Le Dernier Vœu

Bkk couv sorceleur tome 1

3 5

 

Série : Sorceleur (T.1)

  • Auteur :  Andrzej Sapkowski
  • Titre VO :  Ostatnie życzenie
  • Sortie VO : 1993
  • Sortie VF : 17/01/2008
  • Traduction : Laurence Dyèvre
 

Tome suivant

Sorceleur, T.2

 

4e de Couverture

Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin grâce à la magie et à un long entraînement. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un sorceleur.
Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux, un troubadour paillard au grand cœur… et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité perdue.

Pas complètement convaincue, mais pas complètement déçue non plus. Je suis surtout étonnée de ce que j’ai découvert.

 

Résumé :

Si vous avez un problème de gros monstre qui rôde et qui sème la terreur ainsi que les cadavres partout où il passe, il vous faut à tout prix faire appel à un Sorceleur, et plus précisément à Geralt ; il aura bien quelque chose pour vous venir en aide. Oui, mais attention ! Faites-en sorte de ne pas l’appeler pour rien, parce que sinon c’est vous qui pourriez vous retrouvez à devoir lui reBkk sorceleur tome 1 le dernier voeu image 1 monstre ciendre des comptes ; et ça, vous n’en avez pas envie. Non, non, vous n’en aurez pas envie, je vous assure.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

La plume de l’auteur est perturbante sur le coup, surtout si l’on n’a pas l’habitude de lire des œuvres médiévales. Le style n'est pas forcément fait pour des néophytes parce qu’il correspond parfaitement au genre utilisé, à savoir l’Heroic Fantasy.

On retrouve des formes de styles très peu utilisés dans les romans modernes. De ce fait, on peut trouver que la forme grammaticale est un peu lourde, ce qui va légèrement casser la fluidité de l’intrigue.

  • L'intrigue : 

C’est le point qui m’a le moins convaincu. On est en présence d’un recueil de nouvelles ; et, même s’il y a une nouvelle centrale qui va tenter de servir de fil conducteur à l’ensemble, l’enchainement des événements n’est pas le plus simple à suivre. Sapkowski nous propose l’articulation suivante : un bout de la nouvelle centrale suivie d’une nouvelle qui va illustrer les propos tenus juste avant, et ainsi de suite. Là où l’on peut avoir du mal, c’est pour raccrocher les différents morceaux de la nouvelle centrale, car elle est volontairement hachée. Bkk sorceleur tome 1 le dernier voeu image 2 fantasy

Le fait qu’il s’agisse d’un recueil est déstabilisant, car l’on n’a pas une trame réelle. Pour une ouverture de série, dans un genre fantasy, ça peut s'avérer gênant.

 

  • L'univers :

Il a été dit plus haut que l’auteur avait su adapter sa plume au genre qu’il a choisi de dépeindre ; mais il est allé beaucoup plus loin. En effet, il a choisi d’immerger son lecteur dans un univers médiéval en prenant le risque de le perdre.

Pour des personnes qui ne sont pas habituées au vocabulaire médiéval en termes d’armement, de vêtements, de culture ou d’environnement social et politique, l’ouvrage serait une prise de tête, car rien n’est fait pour mettre à l’aise le lecteur. L’auteur part du principe où le lecteur connaît déjà un minimum tout cela. Quand on a l’habitude de lire de la Fantasy et surtout de la High Fantasy et/ou de l’Heroic fantasy, on ne s’en rend pas forcément compte. Mais au détour d’un chapitre, je me suis dit : « Il y a des gens qui vont se sentir paumé ».

Je pense que je m’en suis rendue compte parce que ça fait un certain moment que je n’ai pas lu d’œuvre Fantasy reprenant un tel jargon, même dans les deux genres que j’ai cité. C’est là que l’on prend conscience que le genre a tendance à s’appauvrir en ce qui concerne son vocabulaire.

La réelle surprise se situe sur le rapport aux contes. Les diverses intrigues vont avoir pour fondement les contes. Bkk sorceleur tome 1 le dernier voeu image 4 blanche neigeBlanche-Neige, Cendrillon, La Belle et la Bête, Le Nain Tracassin (Rumpelstitskin), et d’autres encore, vont être totalement remanié pour coller à l’univers créé par Sapkowski. Oubliez la Blanche-Neige totalement ingénue de Disney ou la volontaire de Once upon a time, et vous en découvrirez une qui n’a que la vengeance en tête et qui se moque de massacrer toute une ville. On est sur une version "glauque" des contes, mais l’auteur le fait avec beaucoup d’intelligence. On reconnait ces personnages, car il nous décrit brièvement des faits que l’on ne peut que rattacher aux contes, sans pour autant perdre de vue que son but est de nous montrer son propre univers et non de nous refaire découvrir ces histoires.

En utilisant ce subterfuge, Sapkowski élargit le public qui pourrait être touché par l’œuvre. Si l’univers médiéval est pointu et ne parlera qu’à ceux qui s’y intéresse un minimum, les contes ratissent beaucoup plus largement.

  • Les Personnages :

Le plus intéressant est de voir évoluer le Sorceleur dans ces différentes nouvelles. Il est très charismatique. On apprécie de le voir mis en scène, parfois même dans des situations alambiquer. On va suivre Geralt dans différentes missions, on apprend à le connaître, et c’est certainement ce qui fait l’intérêt de ce premier tome. Ça nous permet d’avoir les diverses facettes de ce héros.Bkk sorceleur tome 1 le dernier voeu image 3 fantasy

Les personnages secondaires ont été bien utilisés, et on sent leur potentiel. Il est fort probable que l’on ne revoit pas, par la suite, la majorité d’entre eux, mais on n’en est pas étonné. Avec ce recueil de nouvelles, le but était de poser l’univers, et surtout le personnage de Geralt ; on accepte cet état de fait parfaitement. Si l’on en revoit certains, ça sera très bien, sinon on n’en mourra pas. En tout cas, le principal est là, ils tiennent parfaitement leur rôle, et il n’y a aucune frustration de ce côté-là.

On sent de la part de l’auteur que même s’il s’agit de personnages ne servant qu’à mettre le passé du Sorceleur en avant, il a fait tout son possible pour qu’ils nous apparaissent comme étant entiers. Cela s’est notamment produit en donnant à chacun d’eux, une façon de parler bien particulière avec, pour certains, des tocs de langages assez drôles. Cela permet de les visualiser beaucoup plus facilement, ce qui est appréciable.

 

En Bref : 

En bref, ce premier tome est assez déconcertant. La plume de l’auteur peut être assez lourde et possède une construction grammaticale que l’on n’a plus forcément l’habitude de voir aujourd’hui, dans les œuvres de fantasy modernes.

Son univers, très riche, met en avant une réelle culture médiévale ; et d’une façon vraiment surprenante va se consolider via une utilisation des contes auquel on ne s’attendait pas forcément. Ces contes sont revus et corrigés pour s’inscrire dans tout cet ensemble. Bkk sorceleur tome 1 le dernier voeu image 5 the witcher geralt

Il est en revanche plus difficile de réellement se positionner sur l’intrigue, celle-ci étant composée de plusieurs nouvelles. L’une d’elles tente de toutes les relier entre elles, mais le travail est ardu et pas forcément bien réussi.

On est sur un premier tome qui pose le personnage de Geralt, et qui établit les bases de la série. Il nous donne de nombreuses informations sur ce qu’est un sorceleur, mais également sur tout ce qui va graviter autour, comme les légendes, les rumeurs, les attitudes des autres à l’égard de cette fonction. Quand on commence l’œuvre on pense que l’on est en présence d’un mercenaire basique, cheminant seul, de ville en ville ; on se rend vite compte que ce n’est pas du tout ça, et que le personnage est plus complexe qu’au premier abord.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

J’attends du prochain tome d’avoir une réelle intrigue dans laquelle on pourra voir Geralt dans son plein potentiel, mais également celui des personnages secondaires.

 

Points Faibles Points Forts
  • Style parfois complexe
  • Univers difficile à appréhender
  • Manque d’un réel fil rouge
  • Plume adaptée au genre
  • Univers riche
  • Originalité sur les contes de fées
  • Personnage principal charismatique

 

 

Notation : 

Style Écriture : 7/10

Intrigue : 6.5/10

Originalité : 8.5/10

Univers : 7/10

Personnages : 8.5/10

Moyenne Globale : 7.5/10

Sources Illustrations :

http://www.arlyo.com/cinema/top-25-plus-beaux-monstres-cinema/

http://www.art-spire.com/illustration/stunning-heroic-fantasy-illustrations-by-kendrick-lim/

http://www.deviantart.com/art/Medieval-Town-406477399

http://lesaventuresdeuterpe.blogspot.fr/2012/04/blanche-neige-proserpine-eteve.html

http://www.jeuxvideo.com/news/461896/l-evolution-graphique-de-la-saga-the-witcher.htm

 

Extraits

Extrait 1 : p.3

La Voix de la raison 1

Elle arriva chez lui au petit matin.

Elle entra discrètement, tout doucement, à pas feutrés, flottant dans la pièce comme un fantôme, un spectre. Le froufrou de sa mante à capuchon sur sa peau nue était le seul bruit qui accompagnait qui ses gestes. C’est pourtant cet infime bruissement, à peine audible, qui réveilla le sorceleur, ou plutôt le tira du demi-sommeil qui le berçait avec monotonie. Il était comme dans un gouffre insondable, en suspens entre le fond et la surface d’une mer paisible, parmi des lianes de goémons qui ondulaient tout doucement.

Il ne bougeait pas, il n’eut même pas un frémissement. La jeune fille s’approcha de lui, se défit de sa mante et puis lentement, avec hésitation, ploya un genou qu’elle appuya contre le bord du lit. Il l’observait à travers ses cils baissés en feignant toujours de dormir. La fille grimpa avec précaution sur le lit, sur lui, et l’enserra de ses cuisse. Prenant appui sur ses bras tendus, elle effleura son visage de ses cheveux qui fleuraient la camomille. Résolue et comme impatiente, elle se pencha, lui caressant la paupière, la joue, la bouche, de la pointe de ses seins. Il sourit et l’attrapa par les épaules, d’un geste très lent, avec retenue et délicatesse, échappant à ses doigts, rayonnante, éclairée par-dessous ; la lueur brumeuse de l’aube estompait son éclat. Il remua, mais d’une pression des deux mains, elle lui interdit de changer de position ; avec des mouvements léger mais décidés de ses hanches, elle exigeait une réponse.


Extrait 2 : p.120

— Tu te trompes. Aridea se préoccupait beaucoup du destin de son pays. Et son Miroir lui a prédit une mort horrible, pour elle et pour une foule de gens, de la main de la fille que Fredefalk avait eue d’un premier mariage, ou par sa faute. Aridea a fait en sorte que l’information parvînt au Conseil, lequel m’a envoyé à Creyden. Je pense inutile de préciser que l’aînée de Fredefalk était née aussitôt après l’éclipse. J’ai soumis la petite à une brève et discrète observation. En un rien de temps, elle a réussi à torturer un canari et deux chiots et à crever un œil à la servante avec le manche de son peigne. J’ai procédé à quelques tests avec des formules magiques, la plupart ont confirmé que la petite était une mutante. Je suis allé voir Aridea pour le lui dire, à elle parce que pour Fredefalk, le monde s’arrêtait à sa fille. Aridea, comme je l’ai dit, était loin d’être bête…

— C’est clair, l’interrompit de nouveau Geralt, et elle ne devait pas éprouver un amour fou pour sa belle-fille. Elle préférait voir ses propres enfants hériter du trône. Je devine la suite. Comment se fait-il qu’il ne se soit trouvé personne pour lui tordre le cou ? Et te le tordre à toi, par la même occasion ?

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Bragelonne
  • Date de Publication : 17/01/2008
  • Format : 155 x 240 mm
  • Nombres de pages : 320
  • ISBN : 978-2-35294-140-8
  • Prix : 20.30€

Poche

  • Éditeur : Milady
  • Date de Publication : 22/04/2011
  • Format : 112 x 179 mm
  • Nombres de pages : 384
  • ISBN : 978-2-8112-0506-5
  • Prix : 7.10€

 

Numérique

  • Éditeur : Bragelonne
  • Date de Publication : 12/10/2012
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 384
  • ISBN : 978-2-8205-0708-2
  • Prix : 5.99€

Où l'acheter

Les libraires 1 Amazon Chapitre Fnac Decitre Cultura Price minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau