Green Blood, Tomes 1 & 2

Bkk couverture green blood masasumi kakizaki tome 1

4Avertissement:  Violence

 

Série : Green Blood (T.1)

  • Auteur : Masasumi Kakizaki
  • Titre VO : Green Blood #1
  • Sortie VO : 04/11/2011
  • Sortie VF : 04/07/2013
  • Traduction : David Le Quéré
Bkk couverture green blood masasumi kakizaki tome 2

4Avertissement:  Violence

 

Série : Green Blood (T.2)

  • Auteur : Masasumi Kakizaki
  • Titre VO : Green Blood #2
  • Sortie VO : 06/02/2012
  • Sortie VF : 10/10/2013
  • Traduction : David Le Quéré
 
 
 

Tome suivant

green blood 3

 
 

4e de Couverture

Tome 1 :

A Manhattan à la fin du XIXe siècle, misère, criminalité et prostitution ravagent le quartier de Five Points. La pègre, qui a corrompu les autorités, y fait régner sa loi. Au sein de la marée d’immigrants qui transitent par New York jour après jour, le jeune Luke Burns s’efforce de rester honnête et joue les dockers pour survivre. Il sait, comme tout le monde, que le clan mafieux le plus dangereux de la ville, les Grave Diggers, s’appuie sur des assassins pour asseoir son autorité.
Mais ce qu’il ignore, c’est que le plus célèbre d’entre eux, le Grim Reaper, n’est autre que son frère aîné, Brad…

Tome 2 :

Branle-bas de combat chez les Grave Diggers ! L'une des filles du saloon tenu par le gang a été cruellement tailladée avant d'être jetée par la fenêtre... Gene McDowell, qui compte bien faire payer le coupable, charge alors son fils de le débusquer. Il ignore qu'en réalité, c'est Kip lui-même qui s'est acharné sur la malheureuse à présent entre la vie et la mort ! Heureusement, une personne au moins minait la vérité : Emma.

Déterminée à venger son amie, elle tente d'abattre Kip dans une ruelle. Grim Reaper, présent sur les lieux, retient son geste et accepte le contrat... Mais peut-il vraiment s'en prendre au jeune McDowell sans mettre son frère en danger ?

Un western, au réalisme historique saisissant, doté de graphismes étonnants.

 

Résumé :

Malheureux sont ces immigrés qui découvrent que le « rêve américain » n’est qu’un doux slogan. « Five Points » est le quartier le plus mal famé de Manhattan, dans lequel les gangs règnent en toute impunité. Misère, Bkk green blood masasumi kakizaki tome 1 image 1prostitution, corruption sont les maîtres mots de « Five Points ». Et pourtant, malgré cela, le jeune Luke Burns tente de vivre honnêtement en rêvant à des jours meilleurs. C’était sans compter l’apparition dans sa vie du célèbre clan des Grave Diggers. Gang auquel appartient son frère aîné et dont il est le meilleur exécuteur. Mais ça, Luke ne le sait pas encore.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture/Graphismes : 

La première chose que l’on remarque est l’empreint à la bande dessinée européenne. Les graphismes touchent à la fois aux codes manga et à ceux de la BD franco-belge. Le mariage des deux fonctionne et offre un beau réalisme. Les planches sont soignées et impressionnent par les détails qu’elles affichent, ainsi que par leur qualité.

On observe quelques illustrations en couleur au début du tome 1 et l’on se rend compte que le style est de qualité, qu’il soit en couleur ou en noir et blanc. Une autre chose qui est frappante est la netteté des scènes. Green Blood est une œuvre sombre, tant dans son intrigue que dans son contexte. Les graphismes illustrent parfaitement la chose en usant d’un fort taux d’encrage. Même avec l’omniprésence du noir et des gris foncés on voit parfaitement tout ce qu’il se passe. C’est certainement dû au grand soin apporté aux détails.

Le seul inconvénient est l’utilisation prononcée de lignes blanches, certainement pour donner plus de poids aux scènes. Toutefois, il y a des passages où on ne comprend pas vraiment ce qu’elles font là.

 

Bkk green blood masasumi kakizaki tome 1 image 2

  • L'intrigue : 

Comme dans toute histoire, des cailloux sont jetés à gauche à droite afin d’éveiller un suspens. Si l’on se pose effectivement quelques questions, celles-ci ne sont pas transcendantes et ne nous embarquent pas plus que cela. La faute en revient à un enchaînement des événements trop classique et conventionnel. C’est dommage, d’autant qu’il y a pas mal de matière, aussi bien au niveau des personnages que de l’univers, pour davantage surprendre le lecteur.

Il faut toutefois reconnaître que Masasumi Kakizaki nous sert une intrigue cohérente et assez réaliste, grâce à un cadre historique bien appréhendé.

 

  • L'univers :

Pour cadrer son histoire Kakizaki explore l’idée du western. L’originalité tient en ce qu’il l’exploite, non pas dans la configuration Far West avec ses chercheurs d’or, mais dans l’ambiance urbaine de la côte Est ; et plus précisément sur l’île de Manhattan.

Au XIXe Siècle, New York voit arriver de nombreux immigrés venant du vieux continent, dans l’espoir de vivre une vie meilleure en goutant au « rêve américain ». Malheureusement, les désillusions furent grandes pour beaucoup d’entre eux et des ghettos ont poussés laissant le champ libre aux gangs. Voilà le contexte dans lequel se place Green Blood, en y ajoutant les stigmates du conflit entre catholiques et protestants.

L’intérêt de l’oeuvre est de nous montrer les nombreuses facettes de cette époque, notamment grâce à des personnages balayant tous les axes.

 

  • Les Personnages :

Assez rapidement, beaucoup de personnages entrent en piste. Ils sont tous issus des clichés des westerns Bkk green blood masasumi kakizaki tome 2 image 1traditionnels ; et pourtant, ils possèdent tous  – et je dis bien tous – un réel charisme.

La notion de héros se brouille ; et si l’on voit clairement sur qui tourne l’intrigue, l’auteur réussit à noyer cette image. Des clichés oui, mais des clichés révisés avec intelligence et pragmatisme.

De plus, les personnages sont construits de telle façon qu’ils parviennent à introduire de l’incertitude dans des événements pourtant prévisibles. De ce fait, ils accentuent à eux seuls le suspens.

 

En Bref : 

En bref, ces deux premiers tomes de Green Blood impressionnent par la qualité et la propreté des graphismes. La conjugaison des codes Manga et BD européenne est parfaite et offre le réalisme nécessaire à l’intrigue. Si celle-ci reste sur un terrain classique etBkk green blood masasumi kakizaki tome 2 image 2 prévisible, elle peut compter sur ses personnages pour insérer ce qu’il faut de suspens. Ils véhiculent pas mal de clichés, mais l’originalité de l’univers, plaçant l’intrigue dans le Manhattan du XIXe siècle en pleine guerre des gangs, permet d’éviter à l’ensemble de tomber dans le ridicule.

  • Ce que j'attends des prochains tomes :

J’attends des prochains tomes, une belle montée en puissance de l’intrigue.

 

Points Faibles Points Forts
  • Lignes Blanches
  • Intrigue classique
  • Enchaînement prévisible
  • Personnages clichés
  • Graphismes de qualité
  • Propreté des planches
  • Intrigue cohérente
  • Univers ultra réaliste
  • Personnages charismatiques

 

 

Notation : 

Style Écriture/Graphismes : 9.5/10

Intrigue : 6.5/10

Originalité : 7/10

Univers : 8/10

Personnages : 7/10

Moyenne Globale : 7.6/10

Sources Illustrations :

Green Blood, tome 1

Green Blood, tome 2

 

Broché : Tome 1

  • Éditeur : Ki-oon
  • Date de Publication : 04/07/2013
  • Format : 130 x 180 mm
  • Nombres de pages : 198
  • ISBN : 978-2-35592-549-8
  • Prix : 7.65€

Broché : Tome

  • Éditeur : Ki-oon
  • Date de Publication : 10/10/2013
  • Format : 130 x 180 mm
  • Nombres de pages : 192
  • ISBN : 978-2-35592-583-2
  • Prix : 7.65€
 

Où les acheter

  • Tome 1 :

Les libraires 1ChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

 

 

 

  • Tome 2 :

Les libraires 1ChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

 

 

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau