Numéro Quatre

Bkk couv lorien legacies 01

2 5

 

 

Série : Lorien's legacies (T.1)

  • Auteur : Pittacus Lore
  • Titre VO : I am Number four
  • Sortie VO : 03/08/2010
  • Sortie VF : 02/03/2011
  • Traduction : Marie de Prémonville
 

Tome SuivantLorien legacies 02

 

4e de Couverture

Neuf d'entre nous sont venus sur Terre.

Notre but était de grandir, de nous entraîner et de nous réunir pour ne faire plus qu'un afin de les combattre. Mais ils nous ont retrouvés et nous ont pris en chasse les premiers.

À présent, nous sommes tous en fuite. Nous nous cachons en permanence, pour que personne ne nous repère. Nous vivons parmi vous sans que vous vous en rendiez compte.

Mais eux le savent.

Ils ont attrapé Numéro Un en Malaisie.

Numéro Deux en Angleterre.

Et Numéro Trois au Kenya.

Ils les ont tous tués.

Je suis Numéro Quatre.

Le prochain sur la liste.

Un premier tome qui me laisse perplexe, quant à la voie choisie par Pittacus Lore, de son vrai nom, James Frey.

 

Résumé :

Le paisible peuple loric, de la planète Lorien, a totalement disparu suite à l’invasion de sa planète par les belliqueux Mogadoriens. "Totalement disparus", pas tout à fait, puisque neuf enfants, aux Invasion alienpouvoirs exceptionnels, tous accompagnés d’un tuteur, ont été envoyés sur la planète la plus proche, la Terre, pour survivre et se venger des agresseurs. Pour empêcher que cela ne se produise, ils sont traqués par leurs ennemis qui en ont déjà éliminé trois d’entre eux.

Mais il y a une règle pour les tuer. Chaque enfant ayant reçu un numéro, il n’est possible de les éliminer que dans l’ordre, et aujourd’hui c’est au tour de numéro quatre, nouvellement prénommé, John Smith, et qui se cache dans une petite ville de l’Ohio.

Les pouvoirs de John vont se développer pressant un peu plus les Mogadoriens à le retrouver, mais cette fois-ci le jeune Loric n’est pas prêt à tout abandonner ayant trouver l’amitié, mais également l’amour.

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Au premier abord, j’ai constaté une plume assez fluide et agréable. Le texte glisse tout seul grâce à un phrasé très simple, offrant un bon confort de lecture. Malheureusement, j’ai trouvé que la régularité de la qualité n'était pas toujours au rendez-vous. C’est surtout vrai à la fin, où il y a pas mal de tournures assez lourdes et qui n’arrivent pas à suivre le rythme.

 

  • L'intrigue : 

Euh…comment vous dire ? L’ouverture est originale. J’ai bien aimé l’idée d’inclure le lecteur dans l’histoire. De ce fait, j’en attendais beaucoup plus, et rien n’est Numero 1 lettres et chiffres chiffres 71190arrivé. J’ai été un peu déçue parce que l’action est plate tout au long du livre. Les premiers tomes de saga sont toujours des entrées en matière, c'est donc normal qu’ils mettent un peu de temps à mettre l’histoire en place. Or, ici, sur les 447 pages composant le livre, l'histoire ne décolle que passé les 300 pages. C’est un peu long, et bien évidemment c’est un euphémisme.

Il y a un autre souci, et je le disais juste au-dessus, la plume n’arrive pas à suivre le rythme qui s’intensifie à la fin, et on prend conscience de sa lourdeur.

Honnêtement, le livre aurait pu être moitié moins long que l'on aurait pu tout assimiler. On tourne sans cesse en rond, ce sont toujours les mêmes informations qui sont données. Alors, parfois l’auteur nous fait l’aumône d’une petite info nouvelle pour appâter le lecteur afin qu’il termine le livre, mais j’ai trouvé ça insuffisant.

 

  • L'univers :

L’intrigue n’est pas très originale, mais l’univers semble très riche. Comme l’histoire avance très lentement, je n'ai pas assez de matière à ce sujet pour développer davantage. Tout ce que je peux dire à l’heure actuelle, c’est qu’il me paraît intéressant. C’est cet élément qui donne envie de connaître la suite de la saga. Donc, à voir.

  • Les Personnages :

Alors là c’était le pompon. On entre dans le typique cliché des livres destinés à un pVoie lactee 75ublic adolescent. Attention, je ne suis pas en train de dire que les livres Young-lit sont mauvais, loin de là, il y en a de très bons, mais celui-ci se classe dans ceux qui prennent les adolescents pour des imbéciles.

Les personnages sont fades, vous retrouvez les pires clichés véhiculés par les films américains. Pour vous donner des exemples : la star de football intouchable, les pomp-pom girls, le matheux que tout le monde persécute, la gentille fille aimable avec tout le monde, et le jeune homme mystérieux qui débarque, et tout le tralala. J’aurais pu pardonner cet aspect si j’avais eu de la consistance derrière, ce qui n’est pas le cas.

 

En Bref : 

Je suis déçue par ce premier tome qui semblait pourtant prometteur. Ce qui m’exaspère, c’est qu’on sent que l’histoire a un énorme potentiel, mais qu’il n’est pas exploité à cent pour cent. On tourne en rond pendant tout le livre. Paysage sculpture livre 08 313x400Quand ça commence enfin à bouger, le style n’arrive pas à suivre le rythme pris, et les personnages sont sans aucun intérêt. Seul l’univers sort du lot, et peut amener à essayer d’en savoir plus.

Je ne conseillerai ni ne déconseillerai ce livre. Toutefois, les personnes qui voudraient le tenter devront s’armer de patiente, et peut-être aller jusqu’au tome suivant pour en découvrir plus.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

     J’attends dans le prochain tome que l’intrigue, qui a démarré véritablement à la fin de ce premier volume, prenne son envol pour nous plonger dans cet univers plein de promesses. Je souhaiterai voir des personnages avec plus de consistance et de maturité. J’aimerai également que la plume arrive à suivre le rythme, pour que les lourdeurs ressenties soient moins présentes.

 

Points Faibles Points Forts
  • inégale
  • plongée dans l’intrigue trop timorée
  • personnages creux
  • entrée en matière originale
  • univers prometteur

 

 

Notation : 

Intrigue : 4/10

Originalité : 6/10

Univers : 7/10

Personnages : 4/10

Style Écriture/Design : 5/10

Moyenne Globale : 5.2/10

Sources Illustrations :

http://www.hebus.com/wallpapers/espace/galaxies/gal16491-page1.html

http://www.laboiteverte.fr/des-paysages-sculptes-dans-des-livres/

http://guang2222.deviantart.com/art/Alien-Invasion-209383446

Quelques extraits

Extrait 1 : Chapitre 2, p.21

Henri me rejoint dans le pick-up. Il a acheté des sodas et un paquet de chips. Il démarre et prend la direction de l’autoroute US 1, qui remonte vers le nord. Il tend la main pour attraper l’atlas.

« Tu crois qu’il y a des gens, dans l’Ohio ? », je lui demande en blaguant.

Il glousse.

« J’imagine qu’il y en a quelques-uns. Et avec un peu de chance, on dégottera peut-être des voitures et des télés aussi. »

Je hoche la tête. Ce ne sera peut-être pas aussi terrible que je le crois, finalement.

« Qu’est ce que tu penses du nom ‘John Smith’ ?

— C’est là-dessus que tu t’es arrêté ? demande Henri.

— Je crois bien. »

Jusqu’ici, je ne me suis encore jamais appelé John, ou même Smith.

« Au moins, on ne fait pas plus banal, comme nom. Eh bien, c’est un plaisir de vous rencontrer, monsieur Smith. »

Je souris.

« Ouais. Je rois que ça me plait bien, ‘John Smith’.

— Je te ferais des papiers dès qu’on s’arrêtera. »


Extrait 2 : Chap.15, p.175

Les premières neiges arrivent deux semaines plus tard. Comme du sucre glace, saupoudré en fine couche sur le pick-up. Juste après Halloween, date à laquelle le cristal loris a fini de répandre le Lumen dans tout mon corps, mon véritable entraînement a débuté. Henri et moi travaillons chaque jour, sans exception, d’abord dans le froid, puis sous la pluie, et maintenant dans la neige. Henri n’en dit rien mais je crois qu’il est impatient que je sois prêt. Ça a commencé par des regards désemparés, le front plissé pendant qu’il se mordait la lèvre inférieure, puis ça été les longs soupirs et enfin les nuits blanches , avec le parquet qui craque à  côté, pendant que je reste allongé les yeux ouverts dans mon lit. Jusqu’à aujourd’hui, où j’entends du désespoir dans la voix tendue d’Henri.

Nous sommes dans le jardin derrière la maison, à trois mètres l’un de l’autre, face à face.

« Je ne suis pas vraiment d’humeur, aujourd’hui.

— Je sais, mais nous n’avons pas le choix. »

Je regarde ma montre en soupirant. Il est quatre heures.

« Sarah sera là à six heures.

— Je sais, répond Henri. C’est pourquoi nous devons nous dépêcher. »


Extrait 3 : Chap.26, p.339

Quand nous rentrons de la raccompagner Henri et moi, je me réfugie dans ma chambre et je m’allonge à l’endroit exact où elle se trouvait. Je sens encore on parfum dans mon lit. Je ne dormirai pas, cette nuit. Je fais les cent pas dans la pièce. Quand Henri va se coucher, je vais m’installer à la table de la cuisine, pour écrire à la lueur de la bougie. J’écris sur Lorien, sur la Floride, sur toutes mes vivions, depuis le début de l’entraînement – la guerre, les animaux, les images de l’enfance. J’espère y trouver un soulagement, une sorte de catharsis, mais en vain. Le résultat, c’est seulement que je suis encore plus triste.

Je  finis par avoir des crampes dans la main, alors je sors sous le porche. L’air froid rend la respiration moins douloureuse. La lune est presque pleine, il ne manque qu’une fine tranche sur le côté, comme coupée au rasoir. Le soleil se lèvera dans deux heures, et avec lui un nouveau jour poindra, avec les du week-end. Le journal est déposé à notre porte à six heures, parfois six heures et demie. Je serai déjà à l’école quand il arrivera et, si j’apparais dans un article, pas question que je parte sans avoir revu Sarah, et sans avoir dit au revoir à Sam.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : J'ai lu
  • Date de Publication : 02/03/2011
  • Format : 128 x 200 mm
  • Nombres de pages : 446
  • ISBN : 9782290023570
  • Prix : 14.90€

Numérique

  • Éditeur : J'ai lu
  • Date de Publication : 02/03/2011
  • Format : Epub, PDF, Mobi
  • Nombres de pages : 446
  • ISBN : 9782290098158
  • Prix : 11.99€
 

Où l'acheter

Les libraires 1AmazonChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau