Otomen, Tomes 1 & 2

Bkk couv otomen 01

3 5

 

Série : Otomen (T.1)

  • Auteur : Aya Kanno
  • Titre VO : Otomen #1
  • Sortie VO : 19/01/2007
  • Sortie VF : 24/09/2008
  • Traduction : Yuko K.
Bkk couv otomen 02

3 5

 

Série : Otomen (T.2)

  • Auteur : Aya Kanno
  • Titre VO : Otomen #2
  • Sortie VO : 18/05/2007
  • Sortie VF : 13/11/2008
  • Traduction : Yuko K.
 
 
 

Tome suivant

Otomen tome 3

 
 

4e de Couverture

Tome 1 :

OTOMEN n.m. 1. homme qui pense comme une fille, qui aime les mêmes choses que les filles. 2. jeune garçon particulièrement doué en cuisine, en couture ou en ménage. 3. jeune homme qui peut faire preuve à la fois d'une grande virilité, mais aussi d'une grande sensibilité.

Asuka Masamune, champion de la ligue nationale de kendo pour lycéens, mais aussi ceinture noire de judo et de karaté, cache un terrible secret : il est un "otomen" ! pour ne pas décevoir sa mère, il a toujours cherché à refouler sa nature profonde. Cherchant à trouver sa virilité en refoulant son "cœur de jeune fille", il va hélas finir par tomber amoureux de Ryô Miyakozum. , la nouvelle élève du lycée. dès lors, son cœur s'emballe et. voici la comédie romantique délirante d'un garçon au féminin !.

Tome 2 :

Asuka Masamune, "otomen'' malgré lui, va un jour secourir Yamato Ariake, un jeune garçon qui se faisait agresser par des voyous. Yamato, enthousiasmé par la force de son sauveur, lui demandera de lui enseigner l'art de la virilité. Mais il ignore qu'Asuka est en réalité un "otomen". Afin de ne pas décevoir le jeune garçon, suka fera alors tout pour lui cacher sa véritable nature... Voici le second tome décapant de ce shôjo manga résolument délirant!

Un début de saga un peu brouillon et pourtant sympathique à découvrir.

 

Résumé :

Asuka Masamune est un garçon très populaire dans son lycée. Les filles l’adulent et rêveraient toutes de devenir sa petite amie ; quant aux garçons, soit ils voudraient lui ressembler, soit ils le fuient par peur de s’attirer son courroux. Mais, il y a bien une personne qui échappe à ces catégories, car elle est la seule à connaître le secret qu’Asuka met tant d’application à cacher à tout le monde.Otomen 01 kawaii 313x500

Il faut dire qu’être un Otomen ça ne doit pas être facile tous les jours.

C’est quoi un Otomen ?

Bah, c’est aimer tous les trucs mignons qui plaisent aux filles accros aux shojô, aux sucreries, aux froufrous, et j’en passe.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture/Graphismes : 

En me plongeant dans ce manga, qui me faisait de l’œil depuis un certain temps, il y a quelque chose qui m’a gêné. J’ai trouvé un gros manque de fluidité concernant les graphismes, et par moment, j’avais du mal à l’identifier en tant que shojô (manga pour filles) à part entière.

Il y a un manque de stabilité et de régularité sur l’ensemble du design, et pour cause. Dans un des apartés que fait Kanno au cours du manga, elle précise qu’elle n’a pas du tout l’habitude d’officier dans l’univers du shôjo. Bah oui ! Là, du coup, ceci expliquOtomen 01 1 313x500ait cela. Elle précise d’ailleurs faire énormément d’effort pour adapter son style au mieux à l'histoire. En effet, on peut bien lui reconnaître le mérite de faire des efforts.

Là, où il est également visible qu’elle n’a pas l’habitude du shojô, c’est sûr le texte qui est très fourni par rapport à la majorité des œuvres de ce type. Il faut d’ailleurs faire très attention aux petits apartés des personnages, qui doivent absolument être lues, car elles vont de pairs avec les dialogues principaux. Je teste toujours dans les différentes séries ces petits apartés des personnages, quand il y en a, et bien souvent, ils ne sont pas utiles au déroulé de l’intrigue, ce qui n’est absolument pas le cas ici, au contraire.

 

  • L'intrigue : 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un shojô bien fleur bleue, avec des froufrous partout. Ouais, on peut pas dire que ça soit ma tasse de thé, non plus. Mais quand j’ai vu que cette série mettait en scène les péripéties d’un garçon qui a la particularité d’aimer les trucs habituellement réservés à la gent féminine, je me suis dit que ça pouvait être une idée sympathique ; et, en effet, ça l’est.

L’idée de base n’est pas spécialement originale, car on en voit fleurir pas mal depuis quelques années. Mais si ! Vous savez, ce sont ces trames où l’héroïne (oui c’est un shojô, donc c’est une héroïne les trois quarts du temps) est bien sous toutes apparences ; mais, en réalité elle cache sa réelle personnalité qui serait loin de faire l’unanimité.

Ici, vous allez me dire que c’est original puisque c’est un garçon qui est mis en scène et non une fille. En cela, je vous dis : BANCO LES BKKNAUTES ! Vous avez raison, c’est ce qui fait toute l’originalité de la chose. Autre point plutôt original, c’est la raison qui pousse le héros à se comporter de la sorte (J’avoueOtomen 01 2 313x500, j’ai ri, et j’ai même pas honte, vilaine que je suis). Raison véritablement bien établie dans le tome 2 avec l’arrivée d’un personnage que l’on avait pas encore vraiment vu depuis le début, et qui a toute son importance.

Pour rebondir sur l’arrivée du personnage en question, l’auteure a eu l’ingéniosité de le faire débarquer au bon moment. C’est-à-dire à l’instant où l’on se demande pourquoi ce personnage n’est pas intervenu plus tôt.

Un des bémols que je donnerai quand même est que l’intrigue ne vole pas bien haut. J’ai pas vraiment vu où l’auteur voulait aller. Bon, ce ne sont que les deux premiers tomes donc je veux bien attendre les deux suivants, pour donner un avis trancher sur ce point. Sinon, les situations mises en scènes sont toutes plus alambiquées les unes que les autres. Oui, je sais, c’est un shojô.

Un autre souci que l’on peut constater et qui est lié aux graphismes est que parfois l’ensemble est un peu brouillon. Il faut dire que l’auteure a décidé d’utiliser l’astuce de l’œuvre dans l’œuvre pour augmenter l’impact de son histoire. Autrement dit, il s’agit d’utiliser un personnage qui va s’inspirer de l’intrigue en cours pour créer une autre œuvre, un manga dans le cas présent. Ici, ce n’est pas toujours bien exploité, ce qui est très dommage, car c’est un principe que j’ai vraiment bien apprécié. Peut-être que cela va se décanter au fur et à mesure de l’intrigue. À voir.

 

  • L'univers :

Le monde girly et kawaï (mignon en japonais) inondé d’ours en peluche, de plats culinaires à faire saliver une autruche…quoi l’autruche c’est pas glamour ?  Ouais, ben, le premier animal qui m’était venu en tête était le babouin. Ah ! Vous voyez, l’autruche c’est un peu plus glam’, ça doit être les plumes.Otomen 02 1 313x500

J’en étais où moi ?

Ah oui ! Je faisais l’éloge des mondes froufroutants des filles aimant ce qui est mignon. Sur le principe, je trouve ça drôlement sympa que l’auteur vienne sur le terrain des genres. Eh oui, est-ce qu’un homme qui préfère les travaux ménagers à la mécanique est moins un homme pour autant ? Pas du tout, on est bien d’accord. D’ailleurs, Kanno pose plus ou moins violemment cette base avec les épreuves qui sont mises sur le chemin du héros ; tout cela pour bien nous faire comprendre le message. Bah en gros, arrêtons les clivages à la c..(je reste poli, j’ai déjà dit) et concentrons-nous sur les questions véritablement importantes, à savoir…qui va me recoudre ma poche de robe de chambre ! C’est pas parce que je suis une fille que je sais coudre ! On n’oublie l’enfermement des genres c’est nul, j’ai dit !

 

  • Les Personnages :

Faut dire ce qui est, ils ne cassent pas trois pattes et un canard. Très vite, on s’aperçoit quand même qu’ils ont un capital sympathie plutôt élevé dans l’ensemble, et je dis bien dans l’ensemble. D’une manière séparée, il n’y en a qu’un seul qui lève le niveau et ce n’est pas le héros. C’est justement ce que je trouve dommage.Otomen 02 2 313x500

On a du mal à apprécier ces personnages de manière isolée. À quoi est-ce dû ? Je dois reconnaître que je n’arrive pas encore à bien mettre le doigt dessus, même si j’ai ma petite idée qui me trotte dans la tête. J’attends les prochains tomes pour vous dire ça, car je ne veux pas m’avancer avant d’être parfaitement certaine qu’il s’agisse bien de ça.

 

En Bref : 

En bref, ces deux premiers tomes d’Otomen sont dans l’ensemble plutôt convaincants. De prime abord, on peut dire que les graphismes sont inégaux et pas toujours bien adaptés au contexte, que l’intrigue est un peu brouillonne sur les bords et que les personnages ne sont appréciables que grâce aux diverses interactions qu’ils ont les uns avec les autres. Toutefois, même si l’on peut constater ces nombreux défauts, la balance s’équilibre grâce aux qualités indéniables qui entrent dans l’autre plateau et qui vont peser lourd. On peut remarquer l’originalité qu’a eue l’auteur en prenant une base déjà vue et en l’agrémentant d’une touche audacieuse via le thème choisi (le clivage des genres) pour illustrer cette idée. Reste à savoir si la saga conservera cet équilibre ou si la balance penchera du bon ou du mauvais côté.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

J’attends des prochains tomes de voir où l’auteure veut nous amener ; mais aussi de voir une amélioration sur les graphismes, davantage dans une prise de position claire de ce côté-là.

 

Points Faibles Points Forts
  • Graphismes inégaux
  • Histoire un peu brouillonne
  • Non-individualité des personnages
  • Originalité de l’axe pris
  • Thème abordé
  • Ensemble sympathique

 

 

Notation : 

Style Écriture/Graphismes : 4.5/10

Intrigue : 6/10

Originalité : 8/10

Univers : 7/10

Personnages : 6/10

Moyenne Globale : 6.3/10

Sources Illustrations :

Otomen, Tome 1

Otomen, Tome 2

http://multicolore.over-blog.com/2016/07/kawaii.html

 

Broché : Tome 1

  • Éditeur : Delcourt
  • Date de Publication : 24/09/2008
  • Format : 115 x 180 mm
  • Nombres de pages : 180
  • ISBN : 978-2-7560-1507-1
  • Prix : 6.99€

Broché : Tome 2

  • Éditeur : Delcourt
  • Date de Publication : 13/11/2008
  • Format : 115 x 180 mm
  • Nombres de pages : 180
  • ISBN : 978-2-7560-1508-8
  • Prix : 6.99€
 

Où les acheter

  • Tome 1 :

Les libraires 1AmazonChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

 

 

 

  • Tome 2 :

Les libraires 1AmazonChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

 

 

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau