Un Défilé de robots

Bkk couv le cycles de robots tome 2 un defile de robots

4 5

Challenge

 

Série : Le Cycle des Robots (T.2)

  • Auteur : Isaac Asimov
  • Titre Original : I Robot
  • Sortie VO : 1964
  • Sortie VF : 1967
  • Traduction : Pierre Billon

Tome précédent

Bkk couv le cycle des robots tome 1 les robots

Critique disponible

Tome suivant

Bkk couv le cycle des robots tome 3 les cavernes d acier

 

4e de Couverture

Comment risque de réagir un robot programmé pour un environnement lunaire dès lors qu'il se retrouve égaré sur Terre ? Un robot peut-il mentir à un procès pour préserver les intérêts de son utilisateur ? Le docteur Susan Calvin, robopsychologue, dialogue avec les androïdes pour faire la lumière sur ces étranges affaires. Et découvre davantage de défauts de programmation chez l'homme que chez ses fidèles créations...

La Critique de ChoupieS

Un second recueil de nouvelles bien appréciable, mais un peu plus anarchique que son prédécesseur.

 

Résumé :

Sans cette stupide interdiction prohibant l’usage des robots sur Terre, l’US Robots auraient déjà totalement envahi le marché.

Mais si l’on se place du point de vue du grand public, cette crainte des robots ne possède-t-elle réellement aucun fondement ?

Et si un jour, les si précieux robots que le docteur Calvin chérit se révélaient une véritable menace ? Ou si, au contraire, ils étaient l’unique solution pour pérenniser la vie humaine dans

l’univers ? Mais, Image 1 robotau final, la vraie question ne serait-elle pas de se demander s’il est réellement

important qu’il nous ressemble ou pas, en tout point ?

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Je réitère ce que j’avais dit dans le premier tome. La plume d’Asimov est très agréable. J’ai lu ce livre encore plus vite que le premier, les phrases s’enchaînant avec une belle fluidité.

 

  • L'intrigue : 

Avant toute chose, il y a deux conseils que j’ai envie de donner d’entrée de jeu. Le premier est de ne surtout pas passer à côté de la préface. Je l’avais déjà dit en conclusion du premier tome, je le redis ici, d’autant qu’elles sont écrites par Asimov. Le deuxième conseil que je donnerai serait de ne surtout pas lire ce second recueil avant le premier, Les Robots.

Pourquoi ? J’y viens tout de suite.

Ce deuxième recueil de nouvelles s’axe forcément sur les lois de la robotique. En revanche, j’ai trouvé que leur utilisation dans la construction des histoires était moins poussée que dans le premier tome. Il y a deux explications possibles à ce constat. La première vient du fait qu’en ayant lu le premier recueil l’on a parfaitement intégré le concept même des lois, et les enjeux qu’elles représentent. La deuxième tient dans le fait qu’ayant été abordée en long, en large et en travers, il n’est pas nécessaire ici de reprendre une nouvelle fois leur développement.

Je ne dis pas qu’elles ne sont pas présentes, car c’est quelque chose d’impossible. Bien évidemment qu’il est question de ces 3 lois puisqu’elles sont le fondement de l’univers d’Asimov. Elles sont appréhendées d’une manière beaucoup plus subtile et insidieuse dans la majorité des nouvelles. Image 2 livres vrac 313x500

Là où j’ai un peu moins accroché par rapport à son prédécesseur, c’est qu’il n’y avait pas cette structuration qui donnait l’impression de suivre un réel schéma chronologique. En effet, dans le premier, l’auteur faisait passer les nouvelles comme des souvenirs que racontait Susan Calvin. Ici, c’est beaucoup plus anarchique. Parfois, on se demande "Cette nouvelle se passe avant ce que je viens de lire ou pas ?" ou "Comment ça se fait que la Terre n’accepte pas les Robots alors qu’à la fin du premier recueil on commençait à sous-tendre l’inverse ?" ou encore, "Mais bizarre il me semblait pourtant que l’US Robots était plus évoluer que cela ?"

J’ai trouvé toutes ces interrogations un peu fatigantes quand même.

 

Heureusement, prises toutes séparément dans leur statut de nouvelle, elles sont vraiment agréables à découvrir, et certaine réellement hilarante. Les robots ont été mis dans des situations assez originales. Celle que j’ai préférée est la numéro 2 qui s’intitule Victoire par inadvertance avec les robots Z Z-un, Z Z-deux et Z Z-trois qui sont envoyés comme diplomates. Ils m’ont vraiment fait rire. Image 3 zLe positif est que l’on passe par plusieurs stades émotionnels, le rire, la frustration, l’angoisse, la colère, l’étonnement... Oui l’étonnement, parce que ces robots m’étonneront toujours.

 

  • L'univers :

Ce n’est pas que l’univers est moins détaillé, c’est que l’on n’a plus grand-chose à en découvrir. Les bases ont été bien posées avant, donc là on peut vraiment se concentrer sur le fond.

Toutefois, l’originalité se situe sur les situations dans lesquels les robots sont placés. J’ai dit plus tôt que les nouvelles s’enchaînaient de manière anarchique parce que l’on n’avait pas de réel code temporel. Il y a quand même une question qui revient dans chacune d’elle et la dernière nouvelle, à la toute fin, l’illustre parfaitement. Il s’agit de la place des robots par rapport, non pas à la société humaine, mais à l’être humain lui-même.

 

  • Les Personnages :

Je redirais la même chose qu’avant, c’est-à-dire que les robots éclipsent les personnages humains. C’est encore plus vrai dans cet opus, car j’ai eu la sensation que même avec les trois lois, ils avaient beaucoup plus d’autonomie et qu’ils se jouaient davantage des humains, même si la plupart du temps c’était une chose involImage 1 robot et humainontaire de leur part. On sent, malgré ce que les humains peuvent en penser, qu’il y a une perte de contrôle et d’identité de l’humain face à la machine.

 

En Bref : 

En bref, ce second recueil de nouvelles, Un défilé de robots, porte bien son nom.

Plus que de découvrir les robots en fonction des trois lois de la robotique, comme il avait été le cas dans le précédent tome, on a affaire ici à des interprétations beaucoup plus libres de celles-ci. Les robots sont davantage des contre poids aux interrogations des humains, sur leur propre place dans ce monde, et ils tiennent parfaitement bien leur rôle. Les liens entre les nouvelles se situent sur cette question, et non sur un fil rouge fictionnel, ce qui explique un enfilage anarchique des nouvelles.

Les nombreux sentiments que l’on éprouve sont positifs. Ils permettent d’apprécier la lecture d’une manière plus ludique.

 

  • Ce que j'attends du prochain tome :

À part me faire rêver sur la robotique, je n’attends rien d’autre du prochain tome.

 

Points Faibles Points Forts
  • personnages humains assez légers
  • ordre des nouvelles anarchique
  • style fluide
  • excellente immersion
  • corrélation robot/humains

 

 

Notation : 

Style Écriture : 9.5/10

Intrigue : 7/10

Originalité : 10/10 (Cette note tient compte de la date à laquelle l’œuvre à été écrite)

Univers : 9.5/10 (Cette note tient compte de la date à laquelle l’œuvre a été écrite)

Personnages : 7.5/10

Moyenne Globale : 8.7/10

Sources Illustrations :

 

https://www.youtube.com/watch?v=vMHfUWkELg0

http://herve-perton.doomby.com/pages/de-vous-a-lui/actus.html

http://www.comeusfilhos.com/coloriages/lettre-de-lalphabet/lettre-z.html

http://www.kinesiologie-marseille.com/pourquoi-je-manque-de-confiance-en-moi-etre-confiant-retrouver-estime-de-soi-kinesiologue-kinesiologie-marseille

Quelques extraits

Extraits 1 : Chap.2, p.39

Le vent de cauchemar emportait les vapeurs et les Joviens s’écartaient sur leur passage. L’un d’eux fut trop lent, se débattit follement et demeura étendu, complètement flasque et immobile.

Z Z-Deux se baissa, plongea un doigt dans l’une des flaques et considéra le liquide qui ruisselait sur sa phalange métallique.

— Je crois qu’il s’agit d’oxygène, dit-il.

— C’est bien de l’oxygène, approuva Trois. Cela devient de plus en plus étrange. Ce doit certainement être une opération dangereuse, car j’ai l’impression que l’oxygène est un poison pour ces créatures. L’une d’elle en est morte !

Il y eut un instant de silence ; alors Z Z-Un, que sa plus grande simplicité de construction conduisait parfois à exprimer sa pensée plus directement, dit avec une certaine lourdeur :

— On dirait que ces créature étranges cherchent à nous détruire d’une manière plutôt puérile.

Et Deux, frappé par cette suggestion, de répondre :

— Je crois que vous avez raison, Un !


Extrait 2 : Chap.6, p.143

— Il faut prendre une décision. Le vaisseau est trop coûteux pour qu’on puisse se résoudre à le perdre. La détestable publicité résultant d’une telle perte amènerait l’abandon du projet, selon toutes probabilités.

Black inclina la tête.

— C’est également la conclusion à laquelle je suis parvenu.

— San doute pensez-vous également qu’un homme devra se dévouer pour monter à bord du Parsec, découvrir la cause de la défaillance et y remédier.

Il y eut un moment de pause.

— Quel imbécile s’y risquerait ? demanda Black brutalement.

Kallner fronça les sourcils et regarda Schloss qui se mordit les lèvres et un prit un regard vague :

— Le risque existe, bien entendu, d’un déclenchement accidentel de l’hyperchamp, auquel cas le vaisseau irait peut-être se perdre au-delà de toute atteinte. d’autre part, il pourrait revenir en quelque point du système solaire. Dans cette éventualité, aucun effort, aucune dépense ne seraient épargnés pour recouvrer homme et vaisseau.

— Idiot et vaisseau, si je puis me permettre cette légère correction, dit Black.

Susan Calvin ignora le commentaire :

— J’ai demandé au général Kallner de vous confier cette mission. C’est vous qui devez vous rendre à bord du vaisseau.

— Je ne suis pas volontaire, répondit Black du tact au tac.

Les Éditions

Poche

  • Éditeur : J'ai Lu
  • Date de Publication : 10/04/2001
  • Format : 179 x 111 mm
  • Nombres de pages : 246
  • ISBN : 9782290311257
  • Prix : 5.60€
 
 

Où l'acheter

Les libraires 1AmazonChapitre Fnac DecitreCulturaPrice minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau