcher. Elle s’exécuta avec appréhension :

— Où est-ce que ce trou noir me mènera ?

— À l’est du château, au-delà des douves, expliqua-t-il. Vous serez à près d’un kilomètre de la muraille, vous ne rencontrerez donc aucun garde.

— C’est parfait, reprit le prince. Je vous retrouve là-bas très vite, juste le temps de…

Sans lui laisser terminer sa phrase, Larzac poussa la jeune femme dans la masse noire qui l’aspira toute entière.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Éditions des plumes solidaires
  • Date de Publication : 01/09/2014
  • Format : 140 x 210 mm
  • Nombres de pages : 364
  • ISBN : 978-2-9549482-1-8
  • Prix : 14.90€

Numérique

  • Éditeur : Éditions des plumes solidaires
  • Date de Publication : 01/09/2014
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 364
  • ISBN : 978-2-9549482-0-1
  • Prix : 6.99€
 

Où l'acheter

Les libraires 1  Chapitre Fnac Decitre Cultura Price minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau