La Vieille qui voulait tuer le bon dieu

Bkk couv meme cornemuse tome 3 la vieille qui voulait tuer le bon dieu nadine monfils

4 Avertissement : Érotisme / Violence

Série : Mémé Cornemuse (T.3)

  • Auteure : Nadine Monfils
  • Sortie : 07/03/2013

 

 

Tome Précédent

Mémé Cornemuse tome 2

Tome suivant

Mémé Cornemuse tome 4

 

4e de Couverture

Mémé Cornemuse, fan d'Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque…où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques. Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga de Lady Di, s'envoie en l'air dans un parking et trompe son mari pour la première fois. L'extase est de courte durée ! De retour chez elle, elle découvre le cocu en kit dans son plumard.

Ses mains ont été coupées et son zizi est rangé au frigidaire. Panique à bord ! Ginette va mener son enquête tandis que mémé Cornemuse prépare un casse dans la bijouterie d'à côté, avec un ancien braqueur qu'elle héberge dans la cave. Elle fait les repérages et lui, il creuse…Un événement imprévu, l'arrivée d'une criminelle hébergée au couvent d'en face, va bouleverser leurs plans…

Une bonne dose de rire dans ce roman jouant sur la personnalité hors du commun d’une Mémé vraiment pas comme les autres.

 

Résumé :

Sur ce coup-là, on ne peut pas dire que Mémé Cornemuse ait eu beaucoup de bol. Se retrouver concierge d’un immeuble pourquoi pas, mais avec ces locataires là, elle s’en serait bien passé. Quelle idée de venir la déranger à tout bout de champ, pour lui dire que certains des habitants n’arrêtent pas d’avoir l’idée saugrenue de trépasser. Ce n’est pas le moment que la flicaille Bkk nadine monfils meme cornemuse tome 3 la vieille qui voulait tuer le bon dieu img 1 annie cordydébarque. C’est qu’elle a autre chose à faire de beaucoup plus important : Trouver le meilleur plan qui lui assurera un doux avenir au rythme endiablé d’Annie Cordy, aux côtés de JCVD…qui ça ? Mais, Jean Claude Van Damme bien sûr, qui d’autre voyons.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

C’est la première fois que je lisais un ouvrage de Nadine Monfils, et j’ai beaucoup aimé sa plume. Le vocabulaire s’adapte aux personnalités des personnages mis en scène. Le style est clair, va droit au but, et fait mouche avec une dérision et un humour noir omniprésent.

Certes, elle ne plaira pas forcément à tout le monde, car elle est crue au possible et passe également dans la catégorie vulgaire d’une façon régulière. Toutefois, ce dernier trait est largement compréhensif, car il correspond tout simplement aux personnages qui sont ainsi, et ne sont pas sans rappeler les Bidochons ou les Tuches, par exemple.

En tous les cas, il n’y a rien à redire sur la grammaire ou l’orthographe qui sont de bonne facture.

 

  • L'intrigue : 

Déjantée.

Ce seul mot résume l’histoire de La vieille qui voulait tuer le Bon Dieu. Prenez des locataires tous aussi étranges les uns que les autres, une concierge ressemblant davantage à Ma’ Dalton, quelques crimes, et vous êtes certain d’avoir les ingrédients pour écrire une histoire complètement folle et hilarante. C’est exactement ce qu’a fait Nadine Monfils.

On pourrait, à première vue, penser que l’intrigue n’a rien d’exceptionnel. Mais même si l’auteure mise davantage sur ses personnages, et surtout sur Mémé Cornemuse, elle n’en oublie pas pour autant de nous donner une raison d’aller au bout de la lecture. Bkk nadine monfils meme cornemuse tome 3 la vieille qui voulait tuer le bon dieu img 2 binet les bidochons internautes

En effet, l’histoire se sépare en deux voies. Tout d’abord, le fil narratif qui nous emmène sur le côté policier de l’intrigue, avec une enquête menée par l’un des habitants. Cette enquête nous prend aux tripes tellement elle est surréaliste et menée d’une manière aussi clairvoyante que naïve, voire stupide. L’auteure nous amène sur des pistes bonnes ou mauvaises, qui nous poussent à nous demander « Mais comment on en est arrivé là ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer ? » tout ceci, sans qu’il y ait la moindre expression dramatique. Non, l’accent est totalement mis sur un humour potache et noir à souhait.

En parallèle de cette enquête, on navigue sur le côté tranche de vie. Celle-ci nous montre le quotidien d’une grand-mère, surnommée Mémé Cornemuse, et pas une seule fois on ne s’ennuie.

Les deux voies s’entrechoquent d’une manière intelligente, pour impulser un rythme sans aucun temps mort. Il n’y a aucun décalage ou déséquilibre entre l’intrigue policière et le quotidien de Mémé Cornemuse. Là est toute la force de l’histoire, d’autant que tous ces événements nous feront comprendre à la toute fin, pourquoi la vieille, elle voulait touer le Bon Dieu.

 

  • L'univers :

Dès les premières pages, on sent que l’on est en présence d’un véritable ovni littéraire. Et pourtant, il n’y a pas de mise en page spéciale, de plume sortant de l’ordinaire, etc. Mais, c’est peut-être ce qu’il y a de plus fort justement. Nadine Monfils parvient, dès le début, à installer une atmosphère biBkk nadine monfils meme cornemuse tome 3 la vieille qui voulait tuer le bon dieu img 3 sainte ritaen particulière.

Elle va user de petites indications pour nous faire comprendre que le monde dans lequel évoluent les personnages est à la fois commun et particulier. Tout d’abord, la ville dans laquelle se situe l’action, Pandore, est fictive, contrairement à tous les autres lieux secondaires qui sont bien réels. Avec cet effet, beaucoup de choses sont déposées pour l’installation de l’atmosphère.

On va évoluer essentiellement dans les relations entre voisins d’un même immeuble, où vivre avec l’autre n’est pas toujours évident, surtout quand des caractères différents se retrouvent forcés de cohabiter les uns avec les autres. Rien de très surprenant, mais les situations dans lesquels ils vont se retrouver seront, elles, surréalistes et contre-balanceront efficacement la normalité présente.

  • Les Personnages :

On y arrive enfin. Les personnages sont certainement ce qu’il y a de plus intéressant dans cet ouvrage. L’œuvre tourne autour des faits et gestes de ces habitants simples, et pourtant atypiques. Bkk nadine monfils meme cornemuse tome 3 la vieille qui voulait tuer le bon dieu img 4 ma dalton

Bien évidemment, je vais vous parler de la fameuse Mémé Cornemuse. Ce personnage est incroyable et véritablement intéressant. On a une mamie qui n’a peur de rien et que se la joue aussi bien Ma’ Dalton, qu’Indiana Jones avec un soupçon de Robin des bois, qui aurait la devise de donner aux pauvres en commençant par elle-même. Bah oui…après tout, elle ne roule pas sur l’or. Avec son parler cru et franc, Mémé Cornemuse ne manque pas de répartie. Elle cloue le bec à bon nombre de personnes. En plus de cela, elle n’est pas à court d’idées pour donner du piquant à son existence.

Elle n’est pas sortable, a un véritable caractère de cochon, jure comme un charretier, et n’est pas serviable pour deux sous, mais plutôt pour un minimum de 50 euros. En somme, elle est détestable et c’est pour cela qu’on l’adore. Malgré ses mauvais côtés, on ne peut que s’attacher à ce personnage, car elle représente ce que beaucoup souhaiterait être…des rêveurs.

Mémé Cornemuse ne cesse de rêver, et elle croit tellement en ses rêves qu’elle met tout en œuvre pour tenter de les réaliser. Les procédés sont certes douteux, mais elles essaient de faire avec les moyens qu’elle possède.

Elle est fan de Jean Claude Van Damme et d’Annie Cordy. L’un lui permet de rêver et d’espérer un avenir où elle serait toujours la même, mais avec tout ce qu’elle désire, quand l’autre l’empêche d’oublier le monde auquel elle appartient, et qu’elle ne doit jamais cesser d’être ingénieuse pour s’en sortir. Et ça, elle y arrive fort bien.

 

En Bref : 

En bref, La Vieille qui voulait tuer le Bon Dieu est une lecture que j’ai particulièrement appréciée. Le fait de l’avoir bouclé en une journée le prouve bien. La plume est simple, venimeuse, acérée, et adaptée à la personnalité des personnages.Bkk nadine monfils meme cornemuse tome 3 la vieille qui voulait tuer le bon dieu img 5 jean claude van damme

L’intrigue se divise en deux voies, l’une pour nous offrir une petite enquête risible au possible, mais prenante, l’autre pour nous emmener dans le quotidien du véritable personnage principal de l’histoire. Les deux s’unissent en toute harmonie, pour nous offrir un ensemble cohérent. Le tout se trouve encadré dans un univers simple, mais possédant une atmosphère donnant le ton de ce que l’on va trouver dans toute l’œuvre.

Les personnages jouent leur rôle à merveille divertissant leur public sans aucune réserve, et Mémé Cornemuse en première position. Cette grand-mère loin d’être comme les autres nous surprend, nous fait rire par son espièglerie, et un côté enfantin qu’elle défend avec toute la hargne qui lui est permise. Elle nous fait partager ses espoirs en nous invitant à la suivre dans ses essais loufoques pour les concrétiser. Et, si elle échoue, eh bien ce n’est pas grave, elle recommencera d’une autre manière. Parce que comme elle le dit avec justesse, la maison de retraite n’est pas pour elle, car elle n’est pas vieille « Les vieux sont ceux qui n’ont plus de rêves ».

À ceux qui souhaiteraient rire des facéties Bidochon d’une mémé qui voulait tuer le Bon Dieu, je recommande cet ouvrage. Soyez sûr qu’après vous ne verrez plus JCVD ou Annie Cordy sous le même jour.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

Le Vieille qui voulait tuer le bon Dieu est le 3e volume de la série Mémé Cornemuse qui compte un total de 5 titres. En l’achetant, je ne savais pas qu’il y avait d’autres volumes le précédent. Toutefois, les différents livres peuvent être lus dans un ordre quelconque. En effet, le fait de ne pas avoir lu les deux premiers n’a en rien gêné ma lecture. Les événements afférant aux livres précédents, sont suffisamment expliqués pour suivre parfaitement l’histoire sans jamais avoir de soucis de compréhension ou de sensation de manque. Pour connaître les titres des livres de la série, je vous renvoi vers la fiche de la série : Mémé Cornemuse.

Je lirai les tomes précédents, afin de connaître plus en détails les aventures de cette sacrée grand-mère, j’espère y trouver le même humour.

 

Points Faibles Points Forts
  • Vocabulaire parfois trop vulgaire
  • Manque profondeur dans l’intrigue
  • Plume adaptée
  • Intrigue en deux voies
  • Humour
  • Atmosphère
  • Personnage Mémé Cornemuse

 

 

Notation : 

Style Écriture : 8.5/10

Intrigue : 8/10

Originalité : 8/10

Univers : 8.5/10

Personnages : 9.5/10

Moyenne Globale : 8.5/10

Sources Illustrations :

Image 1 – Annie Cordy : http://www.chartsinfrance.net/actualite/interview-49457.html

Image 2 – Les Bidochon : http://livre.fnac.com/a2414929/Les-Bidochon-Tome-19-Les-Bidochon-internautes-Christian-Binet

Image 3 – Sainte Rita : http://saintespritdeverite.e-monsite.com/pages/content/stigmatises/ste-rita-de-cascia.html

Image 4 – Ma Dalton : http://bdaddik.com/en/comics-collectible-figures/195-collectible-figurine-fariboles-ma-dalton-knitting-lucky-luke-madal-2012.html

Image 5 : Jean Claude Van Damme : http://celebritywc.com/image-celebs/351-jeanclaude-van-damme-13.jpg.html

 

Extraits

Extrait n°1 :

1.

Ce jour-là, le soleil avait dénoué son écharpe et inondait Pandore de ses rayons dorés. L’après-midi touchait à sa fin et il faisait une chaleur à cuire un œuf sur le dos d’un pitbull. Ginette Plouf (elle avait tenu à conserver son nom de jeune fille) s’arrêta pour souffler et déposer son sac rempli de canettes de bières. Tous les vendredis, après son boulot, elle se coltinait les boissons pour le week-end, et ce, pour la simple raison que l’unique troquet de son quartier affichait CLOSED du samedi au lundi matin. Depuis que Roger, le patron, avait eu un Japonais égaré dans son boui-boui, il se la pétait English et avait appris deux mots en dehors de « closed » : « Hello ! » et « Tank you very mouche », comme il disait, persuadé d’avoir l’accent.

Ginetette était femme de ménage dans une entreprise de pompes funèbres. Elle se présentait à qui voulait l’entendre comme « technicienne de surface », ce qui à ses yeux était plus gratifiant et imposait le respect. À Pandore, ville qui ne se trouve sur aucune carte et qui pourtant existe bel et bien, tout est un peu bizarre…


Extrait n°2 :

15

Le soir même, Mike Lucas grimpait les escaliers avec son barda, suivi de Mémé Cornemuse qui l’accompagna jusque sur le palier du grenier. Il était ravi et bénissait la vieille de lui avoir trouvé une aussi bonne planque afin de filmer l’arrivée, dès l’aube, de celle qui défrayait la chronique. Lui, il n’avait pas d’état d’âme avec ça et ne pensait qu’à prendre les meilleurs clichés du « monstre ». Le scoop.

— Bon, je vous laisse, susurra Mémé Cornemuse. Je ne veux pas manquer mon émission de télé, Belle toute nue.

Il la remercia chaleureusement, heureux de constater qu’il y avait encore de braves gens sur cette terre.

La vieille se grouilla de descendre et se planqua deux étages plus bas.

À peine le reporter eut-il installé son matos que crac ! le plancher s’écroula ! Et il tomba sur le lit de l’emmerdeuse de septième étage, Bertha Biloque.

Elle mourut sur le coup ! Le gaillard s’en tira avec une guibolle en miettes. Reporter est un métier dangereux…

Bien entendu, Mémé Cornemuse jura n’avoir rien vu, rien entendu. Le malotru s’était planqué dans le grenier pendant qu’elle regardait William à la télé. Ce minet lui faisait du bien au moral parce qu’il disait que même quand t’es grosse et moche, tu dois aimer ton corps. Depuis, Mémé Cornemuse se classait dans les canons de beauté et s’habillait oversize avec un legging silver assorti à ses moonboots.

La chieuse du septième ne l’embêterait plus. Bon débarras.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Belfond
  • Date de Publication : 07/03/2013
  • Format : 230 x 140 mm
  • Nombres de pages : 245
  • ISBN : 978-2-7144-5451-5
  • Prix : 19.00€

Numérique

  • Éditeur : Belfond
  • Date de Publication : 07/03/2013
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 192
  • ISBN : 978-2-7144-5465-2
  • Prix : 12.99€

Poche

  • Éditeur : Belfond
  • Date de Publication : 20/02/2014
  • Format : 111 x 179 mm
  • Nombres de pages : 277
  • ISBN : 978-2-266-24410-7
  • Prix : 6.30€

Où l'acheter

Les libraires 1  Chapitre Fnac Decitre Cultura Price minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau