Julien

Bkk couv le sang du vampire tome 02

 2Avertissement  : ÉrotismeChallenge

 

Série : Le Sang du vampire (T.2)

  • Auteure : Cybélia Chris
  • Sortie : 03/12/2015

Tome Précédent

Le sang du vampire tome 01

Tome suivant

Bkk couv 0 livre inconnu

 

4e de Couverture

Julien Fournier, journaliste et photographe pour un site d'informations, est envoyé couvrir les célébrations du cinquantenaire de l'Ascension du Sire de Paris, Armand Duvivier.

Bien des années plus tôt, les deux hommes ont été amants mais leur relation s'est terminée tragiquement.

Alors que la santé et la vie du vampire sont soudain menacées, Julien va-t-il parvenir à repousser les sentiments qui n'ont jamais totalement disparu ? Va-t-il pouvoir faire abstraction de leur passé commun pour aider Armand ?

Pas cool sur ce coup-là, car j’attendais plus de ce tome.

Résumé :

Tout journaliste ne rêve que d’une chose : avoir une sujet pouvant booster sa carrière. Julien Fournier ne fait pas exception à la règle, mais il se serait bien passé de couvrir les célébrations du cinquantenaire de l’ascension du Sire de Paris, Armand Duvivier. Possédant un passé commun avec ce dernier, Julien va devoir se replonger dans des événements qui l’ont beaucoup marqué. Mais parfois, il n’y a qu’en revivant le passé que l’on peut avancer.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

La plume est toujours aussi légère et, encore une fois, le livre se lit très facilement. Pas de changemenImage 1 carton jaunet de ce côté.

Mais attention, je brandis un carton jaune, car j’ai trouvé pas mal de coquilles.

 

  • L'intrigue : 

 

Au tome précédent, j’avais dit que je n’aurais pas été contre un peu plus de tonus. Là, on ne peut pas dire qu’il y en a eu davantage. Je dirais même qu’il y en avait moins.

Non seulement ça, mais en plus…oh ! Regardez les mimis guimauves sont là. Oui, les guimauves.  

J’ai beaucoup aimé retrouver les personnages vus dans le précédent tome. Ils ont des rôles assez importants. L’intrigue est toute en cohérence, pas de souci là-dessus. Or, méfiance, car la cohérence ne signifie pas qu’une Image 2 guimauves mimihistoire ne peut pas être cousue de fils blancs. C’est malheureusement le cas ici, d’autant que tout est prévisible. J’étais aux environs de la page 15 que je savais déjà comment le livre allait s’articuler et se terminer.

Quand j’ai fait la fiche du livre, j’ai pris celle de la série et, dans les genres, j’ai regretté de l’avoir mise dans la bit-lit, parce que l’intrigue de ce tome 2 ne rentre absolument pas dans cette catégorie. Là, on est dans de la romance totalement banale, avec un soupçon d’urban fantasy, pour le côté vampire.

J’avais également dit, qu’il y avait un souci d’une prise de position entre action et romance. Là, la prise de position est clairement engagée, c’est la romance qui a prédominé. Mais, si c’était pour prendre une direction de romance pareille, il aurait mieux valu rester sur un statu quo.

Pourquoi je suis si durImage 3 satus quoe sur ce côté de l’intrigue ?

Tout simplement, parce que le propre de ce genre est de façonner des intrigues avec des obstacles plus insurmontables les uns que les autres, avant que le couple n’ait son Happy End.

D'accord, je veux bien, mais là, elles sont où les péripéties ? Si ce sont les deux, trois événements qui ont, un peu, contrarié la relation, euh…c’est très light. À aucun moment, je n’ai douté du fait que le couple reste ensemble. Et, c’est là, où se situe la complexité de ce genre. Il faut arriver à faire oublier au lecteur que le livre se termine par un happy end, tout en restant dans la cohérence. Pour maîtriser la romance, je pense qu’il faut avoir un côté sadique, car il faut accepter de faire souffrir les protagonistes. C’est ce qu’il manque dans ce deuxième opus. Là, où le premier tome a pu faire illusion, avec le petit côté action, sans ce dernier, les voiles tombent.

 

  • L'univers :

Je trouve que l’on n’a pas eu énormément de matière sur l’univers de la série, en ce qui concernait l’intrigue en tout cas. Et pour cause. Pour moi, j’ai vraiment eu l’impression que ce tome 2 ne servait à rien d’autre qu’à préparer le terrain du tome 3. Ce qui expliquerait le vide côté univers.

Les seules informations que l’on a eues ont permises de débloquer quelques péripéties, mais l’on était davantage dans l’après, que dans l’instant T. Or, quand on a un fil rouge, posé dans le tome 1, et que l’on s’inscrit dans Image 4 fil rougeune trilogie, le tome 2 est censé être le plus intense.

Si l'on ne veut pas observer le schéma en trois temps, alors mieux vaut ne pas laisser apparaître ce fameux fil rouge. J’ai eu, pendant tout le livre, la sensation que l’on brûlait les étapes.

 

  • Les Personnages :

Au final, qui va pâtir de l’intrigue et de l’univers, je vous le mets dans le mille ? Eh oui, les personnages.

Une fois que l’on a compris que l’on est dans de la romance pure, si l’auteur ne sert pas une intrigue intense, l’empathie provoquée par ce que vont subir les protagonistes ne peut pas trouver d’ancrage. C’est bien ce qui s’est passé.

Image 5 ancreOn a un vampire beau gosse…ouais bah, comme d’hab' j’ai envie de dire, et un journaliste…ouais OK…et il leur arrive ça, ça et ça…OK ! les pauvres, et ensuite…bah c’est tout ? ! Ah bah d’accord, aux suivants ! C’est un peu comme ça que j’ai vécu le livre.

Les personnages secondaires : oui, je le redis, j’ai aimé les personnages déjà côtoyés. Mais c’est pas du jeu, parce qu’ils avaient une longueur d’avance sur les autres qui n’ont pas eu la même chance. Les personnages inédits étaient à peine des figurants. Ce qui m’énerve plus c’est qu’on pouvait sentir leur potentiel, mais qu’il n’a pas été exploité.

 

En Bref : 

En bref, ce second opus du Sang du vampire est une déception. Hormis sur le style de l’auteure, il l’est sur tous les points.

Aucune prise de risque n’a été faite sur l’intrigue. Du coup, celle-ci revêt le manteau de la romance banale tombant tout de suite dans les guimauveries, pour lui donner du corps.

L’univers n’est malheureusement pas en reste, car les seules informations vraiment utiles donnent l’impression d’être là pour servir davantage le prochain volume que celui en cours. Tout le livre est prévisible au possible et ce ne sont pas les personnages qui pourront rehausser le tout. Comment pourraient-ils faire ? C’est d’ailleurs ici que se situe leur plus grande péripétie. Ils doivent subir le poids mort de l’intrigue et de l’univers. Comment demander que l’on ressente de l’empathie, alors que l’auteure ne donne pas l’impression d’en avoir pour eux ?

Contrairement à la précédente, cette chronique est très dure, pourquoi ?

L’auteure a montré qu’elle était capable de faire mieux. Même s’il y avait des points d’amélioration nets et clairs, l’univers et la direction prise semblaient fortement prometteurs. Quand ChoupieS voit un beau potentiel réduit à ça, elle ne peut être que mécontente.

 

  • Ce que j'attends du prochain tome :

Oui, je lirais le prochain tome. Je termine toujours les séries que je commence. Le tome 1 et le tome 2 étant aux antipodes l’un de l’autre, je n’attends rien du prochain opus, et verrait ce qu’il proposera. S’il était dans la lignée de celui-ci, la critique aussi suivrait la cadence.

 

Points Faibles Points Forts
  • Aucune prise de risque
  • Histoire prévisible
  • Péripéties presque inexistantes
  • Plume fluide et légère
  • Intrigue cohérente

 

 

Notation : 

Style Écriture : 7/10

Intrigue : 3/10

Originalité : 2/10

Univers : 4/10

Personnages : 4/10

Moyenne Globale : 4.1/10

La note sur le style ne prend pas en compte les coquilles constaté.

 

Sources Illustrations :

Image 1 : http://www.maxifoot.fr/football/article-12797.htm

Image 2 : http://cupcakebrillant.eklablog.com/guimauves-trop-mignones-a119326052

Image 3 : http://www.profencampagne.com/2016/03/pourquoi-les-jeunes-preferent-ils-le-statu-quo.html

Image 4 : http://www.bulle-shojo.fr/t7610-le-fil-rouge-du-destin 

Image 5 :  http://vousavezlaparole.exprimetoi.net/t1776-avons-nous-jete-l-ancre-de-la-foi

Extraits

Extrait 1 : Chapitre 2, p.15

Je sursautai lorsque la porte s’ouvrit dans mon dos. Les poings serrés sur les genoux, je ne bougeai pas jusqu’à ce que le battant ne soit refermé. J’avais l’impression que mon cœur allait bondir hors de ma poitrine tant il cognait contre mes côtes. Je savais que celui qui se trouvait derrière moi pouvait percevoir les pulsations trop rapides du sang dans mes veines. Je tentais de rassembler mon courage lorsque sa voix grave, douloureusement familière, s’éleva dans la pièce.

— Bonjour, Julien.

Je me fis violence et me levai, me tournant enfin vers lui. Immédiatement, je plongeai dans son regard rubis, si caractéristique des vampires. Sans y penser, je le détaillai : il n’avait pas du tout changé, bien évidemment. Il était grand, mais un petit peu moins que moi. Ses cheveux bruns, que je savais longs et bouclés, étaient tirés en arrière. Son costume bordeaux mettait en valeur sa silhouette longiligne. Il avait été transformé à l’âge de trente-deux ans – mon âge aujourd’hui – et sa nature vampirique conférait à ses traits fins une beauté quasi surnaturelle.


Extrait 2 : Chapitre 8, p.73

Je ne me retournai pas en entendant des pas derrière moi, car j’avais deviné qui se trouvait là.

— Tu l’as gardée, soufflai-je…

—  Pourquoi ne l’aurais-je pas fait ? Tu es un formidable photographe.

Armand avait toujours aimé ce que je faisais. C’était lui qui m’avait donné ma chance alors que je n’étais qu’une jeune amateur qui rêvait d’exposer dans ses galeries. Grâce à lui, j’avais vendu plusieurs photos, ce qui m’avait permis de financer mes études et l’achat de matériel plus perfectionné.

— Le modèle n’est pas mal non plus, répondis-je d’un ton amusé.

Armand se plaça à côté de moi et je le vis hausser les épaules.

— Que veux-tu, je n’y peux rien si je suis irrésistible !

Je dévisageai son profil quelques minutes. Il semblait aller bien, aucune trace de la soif de sang que j’avais aperçu la veille au soir. Je voulais l’interroger, mais j’avais peur  qu’il ne se braque alors je repris :

— Tu vas vraiment te séparer de toutes les œuvres que tu as mises au catalogue ?

Il se tourna vers moi, souriant.

— Aucune n’a de valeur à mes yeux… La seule que je ne vendrai jamais, c’est justement celle-ci, ajouta-t-il en désignant ma photo d’un geste de la main.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 03/12/2015
  • Format : 148 x 210 mm
  • Nombres de pages : 168
  • ISBN : 9782375210024
  • Prix : 15.90€

Numérique

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 03/12/2015
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 168
  • ISBN : 9782375210031
  • Prix : 4.99€
 

Où l'acheter

Mix ÉditionsLes libraires 1AmazonFnacDecitre

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau