Fées d'Hivers

Bkk couv fees d hivers

4 Avertissement  : Érotisme

 

  • Auteurs : Collectif Mix Ed’ (Barjy L. ; Nathdawn ; Cha Raev ; Mandy Baylac ; Shade Bow)
  • Pays :  France
  • Sortie : 21/01/2016 
  • Adaptation : Non
  • Public : Adulte

4e de Couverture

L’hiver et son blanc manteau de neige. Le givre qui s’accroche aux branches, les flocons qui recouvrent en silence le paysage d’un voile léger, et cette insaisissable magie qui flotte tout autour de vous.

Choisissez votre fauteuil le plus confortable, celui entre la fenêtre et la cheminée où s’élève un bon feu. Conservez une tasse de chocolat chaud à portée de main et laissez nous vous emporter dans des mondes de magie, tout juste scintillants d’une couche de glace.

Où préférez-vous aller ? Bien au chaud dans un café-livre pas comme les autres ? Galoper aux côtés de guerriers légendaires dans les steppes de l’Empire Blanc ? Parcourir  les mers à bord du drakkar de fiers vikings ? Suivre le message des saisons jusqu’au plus profond d’une forêt enneigée ? Ou encore vous laisser séduire par la puissance d’un guerrier Berserker ?

Ne choisissez pas, et laissez-vous simplement guider par la magie de ces hivers.

La Critique de ChoupieS

La première chose que je me suis dite en voyant la couverture de ce recueil était : « Elle est magnifique, je me verrais bien le lire au coin d’un bon feu de cheminée ». Lors de ma lectuForet enneigee 313x500re, la cheminée manquait à l’appel, mais pas la magie des Fées d’hivers.

Les cinq nouvelles qui composent ce recueil mériteraient que je dise un mot sur chacune d’elle dans les différents points que j’aborde. Or, cela ferait une chronique trop longue. J’ai donc décidé de prendre, pour chacun des points, une des nouvelles. Je ne suis pas en train de dire que les autres sont moins bonnes sur les points en question, mais juste qu’il a fallu faire un choix qui n’a pas été évident.

 

Résumé :

C’est assise au coin d’un feu de cheminée, certes imaginaire, que le périple de ChoupieS commença. Elle vogua avec de valeureux vikings, sur leur drakkar l'emmenant vers un café librairie pas tout à fait comme les autres. Elle plongea alors dans la lecture de l’histoire d’un guerrier Berserker qui lui fit découvrir les mystères que les forêts pouvaient révéler. Et quels mystères, puisque les quatre saisons, dans un dernier hiver, lui racontèrent une douce légende perdue venant de l’Empire blanc.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Histoires d’Hiver – Barjy L.

Voilà un style très particulier qui, une fois l’effet de surprise passé, est très agréable à découvrir.

Au premier abord, on voit la plume de Barjy L. comme étant pas mal ciselée. Beaucoup de phrases très courtes avec une impression de cassure mais qui, en réalité, donnent une très bonne fluidité au texte.

Comme je l’ai dit, cela est déroutant, mais on s’y fait facilement.Cafe 313x500 L’auteure a une belle maîtrise du vocabulaire ainsi que des différents styles grammaticaux et elle en joue parfaitement.

Il y a une cohérence du début à la fin de la nouvelle sur les outils utilisés, formant un style original, que l’on arrive à parfaitement identifier.

 

  • L'intrigue : 

Le Temps d’un Hiver – Shade Bow & Un Long Automne – Cha Raev

Ces deux nouvelles ont plusieurs points en commun, mais surtout un qui fait que je les ai choisies pour cette partie se consacrant à l’intrigue.

Non, elles ne parlent pas du même sujet, mais alors pas du tout. Le Temps d’un Hiver nous fait découvrir l’histoire d’un guerrier berserker blessé au cours d’une de ses missions, quand Un long Automne nous propose de partir sur les traces d’un guerrier, poursuivant la voie du sabre, parti à la recherche de…ça je ne vous le dis pas.

Certes, elles parlent toutes les deux de guerriers, mais où l’une s’axera plus sur le côté romance, la deuxième suivra davantage une quête prenant la forme d’un conte ou d’une légende.

Ces deux nouvelles possèdent une cohérence dans la construction du récit, et une intrigue qui 03 drakkar 313x500va au-delà de ce que l’on pourrait imaginer au début.

Leur véritable point commun se situe sur leur fin. La solution de facilité n’a pas été choisie, et l’on assiste à deux conclusions qui donnent un pincement au cœur, mais qui sont tout à fait logiques et empreintes de réalisme. Réaliste ! C’est en effet le mot qui caractérise le mieux ces nouvelles, malgré le côté fantasy qu’elles arborent.

 

  • L'univers :

La Baleine des Morts – Nathdawn

C’est elle qui ouvre le bal de Fées d’Hivers et qui va très vite donner le ton du recueil.

Avec La Baleine des Morts, on sait qu’il va être question de romance, de l’hiver – en même temps c’est dans le titre du recueil – et surtout de phénomènes assez étranges et fascinants. J’étais très curieuse de voir ce que pourrait réserver chacune des histoires et je n’ai pas été déçue.

Mais, revenons à la nouvelle en question qui offre une entrée dans l’univers des Vikings. Univers d’une grande violence, mais qui fait tout de mêm4 saisons 313x500e rêver avec ces magnifiques drakkars que l’on imagine sans mal voguer à travers les mers, et surtout dans les étendues glacées des pays nordiques.

​Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu d’histoire sur des Vikings, et j’ai aimé pouvoir me replonger dans cette ambiance. La nouvelle offre une bonne immersion avec des combats, des luttes de pouvoir, des légendes, etc. Elle donne aussi l’occasion d’appréhender la dimension de l’esclavage, ainsi que l’évaluation des sentiments face à de lourdes épreuves.

 

  • Les Personnages :

Après l’Hiver – Mandy Baylac

Dans toutes les histoires de Fées d’hivers, les personnages principaux sont de très fortes têtes, dotés de caractères bien trempés, souvent têtus comme des mules.

Dans, Après l’Hiver, on a un tout autre schéma, et c’est pour cela que je l’ai choisi pour cette catégorie. 02 chateau enneige 313x500

Le principal protagoniste est d’une grande sensibilité. Il est fragile émotionnellement et va subir les événements qui vont s’enchaîner. Malgré cela, il montrera en temps voulu, une force de caractère insoupçonnée.

En ce qui concerne les autres personnages, ils sont bien travaillés et tiennent la route. Même si on les voit plus ou moins, on arrive très vite à cerner leur personnalité.

Les interrogations de l’acteur majeur amèneront le lecteur à se poser une question : Est-ce un rêve ou la réalité ? Et, c’est cette question qui permettra au récit de s'inscrire parfaitement dans l’univers des œuvres du genre fantastique, dans lesquelles on à du mal à faire la différence entre réalité et fiction.

 

En Bref : 

En bref, Fées d’hivers est un recueil de nouvelles qui possède davantage qu’une belle couverture.

Il contient des styles d’écriture originaux, tous différents les uns des autres, mais offrant unanimement des récits fluides et agréables à lire.

Toutes les histoires répondent parfaitement au thème majeur qu’est l’hiver, qu’ils se situent dans des décors anciens et mythiques ou des lieux plus modernes. 01 feu de cheminee 313x500

Ce melting-pot forme un ensemble, tout ce qu’il y a de plus cohérent, et qui possède le mérite de faire perdre au lecteur ses acquis. Alors que l’on croit avoir deviné comment toutes les nouvelles vont se terminer, eh bien non, le recueil surprend jusqu’à la toute fin.

À tous ceux qui souhaiteraient avoir un bon livre à lire au coin d’un feu de cheminée, ce recueil est parfait et fera frissonner de tout, mais pas..."des froids" (vous l'avez senti le jeu de mots, là).

 

Points Faibles Points Forts
  • quelques coquilles se sont faufilées
  • thème du recueil respecté
  • cohérence dans le choix des récits

 

 

Notation : 

Style Écriture : 8.2/10

Intrigue : 7.9/10

Originalité : 7.5/10

Univers : 7.4/10

Personnages : 7.4/10

Moyenne Globale : 7.74/10

Chacune des nouvelles a bénéficié de la note de style, d’intrigue, d’originalité, d’univers et de personnages, donnant ainsi une moyenne globale. Pour obtenir la note du recueil, j’ai tout simplement fait, à chaque fois, la moyenne des différentes catégories.​

Sources Illustrations :

http://www.flickriver.com/photos/21863711@N03/5274637174/

http://www.lesbonsplansdavignon.com/bon-plan-a-avignon-le-17-avril-2013-a-18h30-cafe-litteraire-bourlinguer-de-blaise-cendras-rendez-vous-a-la-cave-des-pas-sages

http://theelderscrolls.fr/threads/chantier-naval-daubétoile.6755/

http://www.naitre-femme.com/harmonisation-saisons-rencontrez-cycle/

http://images.4ever.eu/tag/230/neige?pg=98

http://www.capital.fr/immobilier/actualites/les-feux-de-cheminee-bientot-interdits-en-ile-de-france-ce-que-vous-devez-savoir-995803

 

Extraits

Extraits 1 : Histoires d’Hiver, p.78

Le lendemain, la neige a cessé de tomber, mais le froid est encore plus piquant. On n’a plus connu de telles températures depuis plus d’une décennie.    Benjamin est persuadé que le sort s’acharne contre lui quand il dérape et s’affale de tout son long sur le trottoir.   

— T’as perdu tes clefs, Bossy ?    

Il y a dans la voix de Lucie cette pointe de sarcasme dont elle est coutumière et qui l’énerve au plus haut point.   

— Toi ! en la pointant du doigt tout en se relevant, peu sûr sur ses jambes. Tu ne perds rien pour attendre, en fouillant ses poches.   

— T’espérais qu’il soit moche, hein ? Avoue, s’amuse-t-elle en le suivant dans la boutique.   

— Bon, écoute-moi bien, Lucie, parce que je ne me répéterai pas deux fois… Je ne cherche pas à me recaser et s’il s’agit juste de tirer un coup, ce ne sont pas les bars qui manquent… Alors ton pote gay décorateur de mes deux, tu peux te le garder parce que jamais, tu m’entends, jamais, je ne referai ma vie avec lui ou qui que ce soit d’autre. Me suis-je bien fait comprendre ?   

— Ne jamais dire jamais, réplique-t-elle, blessée, mais fière. Je voulais juste que tu fasses sa connaissance, c’est un chic type, un artiste en plus, qui partage au moins ça avec toi en plus de vos préférences sexuelles. Il en a bavé, t’as même pas idée, en le foudroyant du regard. Vous auriez pu juste devenir amis, mais visiblement, même ça, c’est trop te demander… Riwan aurait voulu que tu refasses ta vie comme tu l’aurais voulu pour lui si les rôles avaient été inversés… Tu fais chier parfois tu sais, lâcha-t-elle en s’apprêtant à repartir.   

— Où tu vas comme ça ? siffle Benjamin, acide.   

— Chez Richard, hurle-t-elle en claquant la porte

 

Extrait 2 : Après l’Hiver, p.171

Matthew détestait la neige. C’était froid, humide et fourbe. Oui, parfaitement, fourbe. La neige avait le pouvoir maléfique de se glisser partout, dans ses chaussures, ses chaussettes, elle se faufilait dans le col de sa veste et entre les mailles en laine de ses moufles.    Enfin, à l’époque où il portait des moufles, bien évidemment.   

Le jeune homme n’en portait plus depuis longtemps. Néanmoins, il n’en aimait pas plus la neige pour autant. Et encore moins cette nuit. Il leva ses yeux vers le ciel d’un noir d’encre afin d’apercevoir quelques étoiles entre les branches nues et ternes des arbres de cette forêt sombre. Les arbres semblaient comme morts en hiver, en dehors des conifères. C’était triste, mais tellement en harmonie avec son cœur. Mort, vide, sinistre.   

Pourtant, c’était si beau un flocon de neige, fin, délicat, et fait de minuscules cristaux givrés qu’il admirait plus jeune. Depuis quand n’avait-il pas pris la peine de regarder un flocon de neige, de le regarder vraiment ? La réponse comprima son cœur malheureux.   

Matthew se laissa glisser au sol, les yeux clos. La neige tombait doucement sur lui, le recouvrant de son linceul blanc.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Mix Editions
  • Date de Publication : 21/01/2016
  • Format : 210 x 148 mm
  • Nombres de pages : 288
  • ISBN : 9782375210062
  • Prix : 18.50€

Numérique

  • Éditeur : Mix Editions
  • Date de Publication : 21/01/2016
  • Format : Epub / Mobi / PDF
  • Nombres de pages : 288
  • ISBN : 9782375210079
  • Prix : 5.49€
 

Où l'acheter

Les libraires 1Mix editionsAmazon  Chapitre Fnac Decitre Cultura 

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau