Extase révélée

Bkk couv demonica tome 4

3 5Avertissement  : Érotisme

 

Série : Demonica (T.4)

  • Auteure : Larissa Ione
  • Titre Original : Ecstasy Unveiled
  • Sortie VO : 26/01/2010
  • Sortie VF : 29/03/2013
  • Traduction : Sandra Kazourian

 

 

Tome Précédent

Demonica, Tome 3Critique disponible

Tome suivant

Demonica tome 5Critique indisponible

 

4e de Couverture

Démon seminus et assassin réduit en esclavage, Lore n’est plus qu’à un contrat de la liberté. Puissant, impitoyable, il est prêt à tout pour accomplir sa mission. Mais l'humain qu’il doit éliminer est protégé par un ange. Idess est bien décidée à déjouer ses plans, même si cela menace son vœux d’éternelle chasteté... Pourtant ce qui va commencer comme un jeu de séduction risque fort de se muer en passion dévorante. Devoir ou désir ? L’ange et le démon devront faire un choix.

Moi qui avais été emballé par le 3e tome, on ne peut pas dire que ce 4e opus m’est émerveillImage 1 ange et demoné autant que je l’aurais souhaité.

Résumé :

Y’a pas à dire, une rencontre entre un ange et un démon ça fait vraiment des étincelles. D’autant plus, quand le démon doit abattre l'humain protéger par l'ange en question.

Lore, un démon seminus un peu particulier n’a pas d’autre choix que de remplir son contrat, s’il veut gagner sa liberté. Sauf qu’en tant que seminus qui se respecte, il n’est pas insensible aux charmes de l’angélique Idess qui, accessoirement, est prête à tout pour garder l’humain dont elle a la protection en vie. Et je dis bien à tout.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Voir les tomes précédents

 

  • L'intrigue : 

Elle n’est pas mauvaise dans l’ensemble et est même très intéressante quand on rentre dans le vif du sujet. Mais, j’ai trouvé cette qualité inégale. Un coup, l’histoire captive son auditoire au point de ne plus arriver à lâcher le livre, et l’instant d’après, elle tombe comme un soufflé.

Cette tendance se remarque surtout dans la seconde moitié du livre, oùImage 2 dent de scie l’action bat son plein, mais se retrouve coupée par des scènes inutiles et peu crédibles.

C’est normal qu’il y ait des pauses dans une intrigue, mais j’ai trouvé qu’elles avaient peu d’intérêt pour la suite, en plus d’être mal positionnées. Je me suis sentie frustrée et ça m’a énervé à un tel point, que j'avais envie de refermer le livre.

J’avoue quand même être impressionnée par la façon dont Larissa Ione donne envie de découvrir la suite de son histoire, malgré une intrigue à la qualité est en dent-de-scie.

L’intérêt de la fin de ce tome se situe donc, pour l’essentiel dans l’ouverture qu’elle donne sur les évènements à suivre dans le tome 5.

 

  • L'univers :

J’ai peu de choses à dire sur ce point, si ce n’est que l’auteure a vraiment mis l’accent sur les lieImage 3 famille simpsonns familiaux. Et cela, peu importe leur nature.

J’ai bien aimé ces différentes visions et surtout les mises en situation choisies pour marquer les différents aspects de la famille. Cela va du bon comme du mauvais, un peu comme chez la famille Simpson, par exemple (en moins loufoque bien évidemment).

Un autre thème dont j’ai apprécié la mise en scène est celui de la haine. Larissa Ione nous montre bien qu’elle ne peut conduire qu’à une seule chose. Et non, je ne vous dirais pas laquelle. À vous de trouver.

 

  • Les Personnages :

Le meilleur atout du livre se situe dans ses personnages hauts en couleurs.

On découvre Lore, Idess et Sin. Ils sont très crédibles dans leur rôle et l'on a envie d’en découvrir plus sur eux. Aucun des trois n’est lisse, ce qui est appréciable. Image 4 couleurs

Petit bémol quand même sur la fin. J’ai trouvé, comme pour le tome précédent, que l’on tombait dans les clichés concernant le couple principal. Leur final est prévisible et peu original.

Par contre, la vraie perle a été Eidolon, qui était plus présent.

Ses passages, même s’ils n’étaient pas nombreux, donnaient à l’ensemble une cohérence et soudaient tous les fils de l’histoire entre eux.

Dans les tomes précédents, j’ai toujours trouvé qu’il donnait une image de chef de clan et ici, cette position est réaffirmée par le fait qu’il veuille protéger tous les membres de sa famille sans distinction.

il a été pour moi, le personnage le plus poignant et j’ai admiré sa ténacité à conserver malgré tout, sa ligne de conduite.Image 5 le cap

 

En Bref : 

En bref, Ce tome possède de très bons thèmes et une intrigue intéressante. Mais, elle pâtit d’une inégalité dans la qualité des scènes la composant.

Par chance, elle possède également de bons personnages qui permettent de relever le niveau de l’ensemble, en donnant envie d’en découvrir toujours plus.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

Je n’attends qu’une seule chose du prochain tome, qu’il renoue avec la qualité que j’avais trouvé à 3e opus. En espérant ne pas voir une qualité en dent-de-scie.

 

Points Fabiles Points Forts
  • qualité de l’intrigue inégale
  • clichés peu crédibles
  • fin trop prévisible
  • thèmes abordés
  • Personnages – Eidolon –

 

 

Notation : 

Style Écriture : 6.5/10

Intrigue : 5.5/10

Originalité : 7/10

Univers : 8/10

Personnages : 8.5/10

Moyenne Globale : 7.1/10

 

Sources Illustrations :

Image 1 : http://qualita1.unblog.fr/category/ange/

Image 2 : http://www.delcampe.net/page/item/id,189319230,var,baionnette-9805-a-dents-de-scie-waffenfabrick,language,F.html

Image 3 : http://homermarge.centerblog.net/7-arbre-genealogique-des-simpson?ii=1

Image 4 : http://www.quizz.biz/quizz-890202.html

Image 5 : http://santadine.blogspot.fr/2011/04/garder-le-cap-malgre-les-circonstances.html

 

Extraits

Extraits 1 : Chapitre 4

Elle se trouvait de toute évidence à l’Underworld General, l’infâme hôpital des démons. Mais comment avait-elle atterri là ?
Une ombre passa à la périphérie de son champ de vision. Surprise, Idess tourna lentement la tête. Deux fantômes flottaient devant le mur du fond. Elle les voyait aussi clairement que s’ils étaient solides.
— Il est revenu ! cria le mâle d’une petite voix suraiguë, terrifiée. Dépêche-toi !
La femelle se jeta sur le mur en tambourinant des poings contre la longue fissure horizontale qui courait d’un coin à l’autre du plafond. Idess les observa discrètement. S’ils découvraient qu’elle les voyait, ils ne la lâcheraient plus : ils la supplieraient de les aider à passer de l’autre côté ou de porter un message à leurs proches encore en vie.
— Viiitee !
Sous leurs poings enragés, la fissure se transforma en brèche. Idess ressentait leur terreur comme un bourdonnement sourd, électrique, sur sa peau. De quoi des morts pouvaient-ils avoir si peur ? La memitim était encore plus surprise de constater qu’il s’agissait d’humains. Comment avaient-ils pu arriver là ? Étaient-ils piégés parce que la lumière ne pénétrait pas les bâtiments construits par les démons ?
Frissonnant à cette pensée, Idess voulut balancer les jambes par-dessus le rebord du lit… et fut arrêtée net dans son mouvement. On l’avait enchaînée. Les idiots ! Aucun lien ne pouvait l’arrêter ! Elle gronda et fit appel à deux de ses pouvoirs surnaturels de memitim : force et rapidité.
Cela n’eut strictement aucun effet. Elle ne pouvait pas briser ses chaînes. Elle essaya encore, avec le même résultat. Ah, flûte ! Sourcils froncés, Idess essaya de se téléporter à l’extérieur de l’hôpital, ce qui se solda par un nouvel échec. Elle renouvela ses efforts avec un sentiment d’impatience croissant, en tirant sur les chaînes qui apparemment couraient de ses poignets à d’énormes écrous vissés au sol. Elle tenta même d’adopter sa forme secondaire, sans parvenir à faire apparaître la moindre griffe.
— Tes efforts sont vains, femelle. Il s’agit de menottes brackennes, qui réduisent les pouvoirs à néant. Les Carceris et les Justiciers s’en servent beaucoup.

 


Extrait 2 : Chapitre 9

Wraith détestait cordialement ces putains de réunions familiales. Il les haïssait depuis toujours et ne s’y habituerait jamais. Et ce n’était pas parce qu’il avait désormais une compagne et un enfant qu’il allait se mettre à les apprécier. Il n’aimait pas devoir rester assis dans le bureau d’Eidolon, à écouter ses frères lui prendre la tête à propos d’une broutille ou d’une autre.
Cette fois, cependant, il n’avait rien à se reprocher. Il s’était – relativement – rangé depuis que Serena et son fils étaient entrés dans sa vie, et il ne voulait pas mettre en péril le bonheur qu’il avait enfin trouvé.
Donc, s’il ne faisait pas l’objet de cette réunion… quelque chose lui disait qu’elle concernait Lore. C’était quand même cool de ne plus être le vilain petit canard de la famille !
Mickey, le furet de Tayla, lui sauta dessus au moment où il franchit le seuil de l’appartement d’Eidolon, situé dans les hauteurs d’une tour surplombant Manhattan. Il tendit le petit, Stewie, à Serena tandis que l’animal se hissait avec agilité jusqu’à son épaule, en le couvrant de mamours et de gazouillis.
Serena rit. Wraith ne se lasserait jamais d’entendre ce son mélodieux. Parfois, il se demandait même comment il avait pu vivre si longtemps sans lui.
— Tu n’exagérais pas quand tu disais qu’il t’adorait.
— Ouais, confirma-t-il en caressant du doigt la tête étroite du petit animal. Tayla a trop les boules. Ça m’éclate.
Serena souleva leur enfant pour lui permettre de voir Mickey. Entre le grand sourire édenté du bébé et le babil du furet, Wraith ne doutait pas de les voir bientôt devenir les meilleurs amis du monde.
Il laissa sa compagne et son fils dans le salon avec Tayla et se dirigeait vers le bureau d’Eidolon quand Shade arriva, un bébé dans chaque bras. Une Runa souriante le suivait avec le dernier des triplés. Son frangin, en revanche, ne semblait pas ravi d’être là. De toute évidence, la dispute était encore trop fraîche. Étrange. Shade oubliait vite, d’habitude. Pourtant, Wraith aurait souvent mérité son ressentiment.
Il laissa Shade installer ses enfants et pénétra dans l’antre d’E. Comme toujours, son frère était assis à son bureau, plongé dans la lecture d’un texte médical, son chien, Mango, couché à ses pieds.

Les Éditions

Poche

  • Éditeur : Milady
  • Date de Publication : 29/03/2013
  • Nombres de pages : 480
  • ISBN : 9782811209094
  • Prix : 8.70€

 

Numérique

  • Éditeur : Milady
  • Date de Publication : 29/03/2013
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 480
  • ISBN : 9782820509864
  • Prix : 5.99€
 

Où l'acheter

Les libraires 1AmazonChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau