Count me in

Bkk couverture fish and chips tome 2 count me in cha raev

3 5Avertissement : Érotisme

 

Série : Fish and Chips (T.2)

  • Auteure : Cha Raev
  • Sortie : 06/11/2017

 

 

Tome Précédent

fish and chips Tome 1 Critique disponible

Tome suivant

Illustration (408x600)

 

4e de Couverture

Nick, c'est le gars un peu fêlé. Celui qui vit au jour le jour, porte ses tatouages comme d'autres leur veste de costard, et ne peut empêcher son fichu cerveau de sauter du coq à l'âne. Ce qui aurait tendance à lui jouer des tours.
Nat, Nathaniel en fait, c'est le mec calme et posé. Trop calme. Trop posé. Un comptable comme on en trouve un peu partout.
Dès leur première rencontre, Nathaniel Charrington décrète qu'il va résoudre le mystère Nicholas Holloway. Sauf que tout n'est pas affaire de mathématiques, et certaines équations ne sont pas faites pour rentrer dans une case bien lisse. Surtout quand l'énigme ne se trouve pas forcément là où on l'attendait.

Vous les avez croisés dans Totally Nuts. Venez maintenant découvrir la manière dont, deux ans plus tôt, l'eau et l'huile avaient trouvé le moyen de se mélanger.

La Critique de ChoupieS

Un livre authentique et ouvert qui aurait mérité une plus grande profondeur dans son intrigue.

 

Résumé :

On dit souvent que la plupart des artistes sont allergiques aux colonnes de chiffres. Pour Nick, cette croyance est une vérité pure et dure. Alors, quand il prend rendez-vous avec Nathaniel Charrington, il neBkk fish and chips tome 2 count me in cha raev omage 1 comptabilite se doute pas qu'un comptable ne soit pas soporifique. S’il devait le mener dans un lit, cela ne serait certainement pas pour piquer un petit roupillon. Devenir l’objet de la tentation du gentil comptable apparait comme étant plus grisant que de remplir sa déclaration d’impôt, et Nick déborde de persévérance. Mais celle-ci sera-t-elle suffisante pour concilier deux personnes opposées, en tout cas en apparence ?

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Je vais me répéter encore un coup, mais j’adore cette plume. L’ironie, les répliques bien senties, les bons mots et la franchise caractérisent le style de Cha Raev ; et, c’est quelque chose qui résonne très bien chez moi. Le texte est fluide dans l’ensemble. J’ai constaté simplement quelques légères pertes de celle-ci sur deux ou trois scènes vers la fin. Ceci peut s’expliquer par une tension palpable dans les événements relatés ce qui engendre une nécessité d’accélérer le rythme ; l’enchaînement des voix entre les deux protagonistes est ainsi rapide et rapproché.

À part cela, il n’y a rien de plus à redire sur ce style.

 

  • L'intrigue : 

Les voilà les guimauves ! Ouhhh…ça faisait longtemps que je ne les avais pas sorties. Bkk fish and chips tome 2 count me in cha raev omage 2 guimauves mignonnesAutant dans le premier opus, Totally Nuts, la guimauverie avait juste été frôlée, autant là, l’auteure est tombée dedans les deux pieds joints.

Je vais tout de suite nuancer ; on la constate surtout sur la fin du livre. Mais, je dois reconnaître que j’ai été ensevelie sous une avalanche de guimauve - j’ai pas compris ce qu’il m’arrivait, sérieux. Après, comme je le dis assez régulièrement, c’est une affaire de goût. Ou on aime le côté fleur bleue, ou on ne l’apprécie pas ; je me situe dans la seconde catégorie, donc je ne suis pas très objective de ce côté-là. En tout cas, je respecte celles et ceux qui l’apprécient, parce qu’après tout il en faut bien pour tous les goûts.

Le côté guimauve est là certes, mais il n’en demeure pas moins que l’intrigue est assez sympathique à suivre. Elle est légère et drôle. Je ne me suis pas privée des bonnes vannes et des situations cocasses (En y repensant, je ne peux pas m’empêcher de sourire). Elles sont là autant en profiter après tout.

Les événements relatés sont crédibles et on se laisse volontiers happer dans l’ambiance bon enfant instaurée.

Je vais cependant revenir sur la légèreté dont j’ai parlé juste avant. Il y a du bon et moins bon sur ce point.

Dans le bon, on trouve une intrigue qui permet de s’offrir un bon moment de détente, sans se prendre la tête. Pas besoin de chercher midi à quatorze heures. Résultat, quand on a passé une journée à faire pleurer un chaton devant son bol de lait, ça fait du bien. Dans le moins bon, on trouve un manque de consistance. Tout du long, Bkk fish and chips tome 2 count me in cha raev omage 3 beignets courgettesj’avais l’impression qu’il manquait quelque chose à cette histoire. En arrivant à un moment charnière, je me disais : «  Ah cool ! On va enfin avoir une bonne péripétie ! » Sauf que non. La péripétie était bien là, mais elle trouvait une solution dans la minute, sans même avoir demandé des efforts aux personnages. Le côté simpliste de l’intrigue est vraiment ce qui m’a le plus gênée ; c’est dommage parce qu’il y avait matière à nous offrir des os plus gros à rogner. (Oula ! Après les chatons, voilà les toutous, je finirai par vous faire un tour de toute la faune, si ça continue).

  • L'univers :

En termes de nombre de sujets abordés, ce livre est très riche. L’auteure évoque les troubles de déficit de l'attention, le harcèlement scolaire, le questionnement sur la vision du couple, le choc de cultures et de style de vie différents, l’absence des parents pendant l’enfance, l’usage de drogue, etc…que des sujets d’actualité qui sont intéressants de retrouver dans un ouvrage réaliste. Mais, on ne fait que survoler tous ces sujets. On n’a pas la chance de les voir vraiment abordés en profondeur. Ceci est directement lié à ce que j’ai mentionné plus haut sur le manque de profondeur dans l’intrigue justement. Une fois de plus, c’est vraiment dommage.

Bkk fish and chips tome 2 count me in cha raev omage 4 tatouage

  • Les Personnages :

Je vais parler du point le moins bon sur cette partie, comme ça on terminera sur le meilleur. On en vient toujours à la même chose. Le manque d’approfondissement de l’intrigue qui ne nous permet pas de voir les personnages dans leurs petites subtilités, comme si on leur tenait la bride. La mise en scène est trop facile et manque de profondeur (repeat please ?).

Voilà, maintenant passons à l’agréable. Les protagonistes sont attachants, et leur capital sympathie est élevé. Malgré les manquements, on arrive à bien discerner leur personnalité. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Nick. Il n’hésite pas à se remettre en question pour avancer ; il tente des choses, persévère. Il est authentique et j’ai accroché avec sa témérité ainsi que son humour.

Les personnages secondaires sont également intéressants et sympathiques, et l’on a envie de les côtoyer un peu plus longtemps.

 

En Bref : 

En bref, Count me in, aurait mérité une plus grande plonger en profondeur. La plume est fluide et enchaîne parfaitement les événements entre eux. Seule une légère perte, de ce côté-là, peut être constatée vers la fin, mais cela ne gène pas outre mesure, car la tension s’accroît.

L’intrigue est crédible et légère, ce qui permet de prendre un bon moment de détente, d’autant que l’humour est de bonne facture. Toutefois, l'histoire manque de consistance et de teneur. En effet, les péripéties sont trop simplistes et ne permettent pas d’entrer pleinement dans l’univers des personnages. Les nombreux thèmes abordés sont particulièrement intéressants, car d’actualité, mais ne sont pas creusés, ce qui est dommage.Bkk fish and chips tome 2 count me in cha raev omage 5 lilas

Les personnages souffrent également de cet état de fait. On sent qu’ils ont envie d’en donner plus, mais on ne les laisse pas faire. Malgré cela, on arrive à bien se rendre compte de leur personnalité, et on s’attache facilement à eux. Nick est un protagoniste authentique avec ses failles et surtout ses forces qui lui permettent d’avancer. Son humour est indispensable à l’ensemble et offre de merveilleux moments. Les personnages secondaires sont également sympathiques, et l’on a envie de les suivre encore un peu.

À ceux qui souhaiteraient lire un livre pour se détendre, sans se prendre la tête, je leur recommande cet ouvrage qui remplira bien ce rôle.

 

Points Faibles Points Forts
  • Manque de profondeur sur l’intrigue
  • Thèmes pas assez creusés
  • Mise en scène manquant d’intensité
  • Intrigue légère et amusante
  • Richesse des thèmes
  • Personnages sympathiques
  • Personnage de Nick

 

 

Notation : 

Style Écriture : 7/10

Intrigue : 5.5/10

Originalité : 6/10

Univers : 6/10

Personnages : 8.5/10

Moyenne Globale : 6.6/10

Sources Illustrations :

Image 1 – Comptabilité : https://pixabay.com/fr/simulateur-calcul-assurance-385506/

image 2 – Guimauve mimi : http://blogenguimauve.canalblog.com/

Image 3 – Beignets de courgettes : http://www.lesfoodies.com/www/recette/beignets-daubergines-et-courgettes

Image 4 – Tatouage : https://pixabay.com/fr/tatouage-artiste-de-tatouage-1843620/

Image 5 – Lilas : https://pixabay.com/fr/lilas-violet-fleur-2523919/

 

Extraits

Extrait n°1 :

Nick n’était pas à l’aise avec les hétéros. Il ne l’avait jamais été. Ou peut-être était-ce le contraire ? Peut-être que les hétéros ne se sentaient pas à l’aise avec lui ? Ce n’était pas qu’il ne les appréciait pas. Vraiment. Nick n’était pas du genre à généraliser, à se dire que les amateurs de nanas n’étaient qu’une bande d’homophobes enragés. C’était même le genre de procès d’intention qui lui tapait sur le système. Il n’en demeurait pas moins un peu méfiant depuis qu’un certain nombre de séjours prolongés à l’hosto lui avaient laissé quelques mauvais souvenirs.

Du coup, Nick préférait vivre sa vie emmailloté dans le confort douillet de la communauté gay. Il était bien conscient de tout ce que cet entre-soi avait d’artificiel et de limité. Mais ça lui donnait une impression de sécurité. De l’eau avait pourtant coulé sous les ponts depuis les premières agressions, alors qu’il n’était encore qu’un ado mal dans ses baskets. Entre temps, il avait appris à se défendre. Ce qui ne lui semblait pourtant pas une raison suffisante pour tenter le diable.

Donc, s’il devait dresser le bilan : Nick achetait ses fringues dans des boutiques tenues par des vendeurs gays, fréquentait des salons de coiffure gays, des bars et des boîtes gays, s’adonnait à sa séance de muscu hebdomadaire dans une salle de sport gay… En bref, une petite vie placée sous le signe et la protection de l’arc-en-ciel.

Et à sa grande surprise, il semblait bien que Nick se soit dégoté le seul comptable gay à des bornes à la ronde. Il fallait pourtant y mettre du sien vu le coin paumé où il habitait depuis quelques années ! Dire qu’il ne l’avait même pas fait exprès…

Comment l’aurait-il pu d’ailleurs ? En fouillant le net ?

« Homme gay, 40 ans, cherche comptable, de préférence gay également, pour développer son activité de vente par correspondance. »

Pas sûr que Google aurait trouvé beaucoup de résultats pertinents. Enfin tout était possible sur Internet… Peut-être même qu’un esprit tordu avait eu l’idée de mettre en ligne un site de rencontre dans ce genre-là.

Adopte-ton-comptable.co.uk ?

Sexanalytics.com ?

Non, même lui n’était pas assez secoué pour ça…

Toujours est-il qu’en prenant rendez-vous par téléphone avec Nathaniel Charrington, deux semaines plus tôt, Nick ne s’était pas attendu à cet accueil. Il s’était imaginé un vieux hibou, bigleux et un peu chauve. Évidemment, sa taille épaisse serait moulée par l’inévitable chemise blanche. Et il y aurait le costume… Ce foutu costume bleu marine ou noir. Pire qu’un croque-mort.

Quoique ? Lequel des deux jobs était finalement le plus chiant ? Croque-mort ou comptable ? Le premier était peut-être plus fun, du moins à l’époque où les mecs croquaient encore. Ça devait faire un drôle d’effet au vrai-faux macchabée de se réveiller en sentant un type lui boulotter l’orteil !

Mais, à la grande surprise de Nick, Nathaniel Charrington ne ressemblait pas le moins du monde à un croque-mort. Le type face à lui devait avoir peu ou prou son âge. Donc plus jeune que ce que Nick avait escompté. A contrario, l’innommable costard de pingouin était là. Et bien là ! Mon Dieu, ces rayures…


Extrait n°2 :

Cette fois, Nat se renfonça dans son fauteuil et attrapa un chiffon pour essuyer ses lunettes. Un drôle de sourire flottait sur ses lèvres. Pas vraiment moqueur, mais pas tout à fait dénué d’espièglerie non plus.

— Alors tu n’as rien à craindre, dit-il doucement.

— Ha oui, et pourquoi ça ?

— Tu ne ressembles pas vraiment à… une bonne femme, répondit plaisamment Nat en le dévisageant des pieds à la tête.

Le genre de regard à vous frire sur place. Comme si Nick n’avait pas déjà assez de mal comme ça à se contrôler. Puis il repensa à Jack l’éventreur et un désagréable frisson lui parcourut l’échine.

— Je suis sûr qu’il ferait une exception pour moi ! Ou peut-être qu’il ne se taillerait pas de manteau dans mon scalp. Juste un bonnet… Ou qu’il se contenterait de me jeter aux cochons. Mais une chose est sûre : ce mec me hait ! Je sens ces choses-là ! Il me submerge d’ondes négatives.

Nat se racla la gorge en une vaine tentative pour retenir son rire.

— Peut-être que si tu avais noté ce que je t’ai expliqué sur la différence entre les dépenses d’investissement et celles de fonctionnement…

Le regard de Chat Potté ! Oui, c’était le moment parfait pour sortir ces yeux-là. Pour faire bonne mesure, Nick ajouta même les petites pattounes avec ses poings ramenés sous son menton. L’effet escompté ne fut pas au rendez-vous. Au lieu de la compassion attendue, Nat bascula dans son fauteuil et partit dans un fou rire qui lui amena les larmes au bord des yeux.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 06/11/2017
  • Format : 178 x 127 mm
  • Nombres de pages : 246
  • ISBN : 978-2-37521-046-8
  • Prix : 13.00 €

Numérique

  • Éditeur : Mix Éditions
  • Date de Publication : 06/11/2017
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 246
  • ISBN : ?
  • Prix : ?
 

Où l'acheter

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !