Samantha, bonne à rien faire

Bkk couverture samantha bonne a rien faire sophie kinsella

5

 

  • Auteure : Sophie Kinsella
  • Pays : Grande Bretagne
  • Titre VO : The Undomestic Goddess
  • Éditeur VO : Dial Press
  • Sortie VO : 01/01/2005
  • Sortie VF : 07/06/2007
  • Traduction : Daphné Bernard
  • Adaptation : Non
  • Public : Adulte
  • Formats Disponibles : Papier / Numérique

4e de Couverture

Pas de soirées, pas de week-ends, pas de vacances, pas d'amoureux : Samantha, la trentaine, ne vit que pour son boulot d'avocate d'affaires, et pour l'importante promotion dont elle devrait bientôt bénéficier.

Hélas ! Samantha commet une grosse boulette. En une journée, elle fait perdre à son meilleur client plus de cinquante millions de livres.

Désespérée, elle prend le premier train pour la campagne et, sur un malentendu, se fait embaucher comme gouvernante chez un couple de charmants excentriques. Four, fer à repasser, aspirateur, Samantha va découvrir un monde inconnu peuplé d'objets étranges. Et comprendre qu'on peut avoir 168 de Q.I. et ne pas savoir mettre en route une machine à laver.
Mais, surtout, Samantha va réaliser, entre deux tournées de lessive, que le bonheur est peut-être dans le pré...

La Critique de ChoupieS

Un des meilleurs romans de Chick-lit que j’ai pu lire, qui fait simplement du bien au moral.

 

Résumé :

Que rêver de mieux dans la vie ? Samantha est une brillante avocate d’affaires, elle est même considérée comme l’une des plus brillantes de Londres ; Bkk samantha bonne a rien faire sophie kinsella image 1 la city de nuitelle travaille dans le cabinet le plus prestigieux de la capitale, et est en passe de devenir la prochaine associée à seulement vingt-neuf ans. Tout est parfait dans le meilleur des mondes jusqu’au jour où c’est la boulette. Quand elle fait perdre cinquante millions de livres à l’un de ses clients, tout s’effondre autour de Samantha. Tellement désespérée en se rendant compte de son erreur, elle s’enfuit et atterrit dans un coin complètement paumé, loin de tout ce dont elle a l’habitude. Elle apprendra que la vie n’était peut-être pas aussi parfaite qu’elle le pensait et qu’elle a encore beaucoup de choses à apprendre, et notamment comment on se sert d’un aspirateur.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Le livre est intégralement fluide. Aucune fausse note n’est à relever de côté-là. Les dialogues sont vifs, réalistes et acidulés comme on peut le souhaiter dans ce type d’œuvre.

Les descriptions sont calibrées et distillent exactement ce qu’il faut, au moment où il le faut.

Chaque personnage à sa propre façon de s’exprimer et la plume de l’auteure sait le retranscrire pour l’on puisse en profiter pleinement.

 

  • L'intrigue : 

Des péripéties, des péripéties et encore des péripéties. Tout va à cent à l’heure. Bkk samantha bonne a rien faire sophie kinsella image 2 torre londres historien brittonPas le temps de s’ennuyer ; cela correspond à la personnalité du personnage principal, Samantha Sweeting. Suivre cette avocate en disgrâce est des plus épique, car accepter de devenir bonne à tout faire alors que l’on ne sait même pas faire cuire un œuf, il fallait oser.

Dès que l’on ouvre le livre et que l’on commence la lecture, le ton est donné. On sait tout de suite que l’on va avoir droit à une intrigue légère, mais avec beaucoup de caractère. Rien n’est laissé au hasard ce qui ajoute au réalisme de l’ensemble. Toute la trame est construite de manière à ce que le lecteur tienne toujours le fil. Au moment où l’on sent qu’un petit coup de mou pourrait pointer le bout de son nez, hop ! Sophie Kinsella remet tout de suite le tout sur les rails en offrant une nouvelle galère à son héroïne.

Alors, on pourrait se dire que c’est usant à la longue, mais ce n’est pas le cas. En effet, pendant toute l’intrigue on a cette sensation que l’on veut nous mener beaucoup plus loin. Tous les événements qui se produisent arrivent pour une bonne raison. En cela, bravo ! car si la situation dans laquelle se trouve Samantha est grotesque, elle en reste cohérente de bout en bout.

La fin du livre arrive rapidement, mais on a cette sensation uniquement parce que l’on n’a pas envie de quitter cette joyeuse petite troupe que l’on a appris à découvrir. On a envie de connaître la suite des aventures de Samantha ; c’est à ce moment-là que l’on ressent une certaine frustration, car il faut quitter cette histoire qui a trouvé le dénouement qu’il lui fallait.

 

  • L'univers :

Si Sophie Kinsella décide de cadrer son histoire dans le milieu juridique, elle ne le fait que du seul point de vue des contraintes que le métier peut engendrer, surtout dans les plus gros cabinets. Bien qu’écrit en 2004, aujourd’hui il est plus que jamais Bkk samantha bonne a rien faire sophie kinsella image 3 equilibristed’actualité, car il y est tout simplement question du Burn-out, du surmenage, des états de stress permanent que peuvent vivre certaines personnes. On a aussi cette vision contradictoire qui consiste à se tuer au travail de son plein gré en sacrifiant sa vie personnelle, sa famille, ses amis, son bien-être pour désirer obtenir une meilleure qualité de vie. C’est l’un des messages forts que porte ce livre, avec cette héroïne qui va apprendre à vivre tout simplement, apprendre à apprécier les choses les plus simples de la vie.

On pourra trouver d’autres messages dans ce livre, notamment sur l’égo et sur les rôles de chacun et notamment des femmes dans la société. La façon dont l’aborde Sophie Kinsella est pertinente et aussi bien classique qu’originale.

  • Les Personnages :

Je tire mon chapeau sur les personnages. Ils sont tous, les principaux comme les secondaires, à leur juste place. Il n’y a pas une seule fausse note. Les personnalités sont complexes quand elles doivent l’être, et simples quand c’est nécessaire à l’intrigue. L’auteure use de clichés ; elle le fait en toute connaissance de cause et en joue avec une impertinence non feinte.Bkk samantha bonne a rien faire sophie kinsella image 4 patissiere

Ces personnages sont vivants. On a un plaisir à les voir évoluer dans l’univers qui leur a été créé, car ils l’utilisent pleinement.

L’héroïne, Samantha, est épatante. Elle est ironique, drôle, intelligente, maladroite au possible, gaffeuse. Du début à la fin, elle tient cette histoire ; on assiste à un véritable woman-show de haut vol. On se divertit pleinement et avec plaisir.

Le seul petit bémol que j’aurais à formuler est qu’il aurait été appréciable de voir un peu plus certains personnages secondaires que l’on a trop peu vus. Des interactions supplémentaires auraient été les bienvenues, tout simplement parce que la mise en scène est géniale ; il n’y a pas d’autre mot pour la qualifier.

 

En Bref : 

En bref, Samantha bonne à rien faire est un livre que j’adore sur tous les points. La plume est directe, fluide, adaptée à chacun des personnages du livre. L’histoire est réaliste et cohérente avec une trame qui tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière ligne. Quand on sent une baisse de régime arrivée, l’auteure ne lui laisse pas le temps de s’installer en trouvant le petit truc qui fera repartir le tout.

L’univers est maitrisé et distille habilement ses messages. Les clivages sociaux, le rôle des femmes dans la société sont abordés, mais l’histoire s’axera surtout sur le questionnementBkk samantha bonne a rien faire sophie kinsella image 5 marguerite jardin personnel de l’idée du bonheur par le travail ou par le fait de profiter des plaisirs simples de la vie – Je vous invite d’ailleurs, à lire l’extrait n°2, ci-dessous, qui illustre parfaitement ce que veut faire comprendre l’ouvrage. Chacun l’interprètera à sa manière ; je vous laisse donc vous faire votre opinion. –

Quant aux personnages, ils sont bien calibrés, droits dans leurs baskets et jouent leur rôle respectif à la perfection, sans aucune fausse note. Samantha est exceptionnellement drôle et attachante comme l’ensemble des protagonistes.

Je vous avouerai que c’est la deuxième fois que je lis ce livre. La première fois que je l’ai lu, il m’avait fait du bien au moral même si je lui avais trouvé pas mal d’imperfections. Cinq ans après ma première lecture, je lui trouve nettement moins de défauts qu’avant, pourtant c’est toujours le même texte. Il fait toujours autant de bien au moral, car il est toujours aussi agréable. Je ne pensais pas que j’aurais autant de plaisir à refaire cette lecture, et je suis certaine que si je le lisais une troisième fois j’y prendrais encore beaucoup de plaisir.

À ceux, qui auraient un coup de déprime, qui seraient perdus, ou qui auraient besoin d’une bonne dose de rire et de bon sens, je recommande plutôt deux fois qu’une cet ouvrage qui saura remplir parfaitement son rôle d’aide à lâcher à prise.

 

Points Faibles Points Forts
  • Tellement bon qu’on en veut toujours plus
  • Plume fluide et adaptée aux personnages
  • Trame constante et addictive
  • Thème abordé d’actualité
  • Personnages attachants et calibrés

 

 

Notation : 

Style Écriture : 10/10

Intrigue : 9.5/10

Originalité : 9/10

Univers : 10/10

Personnages : 9.5/10

Moyenne Globale : 9.6/10

Sources Illustrations :

Image 1 – La City de nuit : https://pixabay.com/fr/ville-b%C3%A2timent-vue-de-nuit-nuit-11087/

Image 2 – Big Ben : https://pixabay.com/fr/torre-londres-historien-briton-245996/

Image 3 – Équilibriste : https://pixabay.com/fr/temps-mouvement-rapide-%C3%A9quilibre-1528627/

Image 4 – Patissière : https://pixabay.com/fr/saint-valentin-l-amour-de-cuisson-1953779/

Image 5 – Marguerite dans un jardin : https://pixabay.com/fr/%C3%A9t%C3%A9-morte-marguerites-jaune-jardin-779386/

Extraits

Extrait 1 :

Êtes-vous stressée ?

Non. Pas du tout.

Je suis… débordée. Comme tout un tas de gens. C’est la vie. J’ai un job auquel je tiens et qui me plaît.

C’est vrai, parfois je suis un peu tendue. Ou sous pression. Mais, nom de Dieu, je suis avocate à Londres. Vous croyez que je me tourne les pouces ?

Bon sang, j’ai appuyé tellement fort en écrivant que j’ai transpercé la feuille. Tant pis. Passons à la question suivante.

Combien d’heures, en moyenne, passez-vous à votre bureau chaque jour ?

14

12

8

Ça dépend.

Faites-vous régulièrement de l’exercice ?

Je nage régulièrement

Je nage de temps en temps

J’ai l’intention de m’inscrire à la piscine. Quand j’aurai le temps. J’ai eu plein de boulot, ces derniers temps, c’est de la folie.

Buvez-vous huit verres d’eau par jour ?

Oui

Parfois

Non.

Je pose mon stylo et me racle la gorge. À l’autre bout de la pièce, Maya finit de classer ses petits pots de cire et ses vernis à ongles. Maya est mon esthéticienne pour la journée. Ses cheveux foncés son ramenés en une grande natte éclaircie par une mèche blanche et une de ses narines est agrémentée d’un minuscule clou en argent.

— Des problèmes avec le questionnaire ? demande-t-elle d’une voix douce.

— Je vous ai dit que j’étais assez pressée, fais-je poliment. Je dois répondre à tout ?

— Nous avons besoin du maximum de renseignement pour évaluer vos besoins nutritionnels et esthétiques, m’assure-t-elle d’un ton apaisant mais implacable.

Je regarde ma montre. Dix heures moins le quart.

Je n’ai pas de temps à perdre. Vraiment pas. Mais c’est mon cadeau d’anniversaire et j’ai promis à Freya, ma meilleure amie, que je me ferais faire le soin qu’elle m’a offert dans ce spa.

Pour être plus précise, c’est l’année dernière que Freya m’a offert ce bon pour une « session de détente absolue ».

 

Extrait 2 :

— Tendez les bras et ne regardez pas !

Iris est derrière moi. J’obéis. Une seconde après, quelque chose de chaud et d’odorant est dans mes bras. C’est une miche de pain.

Du vrai pain. Comme celui de la vitrine du boulanger. Gonflé et doré avec une croûte épaisse. Son odeur me fait monter l’eau à la bouche.

— Ne me dites pas que ce n’est rien, dit Iris en me prenant le bras. Vous avez fait ce pain, mon petit. J’espère que vous êtes fière de vous.

Et pourquoi pas, après tout ? J’ai fait ce pain. Moi, Samantha, qui n’étais même pas capable de faire réchauffer de la soupe au micro-onde. Qui ai donné sept ans de ma vie pour rien. Qui ne sais pas où j’en suis.

J’ai fait ce pain. À ce moment précis, cette miche tiède est la seule chose à laquelle j’ai envie de me raccrocher.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Belfond
  • Date de Publication : 07/06/2007
  • Format : 145 x 205 mm
  • Nombres de pages : 432
  • ISBN : 978-2-7144-4135-5
  • Prix : 18.00 €

Poche

  • Éditeur : Pocket
  • Date de Publication : 20/05/2010
  • Format : 110 x 180 mm
  • Nombres de pages : 408
  • ISBN : 978-2-266-18138-9
  • Prix : 7.40 €

 

Numérique

  • Éditeur : Belfond
  • Date de Publication : 16/06/2011
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 284
  • ISBN : 978-2-7144-5192-7
  • Prix : 12.99 €

Où l'acheter

Les libraires 1ChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau