Le Sourire 34

Bkk couv iris tome 1 sourire 34

4 5

Challenge

 

Série : Iris (T.1)

  • Auteure : Dee L. Aniballe
  • Sortie : Mars 2015

 

 

 

Tome suivant

Iris tome 2Critique disponible

 

4e de Couverture

Que savez-vous des cristaux ? C'est une étrange aventure… découvrir que l’un d’eux tissera votre destin. Une simple pierre ? Non. Derrière, il y a une ombre qui vous dépasse. Une entité supérieure qui connaît chacune de vos pensées, et dont la puissance insondable devient vôtre. Mais prenez garde… car la frontière entre pouvoir et folie est mince. Un simple pas, et on bascule. On bascule, et après ? Après, on ne peut plus revenir… Liam, 15 ans, bouillonne d’excitation lorsque son grand-père lui remet une Émeraude et lui apprend qu’il est un membre de l’ORGANISATION. Sa vie prend une couleur magique. De nouveaux amis, aussi délurés qu’excentriques, l’embarquent dans un univers bien à eux. Mais qui est Morgan ? Si jeune, si sombre… Pourquoi a-t-il des cicatrices partout sur le corps ? Il y a cette petite fille aussi, timide, vulnérable, mais qui a l’air de voir des choses que personne d’autre ne peut voir… Liam ne sait pas qu’il va être lié à des évènements qui le dépassent. Qu’il y a des secrets dans sa propre famille. Qu’une créature terrifiante, détenue dans les sous-sols du plus grand complexe scientifique du pays a été libérée. Et qu’elle va venir pour lui… 

Je ne pensais pas qu’un jour j’aurais l’occasion de voir dans un roman, français qui plus est, l’essence même de tout ce qui fait un manga. Voilà chose faite.

 

Résumé :

Les pierres et les cristaux ne sont-ils vraiment faits que pour parer des bijoux ? Visiblement non. Quand Liam découvre de son grand-père le secret de ces pierres, rien ne sera plus jamais comme avanImage bkk 1 pierres precieusest ; ni la perception du monde qu’il pouvait avoir ni les relations avec sa famille, et surtout pas lui-même. Mais, une chose ne changera jamais : Le monde, peu importe la façon dont on le voit, est fait de bonnes, mais aussi mauvaises choses qui n’attendent qu’une heure funeste pour se dévoiler.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

J’ai été très impressionné par la plume de Dee L. Aniballe. La première chose que j’ai envie de dire est qu’elle est percutante, dans le bon sens du terme. Il y a une originalité non pas dans la composition ou l’enchaînement des phrases, mais sur l’utilisation des polices de caractère, ainsi que dans leur mise en forme. Cela donne au texte un rythme et une réelle personnalité.

Ce qui m’a aussi beaucoup frappé est l’atmosphère que l’auteure arrive à créer. Ce style arrive à combiner le « brut de décoffrage » avec la souplesse et la finesse. C’est vraiment l’alliance de la réalité, incarnée par les règles grammaticales, à la fantasmagorie d’un univers imaginaire.

 

  • L'intrigue : Image bkk 6 oeil de tigre

Il y a du bon, même du très bon, mais pas seulement malheureusement. Aussi bien le style de l’écriture est original, aussi bien la base même de l’intrigue est plutôt banal et ressemble aux bases des fictions fantasy jeunesse.

On suit un adolescent rejeté par les siens et qui va découvrir qu’il possède certains pouvoirs. S’ensuit alors la découverte d’un monde qu’il n’aurait jamais imaginé. Ça vous dit quelque chose ? Tiens donc... moi je ne vois pas du tout. Un jeune sorcier avec une balafre sur le front, dites-vous ? Moui pourquoi pas ; mais autant vous le dire tout de suite, la comparaison avec ce jeune sorcier, que je ne nommerais pas, s’arrête ici.

Iris se dote, non seulement de personnages principaux beaucoup plus sombres, mais surtout d’une construction narrative n’ayant pas peur de délaisser son héros pendant un bout de temps ; nous permettant ainsi d’apprécier l’étendue du potentiel que l’histoire peut avoir.

Le changement de point de vue a été fait de manière réfléchie et intelligente, même si parfois on peut constater quelques petites maladresses.

Ce n’est pas ce qui est le plus dérangeant. J’en viens donc à ce qui m’a posé le plus de problèmes.

Ce qui m’a fait tiquer dans cette histoire, c’est le fait que l’on a du mal à savoir où se positionne le héros, Image bkk 5 lapis lazuli 3c’est-à-dire sa connaissance de l’univers qui se dévoile devant lui. Je comprends que l’auteure n’est pas voulue donné trop d’informations, et surtout éviter de tomber dans le « made in Harry Potter » (Oups ! Je l’ai dit). C’est tout en son honneur, car c’est une énorme prise de risque. D’un côté, j’ai apprécié de ne pas aller dans l’apprentissage complet du jeune héros qui débarque comme un cheveu sur la soupe ; mais, de l’autre, j’ai été aussi frustré de ne pas avoir davantage d’informations. Cette frustration s’est étendue sur d’autres points de l’intrigue, tous ayant pour raccord ce manque d’informations mettant parfois à mal le rythme de l’ensemble.

On avance dans une histoire passionnante dont on sait que l’on n’aura pas toutes les données tout de suite, mais cela n’aurait pas fait de mal de nous donner une petit plus de miettes avant la fin. Juste un ‘ti peu T_T.

J’ai aimé savoir dès le début que la saga est une trilogie. Cela a l’avantage de nous dire d’ambler où l’on met les pieds. En revanche, j’ai très peur que le manque d’informations données dans ce premier opus ne pousse un des deux autres tomes à être une mine de renseignements trop importante à digérer. J’ai vraiment eu cette angoisse pendant ma lecture, et là se situe aussi un gros risque de l’auteure. Je suis donc impatiente de voir la suite.

  • L'univers :

Chapeau bas. Si, si je vous assure. Je commence par le bémol pour terminer par le meilleur.

Dommage que l’on n’en ait pas vu davantage. Dee L. Aniballe Image bkk 4 jaspe mookoitea osé s’attaquer à l’univers des pierres et des cristaux. Pour avoir déjà eu maintes fois l’occasion de me pencher sur le sujet, il s’agit là d’un thème colossal, pour ne pas dire une vraie usine à gaz, tellement il y a de minéraux différents. Un des petits reproches que j’ai à faire se situe ici, sur le fait que l’on n’a pas assez d’informations sur les propriétés des pierres. Alors, attention je vais nuancer mon propos. Heureusement que l’on n’a pas eu toutes les informations dessus, parce qu'Iris n’aurait plus été un roman, mais une encyclopédie. Toutefois, je trouve dommage qu’il n’y ait pas eu plus de renseignements pour que l’on puisse appréhender plus chichement l’univers.

À part ça, on peut féliciter le mélange des côtés occidentaux et asiatiques de l’œuvre, et quand je dis asiatique je parle du Japon.

Il était très audacieuxImage bkk 7 bleach d’adopter dans un roman un style qui est propre au light-novel japonais qui s’inspire du manga. Les personnes qui n’auraient jamais touché au manga y verront un roman original, tourné vers un univers empreint de sources nippones. Les amateurs de manga, eux, reconnaîtront tout de suite l’ambiance des bandes dessinées du même pays, et surtout de leur version animée. Personnellement, j’ai vu un soupçon de Bleach de Tite Kubo, ce qui ne m’a pas déplu. Mais je m’arrêterai sur ce point avant d’en dire trop.

 

  • Les Personnages :

Ils sont vraiment hauts en couleur, délurés, excentriques, classes aussi…si la base des romans jeunesse a, ici aussi, été reprise, l’auteure a eu la bonne idée de la couplée avec la base des mangas. Il en ressort donc des personnages plus vivants que jamais. Plus je lisais et plus j’avais l’impression que j’étais en train de regarder une série animée à la télé. Le jeu avec la police d’écriture dont j’ai parlé au début y est pour beaucoup. Mais, cela n’enlève rien au fait que l’on ressent nettement cette ambiance, et j’ai trouvé ça, tout simplement génial.

Je n’ai pas envie de rentrer davantage dans les détails sur cette partie, car c’est le principal à retenir.

 

En Bref : Image bkk 3 citrine 313x500

En bref, ce premier opus d’Iris est plutôt réussi. La plume de Dee L. Aniballe, à la fois réaliste et onirique, nous invite sans équivoque aucune à nous promener dans une intrigue d’une richesse incontournable. Même si parfois le rythme de l’action est perturbé par le manque d’informations transmises, on a plaisir à assister à l’évolution des personnages qui incarnent parfaitement la dualité Occident/Asie, en s’imprégnant aussi bien des romans jeunesse Fantasy, que des séries animées japonaises. L’univers est bien construit et l'on sent que l’auteure y est parfaitement à l’aise.

À ceux qui souhaiteraient plonger dans un onirisme aux teintes nippones, je ne peux que leur conseiller d’aller voir du côté d’Iris.

À ceux qui apprécient les mangas, peu importe leur forme, je leur recommande cet ouvrage qui ne les dépaysera pas le moins du monde.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

J’attends du prochain tome qu’il nous donne quelques clefs bienvenues sans pour autant nous inonder d’informations.

 

Points Faibles Points Forts
  • Manque d’informations
  • Rythme parfois inégal
  • Utilisation d’effets typographiques
  • Atmosphère manga palpable
  • Combinaison occident/Asie
  • Personnages riches
  • Univers maitrisé
  • Prise de risque

 

Image bkk 2 emeraude 313x500

Notation : 

Style Écriture : 9.5/10

Intrigue : 7.5/10

Originalité : 8.5/10

Univers : 9/10

Personnages : 8.5/10

Moyenne Globale : 8.6/10

 

Sources Illustrations :

https://www.journaldumarie.com/bijoux/pierres-precieuses/

http://catherinemerle.com/wordpress_cm/?p=307

http://oeildetigre.com/oeil-de-tigre-proprietes

http://pouvoirdespierres.forumpro.fr/t4933-mokaite

http://wiki-des-bijoutiers.fr/accueil/les-pierres-precieuses/citrine/

https://allgeekuniverse.files.wordpress.com/2016/08/bleach.png

http://www.diamantiques.com/blog/verre-vert-emeraude/

Extraits

Extrait 1 : P. 10

L’air neutre, l’homme abaissa lentement sa capuche, révélant dans la semi-obscurité les trais de son visage. La nuit de son regard s’anima, bercée par les pâles rayons de lune qui filtraient à travers les vitraux. Ses yeux étaient presque incolores, pareils à du verre usé et moucheté de minuscules grains de poussière, telle une ombre autonome.

Dorian ne put s’empêcher d’observer son visage. C’était plus fort que lui. Il était fasciné, mais horrifié aussi. Il se demanda rapidement s’il oserait lui demander quelle était la raison de sa venue ici… mais l’homme captura son regard. Pendant une seconde, Dorian crut qu’il allait défaillir. Il reprit son souffle, et fit un autre pas en arrière. Alors la silhouette blanche s’avança vers lui, l’expression étonnamment animée.

_ T’ai-je donné l’impression que tu pouvais me dévisager… ?


Extrait 2 : Chap.19, p.435

— VOUS VOUS FICHEZ DE MOI !!??

Acadia fut sur Zac en deux enjambées. Elle le saisit par la peau du cou et l’obligea à la regarder droit dans les yeux.

— JE VAIS VOUS APPRENDRE MOI… VOUS ALLEZ VOIR !

Liam tenta d’intervenir.

— Attends, Acadia, on était…

— TU TE TAIS ! C’EST VALABLE POUR TOI AUSSI ! Non mais vous n’avez pas honte !? Très bien ! Personne ne se mettra à table tant que le grand ménage de cette maison ne sera pas fait !

Le visage de Charlie se décomposa aussitôt.

— Toi aussi Morgan, tu es puni ! Tu vas le faire avec eux !

Hein ?????!! Pourquoi ?!! T’es folle ! J’ai rien fait, moi…

Le regard d’Acadia s’enflamma. Morgan rentra un peu plus la tête dans les épaules et ressemblait à un champignon sans queue.

— Pardon…

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : 
  • Date de Publication : 
  • Format : 
  • Nombres de pages : 
  • ISBN : 
  • Prix : 
 
 

Où l'acheter

L'ouvrage n'est plus disponible en librairie. Je me le suis procuré directement auprès de l'auteure, via Facebook.

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau