Par-delà les illusions

Bkk couverture par dela les illusions nolan et touzani tome 3 nathalie marie

3 5Avertissement : Érotisme

 

Série: Nolan et Touzani (T.3)

  • Auteure : Nathalie Marie
  • Date de publication : 06/11/2017

Tome précédent

Nolan et touzani 2

Critique disponible

 
 

4e de Couverture

Alors qu’il se libère de son passé et du poids qu’il portait depuis la mort de sa mère, l’inspecteur Nolan apprend petit à petit à vivre loin des ombres qui marquaient sa vie. C’est le moment que choisit la famille d’Ismaël pour reprendre contact avec lui, même si les tensions nées de son coming out sont loin de s’être apaisées avec le temps. Malgré cela, le jeune Marocain se rend compte que les siens lui ont sincèrement manqué et à quel point il désire encore leur affection. Concilier quotidien, drames familiaux et vie professionnelle ne se révèlera pas toujours évident, surtout lorsque le suicide d’un adolescent homosexuel entraînera les deux amants et néanmoins équipiers dans une nouvelle enquête. De quoi menacer l’équilibre de leur bulle.

La Critique de ChoupieS

Une fin relançant la saga, laissée aux abois à la fin du volume précédent.

 

Résumé :

L’inspecteur Touzani s’épanouit pleinement dans son travail et dans sa vie amoureuse, avec son compagnon et coéquipiBkk par dela les illusions nolan touzani tome 3 image 1 mur maroccainer, Martin Nolan. Tout semble parfait ; pourtant, le manque de sa famille lui pèse peu à peu. Quand celle-ci reprend contact avec lui, pas forcément pour prendre de ses nouvelles, il compte bien en profiter pour mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes. Bien évidemment, il ne faut pas compter sur le boulot pour lui faciliter la tâche. Une nouvelle enquête plutôt ardue attend ces enquêteurs qui devront, une fois de plus, faire preuve de patiente, d’obstination tout en comptant l’un sur l’autre.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

On retrouve assez agréablement la plume de Nathalie Marie. Toutefois, on constate une perte de fluidité sur certains passages ; la cause en revient à un manque de clarté dans la narration à la troisième personne. En effet, l’on passe d’un protagoniste à un autre, sans crier gare, ce qui peut être déroutant.

 

  • L'intrigue : 

Après un deuxième tome médiocre, on retrouve une histoire bien plus divertissante, qui réussit à tenir suffisamment en haleine pour donner l’envie de continuer jusqu’au bout.Bkk par dela les illusions nolan touzani tome 3 image 2 welcome to our home

Le fil conducteur est cohérent et assez réaliste, même si les éléments s’enchaînent rapidement et surtout facilement. En ce qui concerne le côté "polar" de l’intrigue, il est un peu plus intéressant que ce que l’on a pu voir précédemment, à ceci près, qu’il finit tout de même par devenir bien prévisible. Le véritable intérêt réside bien sûr dans le côté « tranche de vie » qui nous permet d’explorer toujours un peu plus l’intimité des héros et notamment d’Ismaël Touzani. La toile de fond est assez crédible également, et l’on se prend tout de suite à vouloir en savoir toujours un peu plus.

En termes de rythme, l’ensemble se déroule de manière posée tout en donnant les impulsions nécessaires pour ne pas perdre le lecteur. De ce point de vue, il n’y a rien à redire, car l’intrigue est équilibrée. Ce qu’il manquera peut-être, c’est une plus grande prise de risque ; l’ensemble reste tout de même assez lisse et trop propre.

 

  • L'univers :

On poursuit tout ce qui avait été vu dans les tomes précédents, à savoir la question de l’acceptation de l’homosexualité. Cette fois-ci, on remarque que l’auteure accentue cet aspect en le travaillant sous différents Bkk par dela les illusions nolan touzani tome 3 image 3 mosquee hassanangles et dans différentes sphères (familiale, professionnelle, amicale, ethnique…). Ces visions sont assez intéressantes, car elles nous permettent de mieux appréhender la question. De plus, elles contribuent pleinement à fixer le cadre de l’histoire, aussi bien du côté du polar que de la tranche de vie.

D’autres questions sont également mises en lumière, comme les violences conjugales, la fin de vie, le suicide. Tous ces thèmes sont pertinents et d'actualité. Malheureusement, il est dommage qu’ils n’aient pas été approfondis pour donner encore plus de poids et de corps à l’ensemble. Ils sont traités d’une manière trop superficielle. C’est dommage, car il y avait beaucoup de matière.

  • Les Personnages :

J’ai eu plaisir à retrouver les inspecteurs Martin Nolan et Ismaël Touzani. Il s’agit de deux personnages que je trouve vraimentBkk par dela les illusions nolan touzani tome 3 image 4 village maroc sympathiques. Ce tome nous permet de plonger dans l’intimité d’Ismaël, car dans les tomes précédents on ne le voyait jamais se livrer franchement. Cette fois-ci, il ne peut plus se cacher, puisque plus de la moitié de l’intrigue est focalisée sur -lui.

De ce fait, il y a tout de même quelque chose que j’ai trouvé dommage. En effet, si l'on apprécie de découvrir Ismaël, il est dommage de reléguer son compagnon et partenaire à un rôle à la limite de la figuration. Bien évidemment, c’est un avis qui n’engage que moi, mais j’ai trouvé les interactions entre les deux hommes assez pauvres et manquant de dynamisme. En dehors des discussions sur l’enquête et sur les choses du quotidien, le personnage de Martin est assez effacé ce qui ne semble pourtant pas collé à sa personnalité ; il manque de son côté des prises de position plus franches. En cela, la relation du couple ne parait pas très réaliste ; elle est beaucoup trop lisse et idéale pour être vraie.

Les personnages secondaires sont agréables, mais là également il manque un peu de mise en scène. On regrette de ne pas en voir un peu plus, et qu’il n’y ait pas davantage d’interactions avec eux. On sent qu’ils ont un certain potentiel, mais il n’est pas pleinement exploité, ce qui est dommage.

 

  • En Bref : 

En bref, ce dernier tome de la saga Nolan et Touzani, conclut assez positivement celle-ci. Une légère perte de fluidité sur la plume de l’auteure, due à un manque Bkk par dela les illusions nolan touzani tome 3 image 5 plage marocde clarté dans l’enchainement des différentes voix narratives, n’empêche pas d’apprécier l’équilibre général. L’intrigue se déroule son accro et garde le cap de bout en bout. Elle est assez cohérente et oscille bien entre le polar et la tranche de vie. Le rythme est stable et s’entrecoupe de suffisamment d’interrogations pour tenir le lecteur en haleine, malgré certains aspects parfaitement prévisibles.

L’univers développé est intéressant et d’actualité. En effet, l’acceptation ou non de l’homosexualité est toujours une question qui hante beaucoup de personnes, tout comme la fin de vie, le suicide… Les axes pris en charge sont pertinents et permettent de donner une impulsion à l’ensemble de l’œuvre. Il est seulement dommage que l’auteure n’aille pas plus loin dans ses réflexions, car l’on sent que les sujets, en fonction de faits relatés, auraient pu être approfondis.

Ce manque d’approfondissement se ressent également dans les interactions entre les différents personnages et surtout entre le couple principal. En effet, l’intrigue se focalise sur le personnage d’Ismaël, dont on savait assez peu de choses sur la famille et les origines. Des questions trouvent enfin des réponses, mais du même coup, son compagnon est un peu délaissé. Leurs échanges n’ont pas autant d’intérêt que l’on aurait pu l’espérer, même si quelques scènes font agréablement sourire. Les personnages secondaires auraient également mérité d’être un peu plus présents, car ils possèdent un bon capital sympathie.

 

Points Faibles Points Forts
  • Manque de clarté sur les voix narratives
  • Manque de prises de risque
  • Ensemble trop lisse
  • Manque d’approfondissement (Univers, Personnages)
  • Fil conducteur fluide et cohérent
  • Rythme stable
  • Richesse des thèmes abordés
  • Découverte/redécouverte des personnages

 

Notation : 

Style Écriture : 7/10

Intrigue : 7.5/10

Originalité : 6/10

Univers : 7/10

Personnages : 7/10

Moyenne Globale : 6.9/10

Sources Illustrations :

Image 1 – Mur marocain : https://pixabay.com/fr/maroc-mod%C3%A8le-mur-patrons-de-mur-2153548/

Image 2 – Welcome to our home : https://pixabay.com/fr/bienvenue-chez-nous-bienvenue-1205888/

Image 3 – Mosquée Hassan : https://pixabay.com/fr/mosqu%C3%A9e-hassan-2-casablanca-voyage-2458314/

Image 4 – Village au Maroc : https://pixabay.com/fr/maroc-a%C3%AFt-ben-haddou-d%C3%A9sert-ville-2349647/

Image 5 - https://pixabay.com/fr/nature-plage-mer-maroc-2525306/

Quelques extraits

Extrait n°1 :

Le ciel était bleu, d’un bleu clair et limpide, alors que le jardin était blanc. Les branches des arbres penchaient sous le poids de la neige. Elle était tombée au cours de la nuit et le froid sec l’empêchait de fondre. Ismaël, derrière la fenêtre de la cuisine, contemplait la beauté des lieux, les pensées vagabondes. Cela faisait un mois qu’il occupait cette maison avec l’homme de sa vie. Martin, comme à son habitude et quel que soit le temps, était parti courir. Ils avaient mis un an avant de trouver leur lieu de vie, à trente minutes du commissariat. C’était un grand pas en avant, celui dont il avait tant rêvé. Il admira quelques secondes son tatouage, celui qui ornait son poignet. Martin.

Deux ans qu’on est ensemble et pourtant, il m’arrive encore d’avoir du mal à y croire.

Martin Nolan. Un inaccessible qu’il avait obtenu Dieu seul savait comment, mais sans trop de mal à bien y regarder. Depuis leur rencontre, sa vie avait énormément changé. Il avait mûri, et ce de façon agréable, pas comme avec ses parents. La nostalgie le prit aux tripes rien qu’en pensant à sa famille. Son regard se perdit au loin, tout devint flou, et ce fut la terre aride de son pays d’origine qui s’imposa à lui. Il ferma les yeux et crut sentir la brûlure du soleil sur la peau fine de son visage. Un visage aux contours nets surgit de sa mémoire et un sourire apparut sur les lèvres d’Ismaël.

Cela faisait huit ans qu’il n’avait pas vu sa grand-mère et, de tous, c’était peut-être elle qui lui manquait le plus à cet instant.

Quelle sacrée bonne femme, ma grand-mère !

Cette femme était une légende pour Ismaël. De prime abord, pour quiconque ne la connaissait pas, elle semblait discrète et inoffensive. À l’extérieur, c’était l’impression qu’elle cherchait à donner : soumise aux côtés de son mari. Mais une fois la porte de sa maison franchie et refermée, elle montrait sa véritable personnalité. C’était une femme forte, au tempérament franc, une matriarche qui régnait en maître sur sa famille. Si elle était intransigeante, elle n’en était pas moins bienveillante. Sa famille, c’était sa vie ; sa maison, la terre sur laquelle ils étaient tous les bienvenus. Bien sûr, il fallait supporter son autorité, son franc-parler et ses manifestations affectives. Ismaël l’adorait et là, perdu dans ses pensées, il aurait donné beaucoup pour se retrouver dans la chaleur de ses bras.

Six ans qu’il avait quitté sa famille, autant d’années sans voir ses parents, et seulement quelques bribes de nouvelles qu’il avait obtenues de sa sœur aînée. Depuis trois ans, il était le seul à l’appeler. Elle ne le faisait plus.

Je me demande ce que ma grand-mère pense de moi, si elle est au courant de la raison de mon exclusion.

Il n’avait jamais osé demander, se gardant le droit d’imaginer, à tort ou à raison, que son homosexualité ne changerait rien pour elle. Parce qu’il ne pouvait en être sûr, il préférait prendre le risque de s’illusionner. Il réalisa alors qu’elle n’était plus toute jeune.

Soixante-dix ans, les années filent bien trop vite.

 

Extrait n°2 :

Le désespoir, avec une telle finalité, n’était pas quelque chose que Martin Nolan connaissait, mais sa mère, oui. Il avait mis de côté le passé, ce qui ne signifiait pas qu’il avait oublié.

— Lucas avait changé depuis cet évènement, beaucoup changé, et sa vie aussi. Nous avons énormément discuté et il s’est confié à nous. Ses rencontres avec son psychiatre lui faisaient du bien et la relation de confiance que nous avions réussi à instaurer aussi.

— Quels étaient les motifs de sa tentative de suicide ?

— Eh bien, il y en avait plusieurs… Lucas était mal dans sa peau, principalement à cause d’un secret qu’il gardait vis-à-vis de nous, mais qui n’en était pas un dans le lycée qu’il fréquentait. Il était harcelé et sans arrêt moqué. Il n’en pouvait plus et nous n’avons rien vu parce qu’il faisait tout pour.

— Quel était ce secret, madame Guily ?

Pour la première fois, cette dernière lâcha le regard de Nolan pour le diriger vers son mari. Il lui fit un sourire incertain.

— Nous n’avons pas le choix, Justine. Ils doivent savoir pour pouvoir nous aider et rendre justice à notre fils.

La femme pinça ses lèvres, elles ne furent plus qu’une ligne fine. Elle toisa l’inspecteur Nolan. Elle était une sacrée combattante et s’attira le respect des deux inspecteurs.

— Mon fils était homosexuel et subissait sans arrêt des brimades à ce sujet. J’espère pour vous que vous n’êtes pas des flics coincés et bigots !

Merde ! Ne pas éclater de rire à ce moment-là était difficile. Bien sûr, la tension qui régnait dans la pièce ne les y autorisait pas et, de plus, ça n’aurait pas été plus qu’un grognement coincé dans la gorge. Pourtant, c’était tentant. Ismaël se concentra sur ses notes et Nolan afficha son masque de stoïcisme.

— Non, Madame, nous ne sommes ni des bigots ni des coincés. Vous pouvez nous parler librement.

— Eh bien, tant mieux ! Je n’aurais ni supporté ni accepté un quelconque manque de respect envers mon fils.

— Cela n’arrivera pas… De quelle façon a-t-il réglé ses problèmes de harcèlement au lycée ?

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 06/11/2017
  • Format : 148 x 120 mm
  • Nombres de pages : 300
  • ISBN : 978-2-37521-048-2
  • Prix : 16.90 €

Numérique

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 06/11/2017
  • Format : PDF, Mobi, Epub
  • Nombres de pages : 300
  • ISBN : À venir
  • Prix : À venir
 

Où l'acheter

Mix editions Les libraires 1AmazonChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau