Un Ange à la fenêtre

Bkk couv mill river tome 1 un ange a la fenetre darcie chan

2 5

 

Série : Mill River (T.1)

  • Auteure : Darcie Chan
  • Titre VO : The Recluse
  • Sortie VO : 18/05/2011
  • Sortie VF : 06/11/2013
  • Traduction : Colette Michel
 

Tome suivant

Bkk couv 0 livre inconnu

 

4e de Couverture

Cela fait bientôt soixante ans que Mary McAllister vit seule, sans jamais sortir de sa luxueuse maison de marbre blanc, construite au sommet d’une colline surplombant la petite ville de Mill River. Ses liens avec le monde extérieur sont rares : quelques lettres, les visites d’un vieux prêtre et la fenêtre de sa chambre donnant sur la ville en contrebas. Pour la plupart des habitants de Mill River, la maison et son occupante restent un mystère. Trois nouveaux venus dans la petite ville – un policier, sa fille et son institutrice – vont s’intéresser à la vieille dame. Mais seul le père O’Brien connait l’histoire de Mary et le secret qui la maintient enfermée.

Un ouvrage peinant à convaincre, mais qui possède un petit quelque chose non négligeable.

 

Résumé :

Dans cette grande maison en marbre blanc, surplombant la petite ville de Mill River, Mary MacAllister s’est éteinte. Bkk mill river tome 1 un ange a la neige darcie chan image 1 ville sous la neigeÀ part le prêtre O’Brien et l’ingénue Daisy Delaine, personne ne s’en émeut. Comment le pourrait-il ? Aucun des habitants n’a jamais vu cette femme et pourtant, elle habite la petite ville depuis soixante ans. Pourquoi Mary vivait-elle recluse ? Quel lourd secret cachait-elle ?

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

J’aurais aimé dire que le style est fluide et agréable, mais ce n’est pas possible. Il y a un grand nombre de coquilles, de fautes de langue, d’erreur d’emploi de vocabulaire, de répétitions. En d’autres termes, la traduction est déplorable. Quand on est bien lancé, on est stoppé par une faute de français. Au début ça passe, mais à la longue c’est pénible. Même les dernières pages ne sont pas épargnées ; tout le livre n’en est pas truffé, mais suffisamment pour que cela gêne.

Un autre point embêtant, cette fois sur le changement de point de vue narratif. En règle générale, c’est un procédé que j’apprécie particulièrement, mais là je l’ai trouvé lourd. L’enchaînement des différentes visions est irrégulier et haché. La seule constance que l’auteure nous donne est l’oscillation, un chapitre sur deux, entre les faits présents et passés.

 

Bkk mill river tome 1 un ange a la neige darcie chan image 2 marbre blanc

  • L'intrigue : 

Elle est divisée en deux parties, entre deux axes temporels, comme dit juste avant. D’un côté, on a l’histoire des protagonistes vivant actuellement dans la ville de Mill River et de l’autre, on suit la vie de Mary MacAllister et du prêtre O’Brien depuis les années 40 jusqu’aux faits actuels.

Les deux pans temporels se rejoignent uniquement en ce qui concerne Mary. En effet, Darcie Chan complète son fil rouge d’une histoire annexe n’ayant pas de lien direct avec le reste.

Le rythme des intrigues, surtout celui de l’histoire annexe, est haché et pas forcément agréable. Si l’on arrive à trouver de l’intérêt pour les deux axes développés, l’immersion est saccadée au possible.

En faisant abstraction de cela, les intrigues sont intéressantes à suivre, surtout le fil rouge. Tout du long, on pense que l’on sait tout ce qu’il y a à savoir, mais non. Les dernières pages nous réservent des surprises auxquelles on ne s’attend pas forcément.

 

  • L'univers :

Sur l’histoire annexe, l’univers n’a rien d’exceptionnel. Tout le boulot est fait sur le fil rouge. Darcie Chan nous faitBkk mill river tome 1 un ange a la neige darcie chan image 3 entre deux guerres faire un voyage accéléré dans le temps, en commençant par l’entre-deux guerre, en continuant sur le deuxième conflit mondial, celui du Vietnam, etc. Elle choisit néanmoins de ne pas les développer outre mesure et ne se focalise sur ces événements que quand ils apportent un intérêt dans la vie des personnages. L’histoire est fictive, mais l’auteure nous fait bien comprendre que le cadre historique, lui, ne l’est pas ; en jouant sur cela, elle instaure un cadre émotionnel fort et communicatif.

Les drames et concours de circonstance sont poignants. Cela fait un nombre incalculable d’années que je n’avais pas versé une larme en lisant un livre. Je pourrais dire qu’en 2017, c’est chose faite.

 

  • Les Personnages :

Sans pour autant être transcendants, les personnages de Mill River sont bien façonnés. Ils ont des personnalités fortes. Leurs émotions sonnent juste et ils ne manquent pas de nous les communiquer. Ils sont ballotés par la vie et tentent simplement de l’améliorer du mieux qu’ils peuvent. Leurs actions ne sont pas toujours du goût de tous et relèvent parfois d’un caractère dangereux, voire malsain. Bkk mill river tome 1 un ange a la neige darcie chan image 4 statuette cheval

On est en présence de protagonistes loin d’être lisses. Même ceux qui sont les plus gentils et serviables possèdent leurs secrets inavouables, ce qui accentue l’effet de réalisme de l’ensemble.

 

En Bref : 

En bref, Un Ange à la fenêtre, premier volume de la série Mill River, renvoie une lecture en demi-teinte.

Les nombreuses coquilles et erreurs de langue, via la traduction, empêchent d’apprécier une plume qui semble pourtant fluide. De plus, l’utilisation de diverses visions narratives est lourde.

Le déroulement de l’intrigue divisée en deux axes temporels, un fil rouge et une histoire annexe, est haché ; le rythme peine ainsi à marquer une certaine régularité. Toutefois, les toutes dernières pages offrent des raisons de ne pas regretter d'être allé jusqu'au bout de la lecture.Bkk mill river tome 1 un ange a la neige darcie chan image 5 manoir blanc

Darcie Chan ancre son histoire dans le monde réel en se servant d’événements historiques véridiques. Le réalisme est accentué par les émotions des personnage simples, mais aboutis. La force et la consistance des sentiments se transmettent sans mal au lecteur, qui réussit à prendre pleinement conscience des drames qui ont lieu.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

Il semble peu probable que les autres ouvrages de la série Mill River soient publiés en France.

 

Points Faibles Points Forts
  • Nombreuses coquilles
  • Visions narratives lourdes
  • Intrigue hachée
  • Deux axes temporels
  • Surprise finale
  • Univers réalistes
  • Fort impact émotionnel

 

 

Notation : 

Style Écriture : 4.5/10

Intrigue : 5.5/10

Originalité : 4/10

Univers : 6/10

Personnages : 6/10

Moyenne Globale : 5.2/10

Sources Illustrations :

Image 1 – Ville sous la neige : https://pixabay.com/fr/crested-butte-colorado-ville-166716/

Image 2 – Marbre blanc : https://pixabay.com/fr/marbre-texture-blanc-mod%C3%A8le-2371776/

Image 3 – Entre deux guerres : http://www.lechroniqueur.fr/fr2/dossiers/dossier.php?val=434_plus+siecle+exposition+automobile+paris

Image 4 – Statuette : https://pixabay.com/fr/ange-cheval-poussi%C3%A9reux-2216792/

Image 5 – Manoir : https://pixabay.com/fr/manor-house-villa-accueil-1638766/

 

Extraits

Extrait n°1 :

En écartant les rideaux de sa chambre pour jeter un coup d’œil à l’extérieur, Mary MacAllister savait que cette nuit serait la dernière.

Derrière les bourrasques de neige, les lueurs diffuses de la ville perçaient l’obscurité. Seule la rivière Mill, d’où cette petite ville du Vermont tirait son nom, échappait à la blancheur qui commençait à s’installer. Tel un serpent noir, le flot de la rivière résistait encore au gel qui gagnait les berges et enrobait les habitations de la ville endormie.

De sa main gauche, elle attrapa le gros chat siamois lové dans son lit, tout en replaçant de l’autre main quelques fines mèches de ses cheveux blancs derrière son oreille. Ses yeux vairons se tournèrent vers la tempête qui commençait à déferler sur la petite ville. Si elle avait un œil bleu qui fonctionnait à merveille, l’autre, gris, ne lui laissait percevoir que des images floues.

Elle se demanda ce que les gens penseraient d’elle quand ils sauraient.

La chambre était sombre, mais la faible lueur lui permettait d’apercevoir son visage dans le miroir. De son œil valide, elle contempla le vague reflet si pâle et mince, trop mince… Un visage de fantôme surgi de la nuit.


Extrait n°2 :

Cependant, les intentions qui animaient les autres hommes n’intéressaient pas Patrick et, au fond de lui-même, il admettait qu’il aurait menti en disant le contraire. Qu’une petite nation comme le Japon ait eu l’audace de s’attaquer aux États-Unis ou que les sous-marins allemands se permettent de croiser à quelques miles des côtes américaines lui importait peu. À son avis, il y avait suffisamment de téméraires et de conscrits pour satisfaire le centre local de recrutement.

Lui n’était pas comme tous ces ploucs. Il avait travaillé fort pour se gagner un rang social à sa hauteur et la direction de Marbleworlks lui était assurée. Il était instruit, intelligent et faisait partie des privilégiés. Il ne pouvait donc pas concevoir de se retrouver dans la longue file de ces hommes qui patientaient devant le centre de recrutement, ni imaginer qu’ils seraient ses égaux, recevant leurs ordres d’un officier imbécile. Il n’avait pas l’intention de gaspiller des années d’études à Harvard et de placer sa vie et sa famille en péril pour se battre à la guerre. De toute façon, sa participation n’aurait aucune influence sur le résultat final.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Éditions Toucan (MA Édition)
  • Date de Publication : 06/11/2013
  • Format : 135 x 215 mm
  • Nombres de pages : 300
  • ISBN : 978-2-82240-257-6
  • Prix : 17.90€
 
 

Où l'acheter

 Chapitre Fnac   Price minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau