Tendanô

Bkk couverture tendano kohana kimura

3 5

 

  • Auteure : Kohana Kimura
  • Pays :  France
  • Éditeur : Auto-édition
  • Sortie : 04/02/2017
  • Adaptation : Non
  • Public :  Tout Public

4e de Couverture

Orsinaë, en l'an 4503. Des centaines de villages décimés, réduits en cendre. Des habitants mis à mort par un ennemi à la volonté implacable et assoiffé de destruction. Aucun prisonnier. De rares survivants, traumatisés. Le roi Tendanô n'hésite pas une seule seconde à répondre à l'appel à l'aide d'Esdenorg, le souverain de cette contrée meurtrie. Les interrogations se succèdent jusqu'à ce qu'un nom soit prononcé.

Un nom qui révélera des zones sombres de l'Histoire. Comment être sûr de prendre les bonnes décisions quand on n'a connu que la paix ? Les événements l'obligeront à mettre de côté ses doutes et à agir pour le bien du monde. Pour le bien d'Eldalarya.

La Critique de ChoupieS

Une fresque Fantasy aux cadres bien établies et à la l’axe intéressant, qui cependant possède trop de descriptions.

Résumé :

De mystérieuses attaques sanglantes sont perpétrées sur les terres du Roi Esdenorg. Quand celui-ci demande de l’aide à son allié, le jeune roi Tendanô, ce dernier n’hésitera pas une seule seconde. Cette décision sera, pour lui, l’occasion de s’interroger sur sa condition de roi et sur l’exercice de son poBkk tendano kohana kimura image 1 oursuvoir. Sera-t-il en mesure d’apporter une aide suffisante à ses alliés et de protéger les êtres qui lui sont chers quand une menace d’un autre temps les frappera ?

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

La fluidité est de mise dans la plume de Kohana Kimura qui joue aussi bien entre les structures grammaticales complexes que les structures plus simples.

Ce qui frappe tout de suite c’est les facilités que possède l’auteure dans la retranscription des descriptions que l’on pourrait appeler de passives. J’entends par là, des descriptions axées sur le détail des personnages, des paysages, etc. en d’autres termes des scènes statiques.

En revanche, on constate une perte de cette fluidité sur certaines scènes d’action pure, qui apparaissent comme plus fouillies, dans la description des événements rapides dans leur déroulé. On a plus de difficultés à les visualiser, ce qui est dommage, car quand il y en a, elles sont très intenses.

Sinon, on retiendra une bonne utilisation, dans la quasi-totalité de l’œuvre, du vocabulaire, de la grammaire et de l’orthographe, même si par endroit on aperçoit quelques coquilles restées dans le texte.

 

  • L'intrigue : 

L’histoire de Tendanô a beaucoup de potentiel et pourtant j’ai ressenti une gêne dans la lecture. Bkk tendano kohana kimura image 2 iceberg

La trame est cohérente et en parfaite adéquation avec l’univers dépeint, de ce côté-là il n’y a rien à redire. On appréciera également le réalisme des situations dans lesquelles les personnages évoluent.

Le point qui m’a dérangé se positionne sur la construction de la trame et l’enchaînement des événements.

Bien évidemment, je ne le dirais jamais assez, mon avis m’est personnel et tout le monde ne sera pas d’accord avec. On est trop dans l’attente de ce que l’auteure souhaite nous raconter. La plupart du temps on est en suspend et on cherche quel est l’angle d’attaque sur lequel on se trouve. Est-ce qu’on est sur une intrigue désirant s’axer sur la recherche d’un ennemi aux grands pouvoirs ? Est-ce qu’on se trouve davantage sur une trame de complot ? Est-ce que l’on souhaite juste nous servir une histoire sur l’appréhension de la fonction royale au travers du personnage de Tendanô ? Ou alors est-ce que l’on est dans toutes ces hypothèses en même temps ?

M’est d’avis que l’on se situerait davantage sur la 3e, c’est-à-dire celle axée sur le jeune roi, Tendanô. L’on est beaucoup dans l’introspection, dans l’analyse des situations plus que dans la recherche de dépeindre un roman aventureux.

Toutefois, j’émets quand même quelques réserves et n’affirme pas à 100% que c’est bien cette hypothèse-là qui gagne la partie.

Pourquoi ces doutes ?

Tout simplement – et vous verrez que c’est une raison un peu bête, j'en conviens – parce que l’œuvre est trop courte. Les œuvres de fantasy sont toujours des œuvres lourdes à porter, car en plus de devoir décrire les personnages, les relations, les lieux, les différentes situations, elles doivent expliquer leur univers et leur fonctionnement.

Dans le cas présent, l’accent a été mis dans les descriptions passives qui inondenBkk tendano kohana kimura image 3 aurore borealet de détails pas toujours utiles et qui empêchent l’action et l’introspection de s’exprimer pleinement. Le nombre de ces descriptions est ce que l’on trouve dans un roman plus long. Je suis d’accord qu’on est sur un ratio davantage formel et loin de pouvoir être brandi en une généralité, mais il faut tout de même y faire attention. Surtout que concernant la fin du livre, il y a une accélération des événements qui tend davantage à donner la sensation, qu’il fallait finir vite même si ce n’est pas du tout l’intention première de l’auteure. Il y a un effet brouillon, que l’on n’a pas du tout sur tout le reste de l’ouvrage, ce qui est dérangeant et surtout dommage.

En effet, les réflexions du roi Tendanô (j’y reviendrai sur la partie concernant les personnages) sont particulièrement intéressantes et offrent un regard sur l’appréhension du pouvoir que l’on n’a pas forcément l’habitude de voir dans les œuvres de High Fantasy. Mais il est dommage que l’auteure n’approfondisse pas davantage la chose, en offrant un regard encore plus appuyé sur les relations étatiques entre les différents pays, par exemple. Il manque du relief à tout ça.

  • L'univers :

Le cadre de l’histoire est beaucoup mieux amené que le reste. Il y a un vrai travail de construction d’un univers à part entière avec des races diverses, des légendes, un bestiaire … Pas de doute on est bien dans un roman de fantasy qui veut marquer par son originalité de support. En cela j’adhère totalement.

On est tout de suite mis dans le bain, et contrairement à ce que l’on aurait pu croire, on n’est pas perdu au milieu de tous ces éléments que l’on découvre pour la première fois. Il est dommage que l’on ne puisse pas en profiter pleinement avec une mise en scène plus étalée et plus longue.

 

  • Les Personnages :

Il résulte un peu le même souci que pour l’univers. Ils sont intéressants, gagnent à être connus, mais ils ne sont pas suffisamment mis en scène. Certains personnages centraux font plus de la figuration qu’autre chose et, encore une fois, c’est vraiment dommage. Bkk tendano kohana kimura image 4 loups

En ce qui concerne Tendanô, c’est pareil dans le sens où, si on le suit étant donné qu’il s’agit du personnage principal, des difficultés persistent à cerner totalement sa personnalité. Cela ne devrait pas être le cas, car c’est lui qui s’ouvre à nous.

En revanche, ce qui est particulièrement intéressant c’est qu’on est en présence d’un héros de High Fantasy, qui au début de l’intrigue possède un pouvoir incontesté et incontestable. Dans les trois quarts des ouvrages de ce sous-genre de la fantasy, le héros est investi d’un certain pouvoir au cours de l’intrigue et découvre au fur et à mesure l’étendue de celui-ci. Les exemples les plus connus sont Frodon dans le Seigneur des anneaux ou encore Harry Potter.

Ici, on n’est pas dans ce schéma classique, puisque l’on a un héros qui est déjà roi et maîtrise ses pouvoirs. Aussi, l’axe que l’on découvre est celui du jeune roi qui ne se demande pas s’il est légitime qu’il utilise son pouvoir, mais plutôt à quel moment l’utiliser pleinement. Là, il y a une grande prise de risque de l’auteure à développer un pan très peu examiné dans le genre. C’est pourquoi il aurait été agréable d’en voir un peu plus pour nous permettre de juger, au même titre que Tendanô, cette légitimité.

 

En Bref : 

En bref, Tendanô est une lecture agréable mais également frustrante. La plume est fluide et utilise parfaitement bien les phrases complexes et simples. Par ailleurs, Kohana Kimura maîtrise à la perfection les descriptions passives en utilisant toujours les termes lexicaux quand il le faut. Cependant, la faible longueur du livre, pour une œuvre de fantasy, handicape lourdement le développement de l’intrigue ; les descriptions sont privilégiées au détriment de l’action et du déroulé des faits décrits. Si les descriptions sont adaptées pour un ouvrage beaucoup plus long, elles sont ici trop nombreuses et supplantent l’intérêt pour l’ensemble du texte, occasionnant des longueurs et de la lenteur. Bkk tendano kohana kimura image 5 volcan

L’univers en souffre, mais répond très bien aux exigences de son genre. Plutôt que d’utiliser des concepts et des éléments déjà vus maintes et maintes fois dans d’autres œuvres du même type, on découvre d’autres races, visions… qui sont bien pensées et travaillées.

Tout comme l’univers, les personnages auraient gagné à être davantage mis en scène afin que l’on puisse créer une véritable interaction avec eux. Cependant, Tendanô, contrairement à ces homologues de la High Fantasy, porte le questionnement de la légitimité du pouvoir à un autre niveau que ce que l’on a l’habitude de voir. En effet, le héros possédant déjà un pouvoir politique et physique, il est davantage question du positionnement du moment où il est le plus judicieux d’utiliser ces pouvoirs et ainsi d’exercer sa fonction royale.

 

Points Faibles Points Forts
  • Descriptions passives nombreuses
  • Perte de repère de la trame
  • Récit trop court compte tenu du genre
  • Descriptions maîtrisée
  • Univers riche et travaillé
  • Question sur la légitimité du pouvoir différent des œuvres du même genre

 

 

Notation : 

Style Écriture : 7.5/10

Intrigue : 4.5/10

Originalité : 8/10

Univers : 8/10

Personnages : 8/10

Moyenne Globale : 7.2/10

Sources Illustrations :

Image 1 – Ours : https://pixabay.com/fr/ours-des-animaux-la-bouche-art-2329384/

Image 2 – Iceberg : https://pixabay.com/fr/froid-brumeux-congel%C3%A9s-glacier-1866516/

Image 3 – Aurore boréale : https://pixabay.com/fr/aurora-borealis-northern-lights-ciel-2008258/

Image 4 – Loup : https://pixabay.com/fr/loup-loups-neige-loup-paysage-1341881/

Image 5 – Volcan : https://pixabay.com/fr/volcan-en-%C3%A9ruption-montagne-609104/

Extraits

Extrait 1 :

PROLOGUE 

« Ce jour demeurera gravé en moi à jamais. Il restera ancré dans le cœur de chaque être vivant de ce monde. Et même si notre mémoire vient à faire défaut aux générations futures, les pierres elles-mêmes garderont ce souvenir incrusté, témoignage de la puissance d’Eldalarya. 

Parce que je le vécus, je ne puis concevoir d’oublier ce moment où nous nous immobilisâmes. Je me promenais dans la rue, occupé à savourer l’odeur des épices, la caresse de la lumière éclatante sur ma peau. L’air autour de nous commença à vibrer. 

Un instant s’écoula. Je me figeai de peur. Je me souviens du tremblement des bâtisses, de l’effondrement des étals. Au loin, là, dans notre cher désert, le sable des dunes se mouvait, donnait tout son sens au concept de la vie ; je craignis, l’espace d’une seconde, qu’il nous engloutît. Je nous vois, femmes, hommes, enfants, vieillards et animaux, lever les yeux en direction du nord-est.

 

Extrait 2 :

Il se leva. Les trois autres l’imitèrent. 

— Un grand merci à vous, vieille femme, dit l’ornésien. J’ignore si cela nous sera utile, si vos certitudes seront nôtres, mais je suis touché par votre geste. 

— Je ne vous garantis pas qu’il se réitère, mais, qui sait ? Ils ont tout entendu, derrière leur porte. Peut-être que cela les apaisera un peu. Mais partez, je ne vous retiens pas. Et que Shenra vous protège. 

À ces mots, elle reporta son attention sur le feu qu’elle nourrit d’une nouvelle bûche. 

— Car, après tout, elle est aussi notre Déesse. 

Pour Tendanô, il était dérangeant de penser que quelqu’un souhaitait pour eux la protection de la divinité que les ennemis vénéraient. 

Ils s’éloignèrent du grand feu, de ce quartier où les Faetims vivaient. Leurs pas les ramenèrent jusqu’à la place principale, déserte. 

— Je n’ai pas les moyens pour ça, chuchota Esdenorg. Je dois trouver les coupables, peu importe leur identité. Je dois aussi veiller à maintenir le calme, à empêcher la psychose d’envahir le cœur de mes sujets. Mon pays est étendu, la plupart des villes et des villages sont isolés et je ne sais pas comment protéger ceux qui n’ont pas encore été touchés.

 — C’est là où je peux intervenir, annonça Tendanô. Tu m’as demandé de venir pour t’aider à trouver les coupables de ces massacres. Si les Féliens sont responsables, je peux envoyer un message à Behalem, le roi séranien. Lui seul sera en mesure d’agir si ces individus sont passés par son pays. 

« Qui plus est, le savoir concentré dans les bibliothèques de Seranguia pourrait nous être d’un grand secours. Peut-être qu’un cas identique s’est présenté par le passé. Sans doute pas avec la même importance, mais on peut vérifier. »  Le monarque ornésien se renfrogna. 

— J’ai l’impression de gâcher ton assistance et de me retrouver à la case départ. 

— Nous pouvons vous fournir un soutien logistique, rappela Daikeno. 

Tendanô se tourna vers son chef des Combattants. 

— À quoi penses-tu ? 

— Avec ton accord, bien entendu, nous pourrions réunir une centaine d’hommes et les envoyer en Orsinaë pour accompagner les ornésiens dans leurs recherches. 

Tendanô réfléchit à la proposition. Esdenorg avait besoin d’aide pour couvrir tout son territoire. De plus, les Lumiens étaient aussi bons pisteurs que les Ornésiens et ils avaient pour eux leur endurance, qualité peu présente chez leurs voisins du nord. 

Mais engager des Combattants signifiait aussi mettre des vies en péril. Un groupe d’hommes d’Esdenorg avait été attaqué. Chacun de ses membres s’en était sorti, mais ce n’était pas une raison. En fin de compte, ils n’avaient même pas réussi à attraper le fuyard

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Auto-édition
  • Date de Publication : 04/02/2017
  • Format : 133 x 250 mm
  • Nombres de pages : 390
  • ISBN : 979-10-96958-00-59
  • Prix : 13.99 €

Numérique

  • Éditeur : Auto-édition
  • Date de Publication : 04/02/2017
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 165
  • ISBN : 979-10-96958-02-3
  • Prix : 3.99 €
 

Où l'acheter

Les libraires 1 Amazon  Fnac  Cultura

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau