""

Relic

Bkk couv pendergast t 1

4

Avertissement : Violence

 

Série : Pendergast (T.1)

  • Auteurs : Douglas Preston & Lincoln Child
  • Titre Original : Relic
  • Sortie VO : 1995
  • Sortie VF : 1996
  • Traduction : Jean Colonna
 

Tome Suivant

Pendergast, tome 2

 

 
 

4e de Couverture

Le Muséum d'histoire naturelle de New York prépare une grande exposition sur les croyances mystiques des peuples primitifs. Mais une série de meurtres sauvages sème la panique... D'où vient cette présence mystérieuse qui semble hanter les recoins du musée ? C'est ce que Aloysius Pendergast, expert du FBI, est bien décidé à découvrir. La réponse pourrait-elle se trouver dans les sous-sols, là où ont été oubliées ces mystérieuses caisses, derniers vestiges d'une expédition en Amazonie dont personne n'est revenu ?

Mon premier Preston & Child, où mon unique regret est d’avoir tant tardé pour le lire.

Résumé :

Le Muséum d’Histoire naturelle de New York s’apprête à dévoiler sa plus belle exposition. Tout se passe parfaitement bien, jusqu’au jour où deux enfants sont retrouvés morts, atrocement mutilés, dMusee d histoire naturelle 250x150ans une des pièces de cette gigantesque bâtisse.

Dès lors, les massacres vont s’accumuler et dépasser les compétences de la police new-yorkaise, qui sera bientôt épaulée par l’agent du FBI, Aloysius Pendergast. Mais que faire alors que les responsables du musée refusent de reporter l’exposition. Une course contre la montre commence alors pour retrouver cet assassin, et surtout, découvrir qui il est ou plutôt ce qu’il est réellement.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Ce livre et tous ceux qui suivent sont écrits à quatre mains par Douglas Preston, rédacteur en chef des publications du Muséum d’histoire naturelle de New York, et Lincoln Child, éditeur. En tout cas, je dois dire qu’ils ont fait un très beau travail. Le style est fluide, malgré quelques répétitions et certaines lourdeurs au4 mains 250x150 niveau des dialogues. Mais cela ne gène en rien, tellement on est pris par l’intrigue. Dans l’ensemble, il y a un bon confort de lecture.

 

  • L'intrigue : 

J’ai adoré ! Bon d’accord, je ne vais pas m’arrêter là.

En général, quand on commence un livre, il y a toujours un temps d’adaptation pour se faire à la plume de l’auteur, mais également pour s’immerger dans l’univers. Eh bien, ici, les auteurs montrent véritablement à quoi doit servir un prologue. Il permet de s’adapter à la plume, ainsi qu’à voir où les auteurs veulent emmener le public. J’ai donc beaucoup apprécié qu’il n’y ait pas de chichis. On ne tourne pas en rond pendant une centaine pages avant de commencer l’immersion. L’intrigue est bien menée et cohérente.

Je n’avais jamais lu de livre de ces deux écrivains avant, mais je savais qu’ils exerçaient dans le domaine du thriller scientifique. En conséquence, j’avais assez peur de tomber sur un texte barbant. Eh bien, autant vous le dire, j’ai eu une agréable surprise en voyant que ce n’était absolument pas le cas.

Ils ont su apporter des considérations scientifiques sans pour autant nuire au rythme de l’histoire. Même si ces passages sont plus lents que les scènes d’action 14 250x150pures et dures, elles n’en demeurent pas moins intéressantes. Toute l’intrigue, et cela jusqu’à la fin, va reposer sur cette question de la nature du tueur du musée. Du coup, cela permet de crédibiliser les monologues scientifiques cherchant à y répondre.

Face à cet engouement, j’ai eu peur que la fin soit décevante. Mais heureusement ce n’est pas le cas. Preston & Child se montrent à la hauteur et nous offrent une fin ouverte, parfaitement sincère, qui ravive l’intérêt de plus belle.

 

  • L'univers :

Toute l’intrigue, mis à part trois ou quatre scènes se situe dans le Muséum. Pour les auteurs, plonger le lecteur dans l’histoire signifie le plonger dans les lieux qu’il va côtoyer tout au long de celle-ci.

Je ne suis pas une adepte des descriptions passives, en générale, mais là j’étais contente de les avoir. On peut sentir qu’elles ont leur importance, d’autant qu’elles étaient bien disséminées et dosées.

On baigne dans un univers scMolecula adn 250x150ientifique, et plus précisément dans le domaine de l’anthropologie et de tout ce qui tourne autour.

Automatiquement, il va y avoir des passages entiers consacrés à des théories scientifiques, une bonne partie du livre étant vu par des personnes travaillant dans le musée.

La façon dont ils s’y sont pris, pour amener ces doctrines pouvant être complexes, a été vraiment bien faite. Elles sont expliquées assez simplement même si parfois on sent que le côté savant veut prendre le dessus. Heureusement, il n’a pas gain de cause, car sinon cela aurait été imbuvable. Pour illustrer mon propos, il y a des passages qui sont mis sous la forme de véritable relevé d’ADN. Sur le coup quand j’ai vu les colonnes de chiffres j’ai fait la tête, mais au final, ça s’est révélé plutôt ludique.

 

  • Les Personnages :

J’aime quand l’intrigue est vue par le biais de divers acteurs, ce qui est le cas ici. Mais le plus intéressant c’est qu’il n’y a pas que la vision des personnages principaux. Les secondaires sont également mis à contribution, ce qui permet d’offrir encore plus de richesse au récit.

Toutefois, ce livre n’a pas pour but de nous raconter l’histoire des personnes qui y évoluent. Ce sont les protagonistes qui sont dépendants de l’intrigue et non l’iGrande galerie principale 250x150nverse. Cela permet aux auteurs de donner une plus grande importance au musée lui-même, qui devient un acteur à part entière de l’intrigue, que l’on prend plaisir à côtoyer.

Le tueur, même s’il est absent la plupart du temps, impose sa présence par ses brèves apparitions inoubliables, et le fait que tous les personnages se focalisent sur lui.

 

En Bref : 

En bref, Relic est un très bon thriller qui possède tous les caractères du genre. Il va même jusqu’à frôler l’horreur avec des scènes particulièrement gores, mais aussi très stressantes.

La plume de Preston & Child est efficace, sans fioriture et malgré quelques lourdeurs, laisse glisser le texte en toute fluidité.

L’univers scientifique, dans lequel évoluent des personnages convaincants, est très technique, mais bien abordé. De ce fait, il peut parler assez aisément à un public très large, pour peu que les aprioris soient surmontés.

À ceux qui aiment les thrillers ou qui voudraient s’essayer au style, je leur recommande ce livre, en étant toutefois prévenu qu’aucun détail n’est épargné. Par contre, les âmes plus sensibles devraient passer leur chemin.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

J’attends du prochain tome qu’il réponde aux questions laissées en suspens à la fin de Relic. Mais aussi, et surtout, j’attends une intrigue aussi riche et bien construite. J’aimerais également voir un peu plus souvent l’inspecteur Pendergast qui semble être un personnage fascinant.

 

Points Faibles Points Forts
  • quelques lourdeurs de style
  • théories scientifiques parfois complexes
  • personnages servant de décor
  • intrigue cohérente et bien menée
  • fin ouverte sincère
  • univers riche et accessible

 

 

Notation : 

Intrigue : 9.5/10

Originalité : 9/10

Univers : 7.5/10

Personnages : 7/10

Style Écriture : 8/10

Moyenne Globale : 8.2/10

Sources Illustrations :

http://enrouteverslest.free.fr/estus/musees/museumofnaturalhistory.html

https://www.actualitte.com/article/interviews/ecriture-de-scenario-a-quatre-mains-premiere-etape-remportee/58430

https://sites.google.com/site/lesitedemmuller/pages-des-troisiemes/adn-chromosomes

http://www.mnhn.fr/fr/visitez/lieux/grande-galerie-evolution

http://guide-conference.com/musees-monuments/guide-pratique/14-museum-national-dhistoire-naturelle-galeries-de-paleontologie-et-danatomie-comparee.html

 

Quelques extraits

Extrait 1 : Chapitre 5, p.50

— Bon, alors, reprit-il, vous savez que c’est officiel pour la police : il y a eu deux meurtres la nuit dernière. Superbe, comme conclusion, non ? Et vous vous souvenez de la presse que demandait sans arrêt si on pouvait soupçonner la présence d’un animal sauvage ? Eh bien, justement, on a conclu qu’il se pourrait qu’ils aient été lacérés par une bête féroce.

— Ah, non pitié, pas pendant le repas ! supplia Margo.

— C4est pourtant la vérité. Déchiquetés, littéralement.

Margo leva les yeux :

— Je vous en prie…

— Je ne plaisante pas, poursuivit Smithback. En ce moment on s’active dur pour éclaircir tout ça. Surtout que la grande exposition va bientôt ouvrir. J’ai entendu qu’un juge d’instruction spécial avait été désigné. quelqu’un qui sait lire les traces de griffes comme du braille.

— Ça suffit, à la fin, dit Margo en lâchant sa fourchette ; j’en ai marre de ces détails dégueulasses pendant que j’essaie de déjeuner. Vous ne voulez pas me laisser finir mon repas et me parler de tout ça après ?

— Je vous disais, continua Smithback sans se démonter, que l’enquêteur est une femme, experte en grands félins à ce qu’on dit. Le Dr Matilda Ziewicz. Rien que son nom fait important, déjà.

Margo avait beau être irritée, elle réprima un sourire. Smithback était une drôle de type, mais au moins il avait de l’humour. Elle repoussa son plateau devant elle.


Extrait 2 : Chapitre 8, p.73

Disséquer. Quand on se retrouvait avec un cadavre sur le lieu du crime, c’était une chose. Mais tailler dedans, couche par couche, c’en était une autre. Il n’avait pas trop l’habitude de ce genre de trucs.

— Bon, alors on y va ? Bien. Au micro, le Dr Matilda Ziewicz et le Dr Frederick Gross. Nous sommes le lundi 27 mars, quatorze heures quinze. En présence du détective, sergent… ? Du lieutenant Vincent D’Agosta de la police de New York. Nous avons là…

Fred lut l’étiquette.

— William Howard Bridgeman, numéro 33-A45.

— Je retire la couverture, dit le Dr Ziewicz.

On entendir le froissement de l’épaisse feuille de plastique. Ensuite, il y eut un bref silence. D’Agosta revit le chien éventré de ce matin. « Il suffit d’éviter de penser trop, il suffit de ne pas penser à ta petite Vinnie, qui aura huit ans la semaine prochaine. »

Le Dr Ziewicz respira un grand coup.

— Nous sommes en présence d’un enfant mâle, de race blanche, dont l’âge est de dix à douze ans. Sa taille, eh bien, sa taille, je ne peux pas la donner, parce qu’il y a eu décapitation. Peut-être un mètre quarante, un mètre cinquante. Poids : environ quarante-cinq kilos. Tout ça est très approximatif, je le répète. Le corps est dans un état qui n’offre guère d’autres détails particuliers pour l’identification. La couleur des et les traits du visage sont indéterminés par suite d’un traumatisme facial important. Pas de traces de blessures antérieures, pas de marques sur les jambes, les pieds, la zone génitales. Fred, je vous prie, épongez la partie abdominale…


Extrait 3 : Chapitre 12, p.101

— Monsieur Ippolito, demanda Pendergast, est-il fréquent que vos employés s’adonnent comme ça…à des substances illicites pendant leur boulot ?

— Pas le moins du monde ; d’ailleurs, je ne suis même pas sûr que Fred Jolley…

Pendergast l’interrompit d’un geste de la main.

— Je suppose que vous savez l’origine de ces traces de pas.

— Ce sont les empreintes des gardiens qui ont trouvé le corps, dit D’Agosta.

Pendergast était penché sur elles.

— Elles bousillent tous nos indices, dit-il en fronçant les sourcils. Monsieur Ippolito, je crois que votre personnel devrait être mieux formé à ce genre de situation : éviter de fiche en l’air les lieux d’un crime. Ça nous arrangerait.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : L'Archipel
  • Date de Publication : 21/05/2008
  • Format : 155 x 240 mm
  • Nombres de pages : 460
  • ISBN : 9782809800487
  • Prix : 23.30€

Poche

  • Éditeur : J'ai Lu
  • Date de Publication : 08/09/2010
  • Format : 109 x 177 mm
  • Nombres de pages : 542
  • ISBN : 9782290014257
  • Prix : 8.10€

 

Numérique

  • Éditeur : L'Archipel
  • Date de Publication : 21/05/2008
  • Format : Epub , Mobi
  • Nombres de pages : 450 
  • ISBN : 9782809811698
  • Prix : 3.99€

Où l'acheter

Les libraires 1AmazonChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

La communauté du BooKKyûden est sur facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau