Shitaro-Kun

Bkk couv shitaro kun t 1

4 5

Avertissement : Violence / Épouvante

Auteur : Senno Knife

Pays : Japon

Titre VO: Shitaro-Kun

Éditeur VO: Akita Shonen

Sortie VO : Vol.1 - 24/08/97 ; Vol.2 - 24/06/1998

Éditeur VF: Soleil

Sortie VF : Vol.1 - 26/04/2006 ; Vol.2 - 12/07/2006

Traduction : Yuki

Nombre de Volumes : 2/2

Adaptation : Non

Genres : Mangas / Horreur

Sous-Genres : Contes (& Fables) / Fantastique

Public : Adulte

Rayonnage : Excellent...encore

La Critique de ChoupieS : Disponible

Bkk couv shitaro kun t 2

Synopsis

Dépeçage, suicides provoqués, décapitations, mort-vivants : Shitaro-kun connaît tous les registres de la peur chez les lycéens et les exploite d'une manière bien à lui. 

"Shitaro-kun" est un excellent représentant du genre que les Japonais nomment "grotesque", très en vogue dans leur pays, qui mélange allègrement frissons et éclats de rire au fil des histoires courtes, horrifiques et surprenantes.

Source : Soleil

La Critique de ChoupieS

Un coup de cœur immédiat, pour cette série de fables horrifiques, mais tellement amusantes.

Résumé :

Est-ce que vous connaissez Shitaro ? Non ? Bon alors cela signifie que vous avez été sage alors. ShitaroShitaro kun-Kun est un petit bonze, ressemblant à un écolier, parfaitement diabolique. Il est toujours là où on ne l’attend pas, et châtie de façon bien particulière les gens qui le méritent…ou pas d’ailleurs. Il a plusieurs cordes à son arc. Enfin…je devrais plutôt dire qu’il a plusieurs couteaux de boucher, poupées humaines, démons, et zombies dans sa panoplie. Il peut même exaucer les souhaits.

Mais, attendez avant de souhaiter quelque chose, parce que comme si c’est Shitaro-Kun qui se charge de réaliser vos souhaits, l’horreur est assurée.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Ce n’est pas le meilleur qui soit. Les visages sont très anguleux, et les yeux disproportionnés. Par contre, on ne peut pas confondre avec celui d’autres mangakas. De plus, il convient parfaitement à l'intrigue. Il y a un bon équilibre des niveaux de gris. Le tracé est sombre quand il le faut, s’éclaircit au bon moment pour que le lecteur ne perde pas une miette des effets très gore.

Par contre, gros carton rouge pour l’éditeur français, Soleil, qui a rendu une version pleine de fautes, de mots oubliés, etc…

  • L'intrigue : 

Shitaro-Kun est une série qui comporte deux tomes. Mais, si je n’ai pas fait une fiche pour chacun d’eux, c’est parce que je n’y ai pas vu l’intérêt.

L’intrigue se découpe en plusieurs petites fables, qui n’ont aucun lien entre elles, si ce n’est l’intervention de ce diable de petit bonze. Et encore, il arrive qu’il n’apparaisse même pas dans certaines.Sk i02 250x150

Toutes ces fables vont nous présenter des faits assez banals au premier abord, mais qui vont rapidement dégénérés dans un registre horrifique et gore. Ici, tripes, boyaux, découpage de chair sont monnaie courante. Et bien sûr, Shitaro-Kun n’hésite pas à mettre les mains à la pâte, en poussant les mutilations à l’extrême.

Comme toutes fables, celles de Senno Knife ne font pas exception à la petite morale bien sentie et de bon ton. Par exemple, laisser les morts avec les morts, le mensonge peut être un très vilain défaut, ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas que l’on te fasse…

Les histoires sont bien menées dans l’ensemble, même si certaines sont moins intéressantes. C’est surtout vrai pour le second tome, où elles sont légèrement plus longues et donc moins nombreuses. Cette longueur dessert l’intensité de l’action qui prend plus de temps à s’écouler.

Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est l’humour très noir omniprésent. Les scènes sont très violentes et volontairement explicites. Mais cette exagération va servir l’ensemble. En effet, même si c’est paradoxal, elle va permettre d’alléger l’atmosphère horrifique en le rendant risible, et plus abordable.

  • L'univers :

Les petites scènes ont l’avantage de permettre d’explorer plusieurs scénarios différents. Les protagonistes sont des adolescents. Par conséquent, l'intrigue va se foSk i01 250x150caliser sur les problèmes relationnels et émotionnels qu’ils peuvent rencontrer.

Le ton dérisoire et grotesque permet de faire passer des messages beaucoup plus percutants, comme la persécution scolaire, l’isolement social, le deuil, le passage de l’enfance à l’adolescence, la vengeance. Il y a bien d’autres sujets qui sont abordés et qui peuvent trouver un écho en chaque lecteur.

  • Les Personnages :

Au niveau des personnages, je ne parlerai que de Shitaro-Kun, car les autres ne font que passer. Shitaro est assez complexe, aussi bien physiquement que mentalement. Il y a un contraste entre son apparence et ce qu’il est.

La première fois qu’il apparait, on voit un petit garçon à la tête de bouddha. On pourrait se dire que c’esSk i03 250x150t un simple écolier, mais très vite on se rend compte qu’il n’est pas normal. Les événements qui suivront confirmeront cette impression. On se rend compte que c’est un petit diable, mais un diablotin qui possède tout de même des principes.

À lui tout seul il va se poser comme un défenseur des personnes opprimées et persécutées en châtiant les coupables, mais on peut parfois douter de ses motivations. Il passe comme étant une figure mystique, révélant à ses victimes, les aspects les plus sombres de leur âme.

 

En Bref : 

En bref, Shitaro-Kun est un manga que j’apprécie énormément. Même si le charater design n’est pas exceptionnel, le trait du mangaka se révèle nettement meilleur sur les décors, et l’imposition d’une ambiance morbide.

Malgré quelques longueurs sur certaines, les fables sont, dans l’ensemble, fascinantes. Si le genre existait dans la bibliothèque, j’aurais rangé ce manga dans la catégorie "Comic-horreur", car cela lui correspond parfaitement. L’exagération des scènes macabres les rend amusantes. Cela permet d’alléger les sujets plutôt sérieux, qui sont abordés.

Si vous aimez l’horreur et le gore, je vous recommande ces deux livres qu’il faudSk i04 250x150ra tenter de trouver d’occasion. Malheureusement, ils ne sont plus disponibles chez l'éditeur.

Par contre, que les âmes sensibles s’abstiennent, car ce n’est pas un manga pour elles. Les scènes de mutilation sont trop explicites. De toute façon, je pense que les couvertures  témoignent parfaitement de ce que l’on trouve dedans.

Alors si jamais vous voyez un petit bonze maléfique, à l’apparence d’un écolier, surgir devant vous, cela signifie qu'il est grand temps de sonder votre âme, car il n’apparait jamais sans raison. Quoiqu’en fait, il est peut-être déjà trop tard.

 

Points Faibles Points Forts
  • lenteur de certaines scènes
  • orthographe et mots oubliés
  • chara-design peu esthétique
  • sujets traités divers et variés
  • ambiance horrifique bien restituée
  • le personnage de Shitaro-Kun

 

Notation : 

Style Écriture/Design : 8/10

Intrigue : 9/10

Originalité : 9/10

Univers : 9.8/10

Personnages : 8.5/10

Moyenne Globale : 8.86/10

Sources Illustrations :

http://shifumi-power.over-blog.com/article-personnages-de-shitaro-kun-116683998.html

Shitaro kun, t.1 & t.2

Extrait 1 (sens japonais)

Sk4 800x600

Sk3 800x600

Sk2 800x600

Sk1 800x600

Extrait 2 (sens japonais)

Sk8 800x600

Sk7 800x600

Sk6 800x600

Sk5 800x600

Les Éditions

Broché - Tome 1

  • Éditeur : Soleil
  • Date de Publication : 26/04/2006
  • Format : 175 x 115 mm
  • Nombres de pages : 224
  • ISBN : 978-2849464083
  • Prix : 6.95€

Broché - Tome 2

  • Éditeur : Soleil
  • Date de Publication : 12/07/2006
  • Format : 175 x 115 mm
  • Nombres de pages : 224
  • ISBN : 978-2849464687
  • Prix : 6.95€

 

 

Où l'acheter

Ce titre n'est plus disponible chez l'éditeur, il ne peut être trouvé que d'occasion.

AmazonFnacPrice minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau