Une Famille si ordinaire

Bkk couv une famille si ordinaire

4Avertissement  : Érotisme

 

  • Auteure : Barjy L.
  • Pays :  France
  • Sortie : 15/07/2016
  • Adaptation : Non
  • Public : Adulte

4e de Couverture

Kyle Leager, marié et père de deux enfants, voit sa vie basculer quand sa femme, Clara, décède des suites d'un cancer. Acculé par les dettes, il finit par accepter l'offre de son meilleur ami, Josiah : louer une maison et s'en partager les étages. Chacun sa vie, chacun son espace : Josiah avec son compagnon volage, Reginald, et Kyle avec ses enfants, Chadwick et Jewel. Une étrange routine finit par s'installer entre ces murs, entre rires et larmes, bonheur et petites tragédies du quotidien.
Un nouvel équilibre dans leurs vies pas tout à fait ordinaires. Mais le cour a ses raisons que la raison ignore. L'arrivée de Paige Dubois dans cette petite famille va semer le trouble et surtout mettre en danger ce bel équilibre retrouvé. Kyle va devoir se poser les bonnes questions s'il ne veut pas tout perdre. En premier lieu, son amitié avec Josiah. Mais n'est-ce au fond que de l'amitié qui lie ces deux hommes ?

La Critique de ChoupieS

Une fresque familiale, tout qu’il y a de plus normal et d'agréable.

 

Résumé :

La perte d’un être cher chamboule une vie. C’est l’amère expérience faite par Kyle Leager en perdant son épouse, Clara. Lui et ses enfants, Chadwick et Jewel, continuent pourtant de vivre malgré le manque. Mais, ils ne sont pas seuls pour faire face. Josiah, devenu depuis plusieurs années le meilleur ami de Kyle, est là pour les soutenir à chaque instant. À eux quatre, ils forment une famille avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses peines. Avec une telle configuration, y’a-t-il encore de la place pour quelqu’un d’autre ? Quand l’amour entre en scène face à l’amitié, là aussi la vie s’en trouve chamboulée. Bkk couv fees d hivers

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

J’avais découvert la plume de Barjy L. dans le recueil de nouvelles, Fées d’Hivers, du collectif Mix Ed'. Je l’avais trouvée particulièrement originale. Au début, il faut un temps d’adaptation où l’on se demande si l’on aime ou pas. J’étais alors curieuse de voir ce qu’elle donnerait sur un roman complet, et je n’ai pas été déçue.

On retrouve cette originalité, et je n’ai pas eu besoin de ce même temps d’adaptation que pour le recueil. Est-ce dû au fait que je savais à quoi m’attendre ? C’est bien possible, en effet.

L’une des particularités de ce style réside dans son utilisation des incises pour marquer les dialogues. Elles sont utilisées un peu comme les didascalies (indications scénaristiques) au théâtre.

De prime abord, on pourrait trouver ça lourd. Détrompez-vous ! Elles s’inscrivent parfaitement dans l’ensemble et forment un tout harmonieux. Pour le coup, de rares fois certes, j’ai trouvé qu’il en manquait certaines pour identifier plus facilement l’interlocuteur.

Le style est léger, et c’est certainement pour cette raison que ces incises passent aussi bien.

 

  • L'intrigue : 

On découvre une famille que l’on pourrait trouver particulière, mais qui se révèle au final tout à fait ordinaire. La trame est souple et tranquille. On suit les tranches de vie d’une famille qui ne colle pas au modèle standardisé, mais qui n’en est pas moins une vraie famille soudée. Bkk une famille si ordinaire img01 nuage famille en positif

L’histoire se déroule donc au gré de ce qui rythme leur vie. Tout est en cohérence, et à aucun moment on ne se dit que les choses sont surfaites ou surréalistes. En effet, on ne peut pas faire plus réaliste que cette œuvre.

On constate des répétitions. Mais, est-ce que l’on peut le reprocher pour autant au livre ?

La réponse est non !

On est dans de la tranche de vie. Il est donc normal de voir un parent dire à ses enfants : « C’est l’heure d’aller au lit », « Aller vous préparer, sinon on va être en retard à l’école ». On est la petite souris qui s’invite dans la routine de personnes vivant une vie simple et pourtant riche en émotion.

 

  • L'univers :

Le quotidien. Voilà l’univers d’Une Famille si ordinaire. En même temps, tout est dit dans le titre. On pourrait ainsi trouver fastidieux de se plonger dans une telle œuvre, surtout quand on voit qu’elle fait plus de 400 pages. Eh bien, pas du tout !

Honnêtement, vous trouver la vie de tous les jours facile ? Ouais, on Bkk une famille si ordinaire img03 tranche de vieest d’accord.

On se trouve véritablement dans un roman « Tranche de vie », c'est-à-dire que le quotidien que l’on voit pourrait parler à bon nombre de lecteurs, car on avance sur des situations plus que plausibles.

Le réalisme est indéniable et surtout cohérent. On assiste au déroulement de la vie d'une famille. On voit alors leurs joies, leurs peines, leurs hauts, leurs bas, leurs fêtes, leurs coups de gueule aussi.

Le lecteur se retrouve spectateur de leur quotidien, et celui-ci ne peut pas nous apparaître comme fastidieux, car il est campé par des personnages loin d’être fades.

À travers l’avancée des protagonistes, de nombreux sujets sont mis sur le tapis, comme le deuil d’un être cher et la reprise de la vie après cette perte. La relation parent-enfant face à des situations d’injustice et d’intolérance. Mais aussi l’homosexualité au quotidien. On observe les freins par rapport à l’orientation sexuelle d’une personne, alors que ces entraves ne devraient pas exister. Il y a bien d’autres sujets encore qui sont abordés dans ce livre, et c’est là que l’on se rend compte que la vie de tous les jours est loin d’être un long fleuve tranquille.

 

  • Les Personnages :

C’est sur ce point que se situe tout l’intérêt du livre. Les personnages d’Une Famille si ordinaire sont ordinaires justement. Pas de super-héros dotés de pouvoirs titanesques, pas d’agent secret, pas de star d’Hollywood. Non. On a des personnes simples comme vous et moi, qui tentent d’avancer dans la viBkk une famille si ordinaire img04 avengerse en cherchant le bonheur et la tranquillité.

Du coup, où se trouve leur particularité ?

Eh bien, c’est simple en fait. Elle se situe dans leur simplicité justement. Barjy L. mise sur des caractères et des personnalités fortes, aux multiples facettes qui nous parlent à tous.

Tous ces personnages, principaux ou secondaires, ne passent pas inaperçus et surtout ne se ressemblent pas.

On s’attache sans même s’en rendre compte à eux. Au moment où l’on pourrait se dire : « Ouais bah, à part les regarder vivre leur vie, on voit pas grand-chose. », on se dit plutôt : « Qu’est-ce qu’il va leur arriver ensuite ? Comment est-ce qu’ils vont passer les fêtes ? Est-ce qu’ils vont pouvoir résister à ci ? Comment vont-ils faire face à cela ? »

Voilà, on se retrouve pris au piège avec cette famille que l’on n’a pas envie de lâcher, parce qu’on se bien avec elle.

Ce que j’ai également aimé, c’est la mise en scène d’un personnage particulier, Apache, le chien de la maisonnée. On ne s’y attend pas du tout. Il s’agit d’une bouffée d’air frais qui intervient et qui fait immanquablement sourire.

 

En Bref : 

En bref, Une Famille si ordinaire est un parfait représentant du genre « Tranche de vie ». La plume de Barjy L. allie légèreté et incises de dialogue avec une réelle harBkk une famille si ordinaire img05 la vie est un long fleuve tranquillemonie. Cela donne à l’ensemble une belle cohérence, même si de temps en temps, on a quelques difficultés à identifier l’interlocuteur. Mais heureusement, cela ne dure pas bien longtemps.

L’intrigue est « calme » et parfaitement réaliste et cohérente avec les sujets développés. L’intérêt se positionne surtout sur les personnages qui vont intégralement tenir l’histoire du début, jusqu’à la fin. Ils permettent de mettre en scène des moments plus ou moins difficiles de la vie de tous les jours. Les émotions ne sont pas surfaites et donnent autant de crédibilité à l’ensemble.

À ceux qui souhaiteraient lire un roman « Tranche de vie », je recommande cet ouvrage qui les plongera véritablement dans le quotidien d’une famille ordinaire, et pourtant pas tout à fait comme les autres.

 

Points Faibles Points Forts
  • Quelques interlocuteurs difficiles à identifier
  • Plume originale
  • Trame tranquille
  • Quotidien bien représenté
  • Personnages travaillés

 

 

Notation : 

Style Écriture : 8/10

Intrigue : 8/10

Originalité : 7.5/10

Univers : 8.5/10

Personnages : 8.5/10

Moyenne Globale : 8.1/10

Sources Illustrations :

Image 1 : http://boutique.mix-editions.fr/recherche?controller=search&orderby=position&orderway=desc&search_query=f%C3%A9es+d%27hivers&submit_search=

Image 2 : http://happyfamily.doctissimo.fr/category/introduction-la-famille-aujourdhui/

Image 3 : http://mbscutnaire.blogspot.fr/

Image 4 : http://www.gqmagazine.fr/pop-culture/cinema/diaporama/les-10-meilleurs-films-de-super-hros/4824#quels-sont-les-meilleurs-films-de-super-heros-

Image 5 : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=3130.html

 

Extraits

Extraits 1 : P.5

Prologue

Kyle regardait les photos posées sur la cheminée depuis de longues minutes.

Que de temps passé.

Cela faisait maintenant près de deux ans que Clara était morte et il ne lui restait aujourd’hui que cette étrange impression, à la fois de distance et de proximité. Qu’elle était toujours là mais qu’elle ne prenait plus toute la place.

Il lui arrivait encore de se réveiller la nuit en espérant la trouver à ses côtés.

Mais, certains jours, de plus en plus souvent d’ailleurs, il ne pensait pas à elle. En tout cas, pas dans la douleur de l’absence. IL avait fait son deuil. Enfin…

Il faut dire qu’il avait de quoi s’occuper l’esprit. Elle lui avait laissé deux beaux enfants.

Une fille, Jewel, six ans, et un garçon, Chadwick, presque dix ans. Les trésors de sa vie.

Grâce à lui aussi…

Josiah Ellis, le meilleur ami de Clara, devenu par la force des choses les sien.


Extrait 2 : P.75

Ils passèrent la fin d’après-midi à flâner, achetèrent encore quelques sweats pour Chadwick et son père et une robe pour Jewel.

Ils se retrouvèrent tous réunis autour de la Mustang au coffre rempli.

Kyle appuyé à l’avant avec Josiah à ses côtés, les enfants courant sur le parking, infatigables.

Tous barbes à papa à la main.

« Y’a pas à dire, c’est quand même vraiment moche cette déco en carton pâte », laissa tomber Kyle en jetant un dernier coup d’œil à l’entrée du centre commercial.

Il avala la dernière portion et jeta le bâton dans une poubelle, copie d’un fût de bière.

« On y va », hurla-t-il.

Josiah se redressa et jeta un œil sur la voiture où Jewel se battait avec son frère pour rentrer la première. Kyle leva les yeux aux ciel en ouvrant sa portière.

Josiah sourit. Oui, il en ferait encore des sacrifices pour eux, il en avait déjà faits…Ils les valaient tous.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 15/07/2016
  • Format : 148 x 210 mm
  • Nombres de pages : 512
  • ISBN : 978-2-37521-016-1
  • Prix : 25.00€

Numérique

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 15/07/2016
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 512
  • ISBN : 978-2-37521-017-8
  • Prix : 5.99€
 

Où l'acheter

Mix editionsLes libraires 1 Amazon Chapitre Fnac Decitre Cultura Price minister

      

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau