Nulle autre que toi

Bkk couverture nulle autre que toi chicago stars tome 1 susan elizabeth phillips

4 5Avertissement: Érotisme

Série : Les Chicago Stars (T.1)

  • Auteure : Susan Elzabeth Phillips
  • Titre VO : It had to be you
  • Sortie VO : 01/08/1994
  • Sortie VF : 05/05/2010
  • Traduction : Lionel Evrard
 

Tome suivant

Une étoile en plein coeur - chicago stars 2

 

4e de Couverture

Vous n’aimez pas le football, mademoiselle Sommerville ? C’est bien dommage, car votre père vous a légué son équipe. »

Phoebe n’en revient pas. Elle, patronne des Chicago Stars ! Avec pour mission de gagner le prochain championnat, si elle veut toucher sa part d’héritage ! Ultime pied-de-nez de son père qui l’a toujours méprisée. Ce défi, Phoebe entend bien le relever, même si elle doit s’imposer à ces gaillards machos, à commencer par leur entraîneur, Dan Calebow. Le plus teigneux de tous.

Une romance dans la droite lignée du genre sentimental, mais beaucoup plus épicée grâce à son côté chick-lit.

 

Résumé :

Phoebe Sommerville ne s’attendait pas au legs de son père. Lui, désaprouvait ses choix de vie et elle, ne comprenait pas son adoration pour le football. C’est donc la surprise la plus totale, lorsqu’elle apprend qu’elle hérite de son équipe de foot, les Chicago Stars, avec la mission de remporter le prochain championnat. Qu’à cela ne tienne, elle fera briller ses plus beaux escarpins, ajustera ses plus voyantes lunettes pailletées, Bkk les chicago stars tome 1 nulle autre que toi susan elzabeth phillips imsage 1 bain de soleilmais elle relèvera le défi pour prouver qu’elle est loin d’être aussi incapable que le paternel le pensait. C’est avec son caniche, Pooh, sous le bras que la bimbo part conquérir le monde trop masculin du football américian et pourquoi pas l’entraineur qui va avec.

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

La traduction, agréable, permet de se rendre compte de la fluidité de la plume de S.E Phillips. En effet, on accroche peu sur le texte, voire pas du tout, et c’est appréciable. Cet effet permet de profiter de la légèreté du genre sentimental. On ne se casse pas la tête en se disant : « Tiens ! Qu’est-ce que l’auteur a voulu dire, là ? », ce qui arrive de plus en plus souvent malheureusement.

 

  • L'intrigue : 

On est en plein dans le schéma classique du roman sentimental. Tout y est, la phase d’attaque avec la naissance de l’idylle, les rebondissements, et la fin propre au genre. Cependant, si la trame s’avère classique, l’auteure nous la sert d’une manière intelligente, en y incorporant des éléments plus profonds. L’histoire que nous suivons est cohérente, même s’il y a un bon degré d’épisodes farfelus. Mais, ce sont justement ces épisodes qui épicent l’ensemble ; ils donnent une dimension plus forte aux différents quiproquos mis en place.

Souvent, dans les romans sentimentaux on ne peut suivre l’histoire que du seul point de vue d’un personnage. Ce n’est pas le cas ici. Grâce à cela, l’auteure nous offre une intrigue plus intéressante et addictive que d’ordinaire. Je parlais des quiproquos juste au-dessus et c’est justement ces changements de points de vue qui nous permettent d’en prendre toute la mesure. Il y a une générosité dans ce que S.E Phillips nous propose de découvrir. On est, à chaque instant du récit, pleinement dans l’action. Bkk les chicago stars tome 1 nulle autre que toi susan elzabeth phillips imsage 3 caniche nain

On peut noter, à de rares moments, quelques longueurs dans le schéma narratif dues à des répétitions de mise en scène. Heureusement, elles ne sont pas légion et ne gâchent pas le sentiment positif général.

 

  • L'univers :

Le cadre de Nulle autre que toi participe, en partie, à asseoir la crédibilité de l’histoire.

Je n’y connais strictement rien au football américain, mes connaissances se limitant à : « Ah ouais ! C’est le sport où les mecs (ou les nanas en poom-poom short) se foncent et se cognent dessus sur une grande pelouse verte, applaudis par des cheerleaders en poom-poom jupettes avec leurs gros pompons pailletés ». Vous voyez l’idée.

Bien évidemment, il n’y a que de grands amateurs de ce sport qui pourront dire si le livre est bien ficelé niveau technique, mais pour un néophyte on n’y voit que du feu. À la fin du livre, je me suis dit que j’en savais un peu plus sur les règles du football américain. Peut-être que je me trompe, mais on ressent une authenticité dans ce qui nous est décrit, d’autant que l’auteure met quelques notes de bas de page donnant des indications historiques sur les personnalités ayant marqué le football U.S.

L’histoire aborde également de nombreux sujets de société qui participe aussi à créer un cadre complet et cohérent. On trouve des personnages évoluant dans un monde plus que réaliste où le sexisme est bel et bien présent ; il se traduit par le fait qu’il est impensable qu’une femme soit propriétaire d’une équipe de football. L’héroïne, Phoebe, est d’ailleurs souvent recadrée davantage pour sa féminité que pour son inexpérience en la matière. Comme si c’était le fait d'être une femme libérée et désinhibée à utiliser ses atouts, qui induisait cette méconnaissance dans le football. Le sexisme se traduit également par les maltraitances aussi bien physiques que psychologiques subies par la gent féminine. L’ouvrage dénonce cette volonté de toujours vouloir ramener la femmeBkk les chicago stars tome 1 nulle autre que toi susan elzabeth phillips imsage 3 sidaction à ce rôle de la parfaite ménagère des années cinquante :  la femme doit être intelligente mais pas trop, belle mais pas trop non plus, avoir un instinct maternel surdéveloppé, et pratiquer une sexualité dite classique.

La peur du SIDA revient sous plusieurs formes différentes. Soit par l’évocation de décès par cette maladie, soit par le souci d’avoir une sexualité protégée. Il faut dire que le livre est écrit dans les années 90. De ce fait, il s’inscrit dans un climat où les mentalités commencent tout juste à évoluer sur cette question. Pendant longtemps, beaucoup considérait cette maladie comme propre aux homosexuels, ce qui était bien évidemment une grossière erreur. Si le livre nous dit que les homosexuels sont touchés par elle, il précise aussi qu'ils ne sont absolument pas les seuls à pouvoir l’être, tout le monde étant concerné, même les hétérosexuels.

  • Les Personnages :

Concernant l’héroïne de l’ouvrage, Phoebe Sommerville, elle est dans la droite lignée des héroïnes du genre de la chick-lit. Et par Chick-lit, j’entends par là le véritable genre de base et non pas les pseudo œuvres tentant de surfer sur la vague.

Ce genre a pour but de mettre au premier plan des héroïnes à la personnalité forte et souvent au vécu plus ou moins lourd. C’est-à-dire des héroïnes en totale contradiction avec celles des romans sentimentaux. Dans la Chick-lit, elles devront se débattre dans une société qui ne comprend pas toujours leur façon d’être. Ici, on estBkk les chicago stars tome 1 nulle autre que toi susan elzabeth phillips imsage 4 la revanche d une blonde elle woods reese whitherspoon exactement dans ce schéma puisqu’il ne faut pas oublier que sous couvert d’un humour potache, le genre a également pour rôle de traiter de nombreux faits de société. Phoebe apparait comme une réelle bimbo, mais comme dit juste au-dessus, il faut faire attention aux apparences. En effet, elle s’avère beaucoup plus intéressante à observer qu’une Anastasia Steel ou Bella Swan, aussi bien par sa force de caractère que son imprévisibilité. Oui, elle tombe sous le charme d’un beau gosse aux tablettes de chocolat, mais elle ne lui fera pas de cadeaux pour autant, quitte à tout risquer pour protéger son intégrité tant physique que morale.

Dans les romans sentimentaux, on a tendance à trouver les mêmes types de personnages, façonnés sur la même ligne de conduite. De prime abord, Nulle autre que toi semble forger sur le même principe. Or, très vite l’on se rend compte qu’il n’en est rien et, qu’à l’instar de Phoebe, les personnages de ce livre sont loin d’être calqués sur le modèle standard. Ils ont des personnalités bien construites, mais plus que cela, ils possèdent cette même imprévisibilité. Chacun d’eux à son histoire de vie, un vécu qui le pousse à agir aujourd’hui de telle ou telle manière. Rien n’est aussi simple et translucide qu’il n’y parait ; c’est en grattant la surface que l’on se rend compte que les apparences sont trompeuses. Cela vaut pour tous les protagonistes, aussi bien les principaux que les secondaires.

La profondeur des personnages rend l’histoire hautement plus consistante. C’est ce qui va jouer sur les effets de surprise que l’on peut avoir. L’important aussi, est que l’auteure ne joue pas avec nos nerfs et nous donne tout de suite les clefs de chacun, afin que l’on puisse une fois de plus prendre la pleine mesure des fameux quiproquos.

 

En Bref : 

En bref, Nulle autre que toi, premier tome de la série Les Chicago Stars, fidélise par sa manière d’aborder le genre sentimental, en incluant les meilleurs aspects de la Chick-lit.

La plume, fluide et légère, permet de profiter pleinement du divertissement que S.E Phillips souhaite offrir aux lecteurs. La trame se construit sur le schéma classique de la romance, avec une bonne dose de rebondissements et de quiproquos, présentant ainsi une histoire amoureuse en montagnes russes jusqu’au bout. Il est dommage que certaines misesBkk les chicago stars tome 1 nulle autre que toi susan elzabeth phillips imsage 5 lucas oil stadium en scène se répètent, donnant par moment une sensation de ralentissement de l’intrigue. Cependant, la générosité, consistant à donner le point de vue non pas d’un mais de plusieurs personnages, repousse cet aspect en donnant une dimension plus forte à ces quiproquos.

L’univers joue intégralement sur le réalisme. Les néophytes en football américain acquerront des notions sur les règles de ce sport. S’ils ne peuvent vérifier de la véracité de tout ce qui est donné (seuls les lecteurs confirmés en football U.S sauraient le faire) l’authenticité est telle, que l’on ne pense même pas à remettre en question les points les plus techniques mis en avant. De plus, de nombreux sujets de société abordés comme le sexisme, la place de la femme dans la société moderne, le SIDA ou l’homosexualité participent à ancrer l’œuvre dans une démarche réaliste.

Les personnages quant à eux ne sont pas en reste. L’héroïne, Phoebe Sommerville, supplante les héroïnes de romance en utilisant les codes de la vraie chick-lit. Ainsi, en présentant un personnage féminin haut en couleur, émancipé au possible, et ne souhaitant pas céder sa manière d’être ou de penser au profit de belles paroles et d’ébats torrides, on ne peut avoir qu’une romance plus profonde que jamais. D’autant, que les autres personnages empruntent davantage à la Chick-lit qu’au sentimental. Ils ont tous (principaux et secondaires) un vécu qui les a façonnés tel qu’on les voit aujourd’hui. Ils ont du relief et des personnalités riches qui apportent une bonne dose d’imprévisibilité à l’ensemble.

À ceux qui souhaiteraient renouer avec le genre sentimental et découvrir les meilleurs pans de la chick-lit, je leur recommande cet ouvrage qui a su prendre le meilleur des deux genres.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

Même si j’ai aimé la combinaison faite dans cet ouvrage des deux genres littéraires, je doute d’aller plus avant dans la série. En effet, j’ai peur qu’il y ait une baisse de qualité. J’en veux pour preuve les quelques répétitions scénaristiques déjà présentes dans ce tome et (je me trompe peut-être) qui seront certainement plus importantes dans les volumes suivants.

 

Points Faibles Points Forts
  • Répétition scénaristiques
  • Plume légère, adaptée
  • Trame classique, mais travaillée
  • Cadre réaliste
  • Personnages riches et construits

 

 

Notation : 

Style Écriture : 8.5/10

Intrigue : 8/10

Originalité : 8/10

Univers : 10/10

Personnages : 9/10

Moyenne Globale : 8.7/10

Sources Illustrations :

Image 1 – Bain de soleil : https://pixabay.com/fr/%C3%A9t%C3%A9-jeune-femme-beau-635247/

Image 2 – Caniche nain : https://fr.pinterest.com/explore/poodle-marrom/?lp=true

Image 3 – Sidaction : http://www.rac105.cat/r%C3%A0dio?pg=22

Image 4 – Reese Wthiterspoon dans le role d’Elle Woods dans la Revanche d’une blonde : http://www.dailymail.co.uk/tvshowbiz/article-2333538/Elle-Woods-approve-Reese-Witherspoon-revisits-Legally-Blonde-days-hot-pink-workout-wear.html

Image 5 – Lucas Oil Stadium : http://www.footballamericain.com/nfl/indianapolis-colts/le-lucas-oil-stadium.html

 

Extraits

Extrait n°1 :

Phoebe Sommerville fit scandale en venant accompagné de son amant hongrois et d’un caniche nain aux funérailles de son père. Telle une star hollywoodienne des fifties, elle se tint assise à deux pas de la tombe, une paire de lunettes noirs aux montures cerclés de strass sur le nez, le roquet blanc installé dans son giron. Nul dans l’assistance n’aurait sur dire qui paraissait plus déplacé, de Phoebe elle-même, de son séduisant Hongrois au catogan emperlé, ou d’un chien impeccablement toiletté et affuble d’un nœud de satin couleur pêche à chaque oreille.

Elle avait un œil masqué par une mèche blonde comme Marilyn Monroe dans Sept ans de réflexion. Ses lèvres, pleines et luisante, étaient recouvertes d’un rouge à lèvre pivoine du plus bel effet. Des plus classiques, son tailleur de soie ivoire à la veste matelassé jurait avec le bustier lamé or qu’elle portait dessous. Sous courte jupe fendue, ceinture de chaines dorées, révélait généreusement sa cuisse galbée.

C’était la première fois que Phoebe remettait les pieds à Chicago depuis qu’elle s’était enfuie à l’âge de 18 ans. Aussi bien peu de ceux qui étaient là connaissaient-ils l’enfant prodigue de Bert Sommerville. Les histoires qui couraient sur son compte suffisaient cependant à expliquer qu’elle ait été déshéritée.

 

Extrait n°2 :

_ Je… euh… ferais peut-être mieux… de la reprendre.

_ Asseyez-vous ! aboya-t-il.

C’était un ordre, pas une invitation. Phoebe se laissa couler sur le siège disponible sans protester. Les chaînes de Darnell cliquetèrent. Pooh se mit à trembler. Phoebe choisit ce moment inopportun pour se rappeler la confidence que l’un des cinq hommes les plus méchants de la NFL avait faire à Sports Illustrater. S’il y a une chose que j’aime dans le football, c’est de voir mes adversaires quitter le terrain sur une civière…

Il était temps d’agir pour éviter le pire. Après s’être éclairci la voix, Phoebe fit une nouvelle tentative.

_ Ce n’est pas…euh…une bonne idée de l’effrayer.

_ Vous croyez ? répliqua-t-il d’un ton menaçant.

Soulevant le chien entre deux mains qui avaient la taille de maniques de cuisine, il l’amena au niveau de son visage. Longuement, l’homme et l’animal s’observèrent. Les petits yeux bruns de Pooh se reflétaient dans les verres opaques de Darnell. Phoebe retint son souffle, prête au pire. Les secondes s’ajourèrent aux secondes, avec une éprouvante lenteur. Enfin, un bout de langue rose jaillit pour venir lécher une imposante joue noire.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : J'ai lu
  • Date de Publication : 05/05/2010
  • Format : 178 x 109 mm
  • Nombres de pages : 504
  • ISBN : 978-2-290-02547-5
  • Prix : 7.40€
 
 

Où l'acheter

 Amazon  Fnac   Price minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau