Œil pour Œil

Bkk couv oeil pour oeil

5 Avertissement  : Érotisme / Violence

 

  • Auteure : Cha Raev
  • Pays :  France
  • Sortie : 15/07/2016
  • Adaptation : Non
  • Public : Adulte

4e de Couverture

Jusqu’où iriez-vous pour vous venger ?

Cyril est un homme brisé. Vide. Vide de toute raison, de toute espérance. Tout ce qui lui reste, c’est le but qu’il s’est fixé. Sa rage et sa haine sont les seules flammes qui brûlent encore en lui.

Pour assouvir sa vengeance, il acceptera de plonger en enfer. Son enfer mais aussi celui des autres. Un jeu d'illusions et de miroirs qui le mènera aux frontières de la moralité, le contraindra à les repousser.

Mais parfois, la rédemption se trouve au plus profond de la damnation.

La Critique de ChoupieS

Bravo à Cha Raev, pour cette plongée exquise dans les méandres de l’âme humaine.

 

Résumé :

Cyril est un jeune homme qui mène une vie paisible. Il vit son homosexualité au grand jour, se moquant éperdument de ce que les autres peuvent penser de lui ou de son compagnon de toujours, Raphaël.

Mais, c’était sans compter l’intrusion, dans sa vie, d’un groupuscule Néo-nazi qui lui vole tous ses espoirs, et sa raison de vivre. Commence pour Cyril, Image 1 enfer et paradisune entrée dans un monde qu’il n’avait jamais imaginé côtoyer, et qui le mènera aux frontières de la moralité, voire à les dépasser. Mais la rédemption se trouve peut-être au plus profond de la damnation.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Je n’ai pas grand-chose à dire. J’avais dit apprécier le style dans Totally Nuts, mais là, on sent que la plume est davantage à l’aise dans cet univers beaucoup plus sombre. D’ailleurs, plus les passages sont intenses et plus le style est fluide. Ce qui aide à la lecture de ces passages, assez difficile sur un point émotionnel.

 

  • L'intrigue : 

Elle mélange très nettement deux genres : la Romance et le Thriller psychologique. Lequel empiète sur l’autre, je ne saurais le dire, sans doute niImage 2 enfer l’un ni l’autre. Ils s’alternent et se mélangent de façon parfaitement équilibrée.

De prime abord, on peut se dire que l’on a affaire à une romance tournant à la tragédie, et donnant naissance à une simple affaire de vengeance. Rien de très original. Mais, l’histoire va beaucoup plus loin que ce simple constat. L’intrigue étant vue de l’unique point de vue du personnage principal, on entre véritablement dans son enfer personnel, semé de doutes, d’incertitude, de colère, etc.

Toutes les émotions qu’il ressent sont exprimées crûment. Cette mise à nue permet de les communiquer parfaitement au lecteur.

On peut toutefois constater un ralentissement de l’intrigue quand celle-ci fait une pause. On sent que l’auteur y est moins à l’aise que dans les passages plus intenses. Du coup, on ressent cette « gêne », mais heureusement elle ne perturbe en rien le confort de la lecture ni le bon déroulement de l’intrigue.

Image 3 nazisme

  • L'univers :

L’histoire nous immerge dans un milieu Néo-nazi, où la différence n’est pas tolérée, et même annihilée. J’ai beaucoup aimé avoir ce contraste du personnage principal, qui se force à plonger dans cet univers, et s’oblige à faire fi de ce qu’il est pour arriver à ses fins. D’ailleurs, le rejet qu’il oppose à toutes les immondices qu’il peut voir se retrouve aussi bien sur un point de vue physique que mental. Mais son problème est que, plus qu’un simple spectateur, il est un acteur actif.

L’univers est très riche et maîtrisé. Il colle très bien à l’ambiance volontairement sombre dont j’ai déjà parlé plus haut.

 

  • Les Personnages :

Ils cadrent parfaitement avec le décor planté. Les personnages sont cohérents avec l’intrigue, qu’ils s’agissent des principaux comme des secondaires. J’ai aimé cette franchise dans l’expression de leurs attitudes, et surtout, le fait que tout n’est pas blanc ou noir. Il n’y a pas d’un côté les gentils et de l’autre les méchants. Ce qui est on ne peut plus réaliste. Image 4 noir blanc rouge

Oui, il y a bien de la romance, mais cela ne veut pas dire que les principaux protagonistes ont des réactions entièrement stéréotypées, et que l’avenir sera forcément tout rose bonbon. Tchao bye bye les guimauves !

Concernant le personnage principal, il s’agit d’un écorché vif, qui n’a qu’une seule idée en tête la vengeance. Mais plus il se rapproche de son objectif et plus il s’enfoncera dans ses propres ténèbres. Le lecteur est aux premières loges pour assister à son déchirement.

Les personnages secondaires sont très charismatiques également et possèdent tous leur propre personnalité. Ils sont vivants, et c’est agréable de voir des personnages évolués dans l’univers créer pour eux, et non rester statiques.

Image 5 ai enma

En Bref : 

En bref, Œil pour Œil représentante un bon compromis entre les genres Romance et le Thriller psychologique. L’intrigue est parfaitement équilibrée entre les deux. La plume est agréable tout au long de l’histoire, même si on la sent un peu mal à l’aise dans les passages plus pausés, que ceux intenses où elle gagne en fluidité.

L’univers riche et bien maîtrisé est parfaitement accaparé par des personnages sympathiques et intenses, dont les émotions sont communiquées avec aisance au lecteur.

Œil pour Œil n’est pas une œuvre destinée aux âmes sensibles pensant trouver une romance guimauve. On en est véritablement éloigné. Par contre, pour ceux qui recherchent des émotions à vif et totalement mises à nue, je leur recommande, sans hésiter.

 

Points Faibles Points Forts
  • Pause dans l’intrigue moins fluide
  • émotions intenses parfaitement retranscrites
  • équilibre entre romance et thriller
  • personnages intenses
  • univers bien maitrisé

 

 

Notation : 

Style Écriture : 10/10

Intrigue : 9.5/10

Originalité : 9.5/10

Univers : 10/10

Personnages : 9.5/10

Moyenne Globale : 9.6/10

Sources Illustrations :

Image 1 : http://www.gentside.com/paradis/wallpaper/page_3.html

Image 2 : http://rustyjames.canalblog.com/archives/2014/07/10/30225333.html

Image 3 : https://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/04/05/le-hellfest-censure-le-black-metal-nazi/

Image 4 : http://www.commentfaiton.com/fiche/voir/97329/comment-faire-un-montage-couleur-dans-une-image-en-noir-et-blanc-avec-photofiltre

Image 5 : http://zaira.eklablog.fr/ai-enma-a436670

 

Extraits

Extrait 1 :

Première Partie : Le puits

Chapitre I : Raphaël

J'ai toujours connu Raphaël. D'ailleurs, je serais bien incapable de décrire notre première rencontre. Je devais avoir six ou sept mois, et lui quelques jours. Pour moi, il n'a jamais été le fils des voisins, voire le garçon d'à côté. Il était l'une des constantes de ma vie, comme l'était ma mère, ou mon père avant qu'il se tire avec une pouffiasse trop jeune d'au moins vingt ans. Mais Michel avait toujours été un lâche. Se barrer quand les choses commençaient à sentir le roussi, c'était sa spécialité.

C'était dans ces moments-là que j'avais pris l'habirtude de sauter la clôture pour passer dans le jardin d'à côté et toquer à la fenêtre de Raf. Qu'elle que soit l'heure du jour et de la nuit, il m'ouvrait pour que je puisse me faufiler dans sa chambre. Je finissais généralement roulé en boule tout contre lui, à partager un coin de sa peluche Chewbacca. Je n'ai même jamais eu de doudou à moi. J'avais la moitié du sien. Je l'avais lui. Ça me suffisait.

La première fois que j'ai disparu comme ça, ma mère a paniqué comme une dingue. Bien entendu, elle n'a appelé les flics. C'était elle, les flics. Enfin, Madame le Commissaire Sylvie Marchay. Une sacrée bonne femme cette mère qui ne portait pas le même nom que moi. Et c'est un sacré savon qu'elle nous a passé quand on est descendu de la chambre de Raf, les yeux encore tout collants de sommeil. Ses vociférations nous avaient réveillés quand elle était venue demander à madame Thibaut si elle ne m'avait pas vu. Je me suis mangé un bonne mandale dont je me souviens encore parfois. Puis, elle m'a serré dans ses bras en m'interdisant de lui refaire une peur pareille.


Extrait 2 :

Seconde partie

Chapitre 9 : Les miroirs de nos vices

Les illusions sont comme les papillons de nuit : attirées par les lumières artificielles. Elles ne s'épanouissent que dans l'obscurité et le doute. Elles ne sont pas tangibles et il est impossible de s'en saisir. Les illusions flottent à la limite de ce quelque chose, de cette conscience où tout se brouille. Elle sont parfois vénéneuses, et pourtant on ne peut en détourner le regard, au risque de se laisser happer par leur parfum suave et toxique. Les contempler, c'est se retrouver piégé devant la danse lascive d'un serpent doré, si hypnotique qu'on en vient à espérer sa morsure autant qu'à la redouter.

Mon illusion personnelle hantait les couloirs d'un manoir rempli de boneheads sadiques et dépravés. Une flamme sombre qui m'attirait irrésistiblement, me provoquait et me révulsait tout à la fois. Un papillon vénéneux dont les ailes ne bruissaient pas et que je finissais toujours par entrapercevoir, fugacement, jamais assez longtemps pour savoir s'il était bel et bien réel.

Un mardi soir, alors que j'étais en train de jouer aux cartes avec Josh et ses gars, il surgit dans le garage. Ce fut là que je sus enfin que je n'étais pas le seul à le voir. Les gardes ne retinrent pas les reniflements de mépris et les injures que leur inspirait cette anomalie aux yeux de jade.

Lui ne disait rien. Jamais. Pas un mot. Il se contentait de voleter autour de nous, telle une étrange flammèche. Je le voyais de plus en plus souvent. Comme s'il n'hésitait plus à se montere, à défier ces hommes qui lui crachaient dessus en une vaine tentative pour l'humilier, pour nier sa présence.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 15/07/2016
  • Format : 210 x 148 mm
  • Nombres de pages : 352
  • ISBN : 9782375210086
  • Prix : 20.00€
 
 

Où l'acheter

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau