Traquée

Bkk couv rebecca kean tome 1 traquee cassandra o donnell

4 Avertissement: Érotisme / Violence

 

Série : Rebecca Kean (T.1)

  • Auteure : Cassandra O'Donnell
  • Sortie : 16/03/2011
 

Tome suivant

Rebecca Kean, T.2

 

4e de Couverture

Nouvelle-Angleterre, Burlington... Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays.

Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

Un premier opus plein de suspens aux personnages bien travaillés, malgré quelques effets brouillons dans la trame.

 

Résumé :

En général, quand on déménage, c’est pour avoir une meilleure qualité de vie et s’offrir un quotidien plein de quiétude. C’est en tout cas la raison pour laquelle Rebecca et sa fille, Leonora, ont emménagé dans la bonne ville de Burlington en Nouvelle-Angleterre. Bkk rebecca kean tome 1 traquee cassandra o donnell image 1 groupe a la luneMalheureusement pour elles, il semblerait qu’il s’agisse d’une des villes où le nombre de créatures surnaturelles y vivant est le plus élevé. Alors là, c’est vraiment pas de bol, d’autant que des disparitions inquiétantes, dans les divers clans de la ville, mettent les chefs respectifs complètement à cran. Et qui est-ce qu’on appelle à la rescousse ? Bah...Rebecca, pardi. Il y a vraiment quelque chose de pourri au royaume de Burlington.

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

La première chose qui m’est frappée dans le style de Cassandra O’Donnell est qu’il est très simple. Sur la construction même des phrases, je l’ai trouvé un peu trop léger et manquant de pep’s ; on trouve un grande utilisation de verbe faible.

Malgré tout, on ressent quand même une certaine fluidité, qui permet de laisser la lecture glisser toute seule. Certaines tournures, qui ne sont pas propres aux caractères des personnages, auraient pu être évitées, car elles cassent un peu le rythme. Si je devais résumer ce que ce style m’inspire, je dirais qu’il manque légèrement de maturité. Est-ce que cela se répercute sur les tomes suivants ? Ça sera à voir.

 

  • L'intrigue : 

L’histoire de Rebecca Kean, cette incroyable sorcière de guerre, est prenante. On entre facilement dans le vif du sujet, ce qui est appréciable. Le suspens ne manque pas et tout au long du récit, l’auteure a à cœur de placer les différentes pièces de sa saga. L’exercice est ardu et l’on peut ainsi remarquer quelques petites choses qui peuvent faire grincer des dents.Bkk rebecca kean tome 1 traquee cassandra o donnell image 2 feu

L’intrigue est consistante à souhait, et il y a peu de temps mort. Si l’on en a sur le fil scénaristique du tome, on bascule tout de suite sur le fil rouge qui semble se dessiner sur toute la saga. L’effet d’oscillation est bon et permet de conserver un rythme soutenu. Mais, le bémol se trouve à ce niveau-là justement. Certains lecteurs trouveront cela fantastique quand d’autres auront une sensation de lourdeur. En effet, on doit rester constamment aux aguets. Pour ma part, cela ne me déplait pas forcément, mais j’ai ressenti une certaine gêne par moment, où je me disais : « c’est un peu brouillon quand même ». On a une grosse dose d’événements qui se produisent coup sur coup, ce qui peut parfois être déstabilisant. Toutefois, j’ai apprécié l’effet de suspens conservé jusque dans la dernière ligne droite.

 

  • L'univers :

On retrouve les concepts de base des prédateurs surnaturels de la nuit. Vous serez en droit de me dire : « Mais, ce n’est pas évident de faire original au niveau de la fantasy urbaine, car on revient toujours sur les mêmes types de créatures ». Je ne conteste en rien cela. En effet, Cassandra O’Donnell utilise tous les mythes existants du genre, mais arrive tout de même à apporter sa touche personnelle, ce qui permet au tout de fonctionner correctement  et de ne pas avoir la sensation trop étouffante de déjà-vu.Bkk rebecca kean tome 1 traquee cassandra o donnell image 3 loup hurlant a la lune

Ce qui m’a en fait le plus posé problème, c’est ce que je vous ai dit sur l'intrigue avec cet effet  brouillon, par moment. Il y a énormément de concepts et de créatures à voir dans cette œuvre. Non seulement l’auteure souhaite, avec ce premier tome, poser un maximum de bases, mais en plus elle intègre beaucoup d'éléments perturbant (volontairement) son univers. Il y a avantages et inconvénients. Avantages, dans le sens où on est en présence d’un univers dynamique qui est capable d’évoluer ; de plus, cela offre une grande impulsion à l’ensemble de l’intrigue. Inconvénients, car on doit ingurgiter un nombre non négligeable d’informations d’une part, qui se retrouveront mises à mal par ces éléments perturbateurs, d’autre part.

  • Les Personnages :

Quand on prend un nouveau livre, on se fait assez souvent des films sur ce qu’il peut contenir. Parfois, l’on tombe juste, et parfois l’on est surpris dans le bon comme dans le mauvais sens du terme.Bkk rebecca kean tome 1 traquee cassandra o donnell image 4 iris ambre

Pour ce premier opus de Rebecca Kean, les personnages sont plutôt étonnants. Tout d’abord l’héroïne ; certes elle est jeune, mais chose plutôt rare dans ce type d’ouvrage, elle est mère célibataire. Elle va donc devoir concilier vie professionnelle officielle et officieuse, avec sa vie de famille ; ce n’est pas toujours évident. Autre point qui est frappant la concernant est l’ambivalence de ses actes. On a une héroïne qui est loin d’être dénuée d’émotions, mais qui pour autant n’hésite pas à employer les grands moyens pour arriver à ses fins ; elle n’est d’ailleurs pas la seule. De ce fait, cela donne un côté très « glauque » à l’œuvre. Si je m’attendais à avoir de l’hémoglobine, je ne pensais pas que l’ambiance dans laquelle elle interviendrait serait aussi oppressante, l’auteure ne nous épargnant aucun détail.

En ce qui concerne les personnages secondaires, ils sont charismatiques, jouent tous parfaitement leur rôle ; mais surtout, aucun n’est délaissé au profit d’autres et relégué dans un coin. J’ai beaucoup apprécié cet état de fait. Bien sûr, Cassandra O’Donnell ne peut pas utiliser tous ses personnages à longueur de temps, mais elle a su trouver un bon équilibre dans leur rythme d’apparition.

 

En Bref : 

En bref, Traquée constitue un bon début à la saga Rebecca Kean. La plume manque un peu de maturité, faisant perdre en force certaines constructions de phrases ; mais elle possède une homogénéité donnant une fluidité certaine à la lecture, qui nous permet de nous plonger intégralement dans l’intrigue créée. Celle-ci est pleine de suspens ; elle nous offre du beau spectacle jusqu’à la fin du livre, tout en dispersant par-ci par-là ce qu’il faut pour amener la suite du fil rouge. Cependant, ces pierres laissées sur le chemin donnent parfois l’impression que la trame est brouillonne, même si cela offre un rythme intense et soutenu.

Cassandra O’Donnell construit un univers en parfaite adéquation avec les Bkk rebecca kean tome 1 traquee cassandra o donnell image 5 demon et sorciererègles de la fantasy urbaine, tout en prenant soin de marquer son empreinte en trouvant des axes originaux avivant l’intérêt du lecteur. Toutefois, comme pour l’intrigue, les trop nombreuses informations concernant l’univers de l’œuvre rendent une sensation de trop-plein. D’un côté, on apprécie les nombreux détails qui nous permettent d’appréhender correctement les contours de l’histoire, mais de l’autre des remises en question de quelques-uns des concepts évoqués contribuent à une certaine confusion.

Les personnages sont bien travaillés. On sent l’amour que l’auteure porte à ses protagonistes et l’on peut l’observer par leur mise en valeur. Ils sont à leur place et si l'on ne peut pas tous les voir de manière régulière, on sent qu’ils ne sont jamais très loin. Leurs mises en scène sont savamment orchestrées donnant une réelle dynamique à l’intrigue. Le personnage principal, de par sa situation familiale et son tempérament, montre que l’auteure s’est véritablement souciée de l’avenir de son œuvre et de l’originalité qu’elle pourrait y apporter.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

J’attends du prochain tome de voir si l’effet brouillon perdure ou s’il était consécutif au dépôt des bases de l’univers, dans ce premier tome.

 

Points Faibles Points Forts
  • Manque de maturité dans le style
  • Quelques effets brouillons dans la trame
  • Trop plein d’informations
  • Intrigue dynamique
  • Souci de l’originalité
  • Personnages bien travaillés

 

 

Notation : 

Style Écriture : 6.5/10

Intrigue : 7/10

Originalité : 8.5/10

Univers : 7.5/10

Personnages : 9/10

Moyenne Globale : 7.7/10

Sources Illustrations :

Image 1 – Groupe à la pleine lune : https://pixabay.com/fr/arbre-kahl-lune-de-l-homme-groupe-66465/

Image 2 – Feu : https://pixabay.com/fr/le-feu-la-flamme-la-chaleur-%C3%A0-chaud-1391676/

Image 3 – Loup hurlant à la lune : https://pixabay.com/fr/chien-loup-yelp-lune-arbre-nuit-647528/

Image 4 – Iris ambre : https://pixabay.com/fr/yeux-voir-vue-iris-%C3%A9l%C3%A8ve-watch-2764597/

Image 5 – Démon et sorcière : https://pixabay.com/fr/art-sombre-d%C3%A9mon-la-sorci%C3%A8re-2838965/

 

Extraits

Extrait n°1 :

Chapitre 1

Je me demandai si je devais rouler ou non sur le cadavre. De toute façon, je ne pouvais pas le contourner. La route bordée par les arbres était trop étroite et il était allongé en plein milieu de la chaussée. Mais ce n’est pas parce qu’on n’a pas le choix que ça rend les choses plus faciles. On a beau tenter de se convaincre qu’une voiture ne peut pas causer de dommages à un mort et qu’il est plus simple de l’écraser que de le déplacer, on a quand même du mal à appuyer sur l’accélérateur. Putain d’éducation. Je descendis de ma voiture en râlant et jetai un coup d’œil autour de moi. La peur et la douleur avaient imprégné les arbres et j’entendais le pouvoir de la terre me murmurer sa souffrance. La victime était humaine. Je me penchai au-dessus du corps et écartai les mèches de cheveux bruns qui lui collaient au visage. C’était une jeune femme, plutôt jolie. Elle n’était ni blessée, ni dépecée, ni mutilée (c’était toujours ça de gagné). Je passai mes mains au-dessus de son corps et laissai mon pouvoir explorer sa chair en décomposition. Il ne me fallut que quelques secondes pour trouver ce que je cherchais et un signal d’alerte s’enclencha directement dans mon cerveau.

 

Extrait n°2 :

— Où étiez-vous, Malloy ? rugit Maurane.

— Je… je suis allée prendre un antidote à la potion mais j’ai… je suis désolée, madame… je ne pensais pas…

Non, ça, visiblement, elle n’avait pas l’habitude de penser, celle-là…

— Donnez-moi ça, fit Maurane en lui arrachant la fiole des mains.

Je regardais l’enfant, elle continuait à pousser des cris déchirants. Ses hallucinations devaient être cauchemardesques. Ses yeux étaient exorbités et elle tentait d’arracher des bêtes invisibles de ses longs cheveux châtains.

— Ses parents ne vont certainement pas apprécier, fis-je en regardant Maurane, tu as de la chance qu’ils ne puissent pas te coller un procès.

— Non, mais je connais sa mère, répondit-elle, je vais devoir faire très attention à ce qu’elle va m’envoyer comme petits cadeaux dans les prochaines semaines, fit-elle en mordillant ses lèvres, je n’ais pas envie de me colleter un urticaire géant.

Les humains entamaient des procédures en réclamant des millions de dommages et intérêts aux écoles, les nôtres se vengeaient en balançant des sorts à tout va. À chacun sa conception de la « justice ».

— Je vais la redescendre mais il va falloir la maintenir. Elle est en plein délire, elle a peur et est complètement désorientée. Elle va se débattre, dis-je d’un ton calme.

— On y va, fit Maurane en hochant la tête.

Je déposai Mary sur le sol et saisis aussitôt ses bras tandis que Mme Malloy, son professeur, la plaquait contre sa poitrine proéminente et lui maintenait l’estomac. Elle nous martelait de coups de pied et gesticulait pour se libérer. Maurane pinça le nez de l’enfant qui ouvrit aussitôt la bouche et ingurgita enfin l’antidote.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : J'ai Lu
  • Date de Publication : 16/03/2011
  • Format : 123 x 190 mm
  • Nombres de pages : 473
  • ISBN : 978-2-290-03206-0
  • Prix : 12.50 €

Numérique

  • Éditeur : J'ai Lu
  • Date de Publication : 02/12/2013
  • Format : Epub / Mobi / PDF
  • Nombres de pages : 480
  • ISBN : 978-2-290-08430-4
  • Prix : 9.99 €
 

Où l'acheter

JailupourelleLes libraires 1  Chapitre Fnac Decitre Cultura Price minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau