Brad & Cassie

Bkk couv brad et cassie

1 5

Avertissement : Érotisme

 

  •  Auteure : Sharon Kena
  • Pays : France
  • Sortie : 17/09/2013
  • Adaptation : Non
  • Public : Adulte

4e de Couverture

Les parents de Brad et Cassie n'acceptent pas leur relation... et pour cause !
Francis, le père de Brad, a épousé Doris... la mère de Cassie, ce qui fait d'eux les membres d'une même fratrie malgré l'absence de liens de sang.
De nombreux obstacles se dressent sur leur chemin... est-ce que leur amour y survivra ?

La Critique de ChoupieS

Pour ceux qui ont lu plusieurs de mes critiques concernant la romance, ils sauront que je n’aime pas celles truffées de « guimauveries ». Et pourtant, si l’on me donnait à choisir entre une romance pleine de guimauves et Brad & Cassie, je pense sincèrement choisir la guimauve.

 

Résumé :

Brad et Cassie, sont frère et sœur. Enfin, pas tout à fait. Ils le sont juste par alliance, le père de Brad ayant épousé la mère de Cassie. Le fait que les deux jeunes gens se connaissent depObstacle 50uis l’enfance ne les empêchera pas de ressentir une attirance insoutenable, pour l’un comme pour l’autre. Ils ne peuvent échapper à ce sentiment aussi intense, et cèderont à la tentation.

Mais, ils se heurteront à de nombreux obstacles. En plus de devoir affronter leurs parents, fermement opposés à cette relation, considérée comme incestueuse, ils devront affronter leur propres doutes et peurs pour espérer avoir un avenir ensemble.

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

J’ai trouvé la plume de Sharon Kena assez agréable dans l’ensemble. Certaines tournures de phrase m’ont toutefois dérangé, ainsi que le langage, à la limite de la vulgarité sur certaines scènes, qui aurait pu être évité. Cependant, il faut nuancer la chose, qui est peut-être due à la personnalité des personnages. Donc, n’ayant lu aucun autre livre de l’auteure, je ne peux pas, et ne veux pas me prononcer catégoriquement sur ce point. C’est quand même dommage qu’il y ait ce doute qui plane.

 

  • L'intrigue : 

Aïe, Aïe, Aïe.

Je pourrais résumé ce que je pense sur cette intrigue en vous citant la phrase fétiche de Stellyna, que normalement vous devez connaître. Allez…allez…rhoooo, mais si, vous la connaissez. Bon je vous la redonne, mais c’est bien parce que c’est vous. « Il n’y a pas de mauvaises histoires, juste de mauvaises façons de les raconter. »

Brad & Cassie en est un parfait exemple.

L’idée en elle-même n’est pas mauvaise, loin de là.

Il n’y a aucun doute sur le fait que le roman appartient au genre sentimental, couplé de l’érotisme. Sharon Kena réussit, haut la main, la partie sentimentale. Je rappelle que dans les codes de la romance, le couple concerné voit sa relation Valentines day 313x500amoureuse semée d’une multitude d’obstacles. Là, les personnages connaissent beaucoup de rebondissements, ce qui permet de rythmer convenablement la totalité de l’intrigue.

Par contre, pour le côté érotique…je dirais que trop d’érotisme tue l’érotisme. J'emploie ce terme pour rester poli, mais c’est plus une lourde succession de scènes de c…je vous laisse le soin de terminer la phrase. Il y a clairement trop de scène "Hot", cassant le rythme trouvé et rendant l’intrigue vulgaire et immorale. Je suis loin d’être une fervente partisane de la défense de la bienséance étriquée, mais il y a des limites.

Ce qui m’a le plus pesé dans ces scènes, ce n’est pas forcément le langage utilisé, mais davantage le contexte dans lequel elles prenaient naissance. Il y a clairement un grand décalage, déséquilibrant l’ensemble du texte.

Je trouve ça vraiment dommage, parce qu’il y avait une bonne matière et une intrigue cohérente. La fin du livre tient totalement la route, et va d’ailleurs remonter un peu le niveau du bouquin, mais c'est insuffisant.

 

  • L'univers :

Sur un point de vue géographique, on va naviguer entre Palavas-les-Flots, lieu principal de l’intrigue, mais aussi la Suisse et Montpellier. Je n’en dirais pas plus, mais ces changements de lieu sont tout à fait en adéquation avec l’histoire.

Sinon, j’ai trouvé sympathique l’idée de pouvoir constater la réaction de l’entourage face à leur relation euh…"d’inceste par G 463 01 50alliance" on va dire, même si ce n’est pas la palme de l’originalité non plus. C’est vrai qu’en y réfléchissant, le sujet ne doit pas être forcément évident à traiter. Je pense qu’il est plutôt bien maîtrisé, sauf que j’aurais voulu que cet aspect soit plus abouti.

Le livre est écrit du point de vue entier de l’héroïne. En faisant ce choix, tout n’est pas complètement approfondi, et c’est vraiment dommage. D’autant, que l’afflux impressionnant de scènes érotiques devient pénible et surtout vulgaire, comme je l’ai dit plus haut. S’en est a un point que c’est l’exaspération qui m’a gagné, et je vous l’avoue j’ai sauté des passages.

  • Les Personnages :

Les plus grandes faiblesses du livre tiennent dans les personnages. Oui, je sais ce que vous vous dites : « Ça craint du bidon! ». D’accord, c’est peut-être pas comme ça que vous l’avez pensé, mais c’est la vérité.

Le problème des personnages est qu’ils n’ont aucune profondeur, et pour les principaux, je rajouterai même que leur maturité est celle d’un enfant de 4 ans. Enfin, sur plan purement psychologique j’entends, parce que sur un plan physique ils sont totalement obsédés par le sexe.

Cassie passe pour une véritable nymphomane, complètement idiote et soumise. À ellFeministe 2e toute seule, elle détruit des années de combat féministe. Non ! Je ne suis pas féministe, mais c’est pour illustrer mon propos.

Brad, lui…, ben lui…messieurs, il ne donne pas du tout une belle image de la gent masculine. C’est un pur crétin, possessif, faible d’esprit, menteur, et avec tout ça il ne peut pas s’empêcher d’avoir la bave aux lèvres dès qu’un jupon passe, et que sa copine à le dos tourné. Et la philosophie du jeune homme « fais ce que je dis, pas ce que je fais »

Exceptionnellement, et parce que je suis très virulente dans mes propos, je vais vous expliquer un passage du livre (voir extrait 2). Ne lisez pas ce qui va suivre si vous tenez à garder le suspens entier.


ATTENTION SPOILER

Après avoir été exilée en Suisse par sa mère, Cassie revient pour avoir une explication avec son cher et tendre. La situation s’est entre-temps un peu compliquée, mais ils se remettent ensemble. Quand Cassie repart pour la Suisse, Brad la dépose à la gare, et sur le quai, elle lui promet d’être fidèle. Il lui dit clairement qu’il ne peut pas lui faire cette promesse, car il a des « besoins physiques », mais qu’il l'aime quand même. Elle repart, et plus tard, on apprendra qu’il n’a tenu que quelques jours après le départ de la demoiselle, qui se rejetera quand même dans ses bras.


C’est un exemple parmi tant d’autres puisque le livre en est truffé. Tous ces passages vont s’entrecouper de scènes érotiques mal placées. Du coup, les scènes "guimauves" sont aussi déplacées, parce qu’on peut clairement douter du bien-fondé des sentiments amoureux évoqués.

 

  • En Bref : 

En bref, Brad & Cassie est une intrigue assez prometteuse et cohérente du début à la fin, avec un univers qui n’est pas dénué d’intérêt. Elle est écrite dans un style qui, malgré sa fluidité, ne permet pas de déduire, si certaines tournures de phrase et choix lexicaux sont voulus, pour coller au caractère des personnages, ou font partie de la boîte à outils de l'auteure.10

Toutefois, il est dommage que les bons points de l’œuvre ne puissent rivaliser face à ses points faibles. En effet, ces derniers se focalisent sur les personnages et sur l’utilisation trop accentuée du genre érotique. Leurs caractères trop légers et immatures, mêlés à un trop-plein de scènes sexuellement explicites, tendent à donner au récit un caractère vulgaire, voire malsain. Ce qui est paradoxal, puisque la dimension « d’inceste par alliance » de la romance ne renvoie aucunement une telle image. Non seulement, il y a des scènes « gnangnans », mais en plus elles manquent de sincérité.

Je n’aime déjà pas les romances guimauves, je l’ai déjà dit plusieurs fois, mais quand, en plus de la guimauve, une double dose de crème chantilly parsemée de piment de Cayenne est ajoutée, c’est la crise de foie assurée.

Malgré, mon avis négatif sur cette œuvre, je pense tout de même lire un autre Sharon Kena, car je suis probablement tombée sur le mauvais livre. Reste à voir, si les mauvais points se confirment ou non. À suivre.

 

Points Fabiles Points Forts
  • personnages creux et immatures
  • scènes érotiques trop nombreuses
  • intrigue tendant vers la vulgarité
  • style fluide
  • cohérence de l’intrigue
  • univers intéressant

 

 

Notation : 

Intrigue : 3.5/10

Originalité : 3/10

Univers : 3/10

Personnages : 0.5/10

Style Écriture : 5/10

Moyenne Globale : 3/10

 

Sources Illustrations :

https://www.1cheval.com/membre/forum/general/sujet-2713809-0-peinture-barres-d-obstacle

http://fr.gde-fon.com/download/Saint-Valentin_Amour_romance_cur_arbre_champ/472254/5000x2812

http://www.francefute.com/fr/locations-vacances-cote-mediterraneenne-palavas-les-flots-s463.html

https://lessorbonnenouvelles.wordpress.com/2015/02/28/vers-une-nouvelle-ere-feministe-populaire/

http://www.w12.fr/plume-decriture.html

 

Quelques extraits

Extrait 1 :

La partie se termine sur notre échec à Ludivine et moi, Brad et Steven la gagnant.

Nous nous installons pour un dernier verre, Brad en profite pour passer son bras sur le dossier du fauteuil derrière moi. Je tente d'en faire abstraction comme à chaque fois et me concentre sur la conversation de notre groupe. Il est question des vacances d'été qui viennent de débuter et de ce que nous allons faire durant toutes ces semaines de libre.

Derrière moi, je sens les doigts de Brad effleurer le bas de mon dos. J'en frissonne, mais ne lui donne pas la satisfaction de le voir. Il me pense hermétique à ses tentatives d'approche, bien qu'il ne se lasse pas, et je veux que cela continue. Je me donne d'ailleurs beaucoup de mal pour ne rien laisser transparaître, multipliant les petits amis pour brouiller les pistes. Ses doigts se glissent à l'arrière de mon jean, saisissant la ficelle de mon string sur laquelle il tire délicatement en me fixant, ignorant complètement les autres qui, heureusement, ne voient rien de son manège. Je sens une douce chaleur envahir l’intérieur de mes cuisses. Il est temps que je mette fin à ce jeu dangereux.

— Kevin ? On peut se voir en privé ? J'ai un truc à te dire.

— Euh... oui, répond-il, étonné, en rougissant.

Brad approche ses lèvres de mon oreille alors que je n'ai encore esquissé aucun mouvement.

— Ne fais pas ça.

Je l'ignore avec superbe et entraîne Kevin dans un coin isolé.

Ma technique quand je commence à éprouver du désir pour Brad, c'est de me trouver un petit ami et Kevin est le candidat parfait. Il est nouveau dans la bande, étant ami avec Jérémy depuis peu. C'est horrible de penser ainsi, mais quand je n'aurai plus besoin de ses services, la situation ne sera pas compliquée.

À l'abri des oreilles de nos camarades, je feins de m'intéresser à lui et l'interroge sur la raison de son animosité envers mon « frère ».

— Il est tout le temps là !

— Ma mère veut qu'il me surveille, mens-je.

Il soupire en comprenant qu'il ne sera jamais débarrassé de lui.

— Mais sa présence ne m'empêche pas de faire ce dont j'ai envie, minaudé-je en me rapprochant de lui.

Il laisse échapper un sourire en m'enlaçant. Sans tourner la tête, je peux sentir le regard brûlant de Brad sur moi. Lentement, j'approche mes lèvres de celles de Kevin et l'embrasse longuement, caressant sa langue de la mienne sans la moindre pudeur pour que celui qui nous fixe puisse ne rien manquer du spectacle.

Nous regagnons la table, main dans la main, et je m'assois à côté de lui, délaissant intentionnellement Brad qui darde sur moi un regard amusé. La conversation reprend, bien que je ne l'écoute pas, me noyant dans les yeux noisette de mon voisin d'en face. La sonnerie de son téléphone met fin à notre petit jeu ; il décroche en souriant. J'aimerais savoir qui l'appelle, mais ne peux pas l'entendre.

— Je ne sais pas trop... répond-il évasivement à son interlocuteur avant de me fixer. Je peux te ramener maintenant ? me demande-t-il.

— Pourquoi ?

— Parce que j'ai un truc à faire après.

Je suis prête à parier que son truc, c'est rejoindre une fille.

— Kevin me raccompagnera, décidé-je sans demander à l’intéressé si cela lui est possible.

Néanmoins, il acquiesce aussitôt.

— J'arrive, déclare Brad avant de raccrocher.

Sans un regard pour personne, il quitte la table, se rendant à son rendez-vous nocturne avec, sans l'ombre d'un doute, l'une de ses nombreuses amies.


Extrait 2:

Il prend mon sac dans le coffre avant de me donner la main. Je composte mon billet, la boule au ventre, et nous montons sur le quai. Mon train est déjà en gare, mais je n'ai pas le cœur à y monter. Il me reste encore dix minutes et je compte bien ne pas les gaspiller. Brad pose ma valise sur un banc en ferraille et me prend dans ses bras. Je sens que la séparation imminente est également douloureuse pour lui bien qu'il tente de se montrer fort pour nous deux. Il prend rapidement mon visage en coupe et me demande de lui promettre d'avoir mon diplôme. Ce que je fais. Je ne compte pas retourner au pensionnat une année supplémentaire.

Il m'embrasse tendrement ensuite avant de caresser mes bras par-dessus ma veste.

— Cassie, je veux que tu m'appelles souvent.

— Oui, acquiescé-je en hochant la tête.

Lui ne peut pas le faire sans que je risque de me voir confisquer le téléphone. Sans compter que les communications sont chères et qu'il a besoin de l'argent qu'il gagne pour des choses moins futiles.

— Je t'aime, soufflé-je en détestant la maudite horloge sur le quai.

J'ai l'impression qu'elle prend un malin plaisir à tourner plus vite.

— Moi aussi, ma puce.

Il caresse doucement mon visage.

Je retiens mes sanglots.

— Je te serai fidèle, dis-je en espérant le même serment de sa part.

Néanmoins, il garde le silence. Je ressens un pincement dans mon cœur, je suis blessée dans mon amour pour lui. Quand il descelle les lèvres, c'est pour finalement me faire mal.

— Je ne peux pas te faire cette promesse que je ne suis pas sûr de parvenir à tenir.

Je retiens difficilement mes sanglots alors que les passagers sont appelés à monter dans le train.

L'heure fatidique.

Mon cœur se brise en mille morceaux. Je n'ai pas réussi à récupérer l'homme que j'aime. Y parviendrai-je un jour seulement ?

— Salut, dis-je seulement en me défaisant de ses bras.

J'empoigne mon bagage et m'apprête à monter dans le monorail quand Brad me retient.

— Pardonne-moi, mais je préfère être honnête.

Je regarde mon bras qu'il tient dans sa main.

— J'ai compris, Brad. Tu n'es pas sûr de m'aimer assez pour m'attendre.

— C'est pas ça, m'assure-t-il. C'est seulement au niveau sexuel.

— Je sais, soufflé-je.

Mais cela ne parvient pas à me consoler.

Je ne sais pas si je l'appellerai en sachant que, peut-être, il couche avec une autre en mon absence. Notre relation est vouée à l'échec tant que je serai loin. Mais ne serait-ce pas également le cas si j'étais à Palavas ?

Je ne sais plus quoi penser.

Il approche ses lèvres des miennes pour y déposer un tendre baiser alors que le chef de gare annonce le départ. Je ne tarde pas à monter dans le train et prendre place, fixant l'homme que j'aime alors que le véhicule démarre lentement.


Extrait 3 :

Nous mangeons rapidement le gâteau et des tonnes de gourmandises achetées par ma mère, j'ai même droit à un cadeau. Je pourrais le qualifier d'empoisonné. Ma mère me donne des clés en annonçant à tout le monde que je pars en mission humanitaire en Auvergne. J'aurais voulu pouvoir en parler à Brad moi-même. D'ailleurs, il part après le discours, emmenant ses colocataires. Ludivine me demande d'aller me changer car il est prévu que nous sortions entre amis. Ma mère est ravie, sans doute parce que son fils n'y sera pas. Je prends quand même le temps de remercier mes parents pour cette fête puis quitte la maison avec Jérémy, Steven et Ludivine. Ma meilleure amie réclame à se changer si bien que nous faisons un détour par chez elle. Alors que les garçons attendent dans la voiture, je me hâte de suivre la jeune femme à l'intérieur.

— Cassie, écoute, réclame-t-elle au milieu du salon. On n'a pas beaucoup de temps alors n'en perd pas trop.

Je la regarde en fronçant les sourcils, ne comprenant pas où elle veut en venir.

— Suis-moi !

Elle attrape mon bras et me conduit sur la terrasse de derrière. Bien que l'endroit soit magnifique, je ne comprends pas la raison de ma présence. Du moins, jusqu'à ce que je vois Brad. Ludivine disparaît rapidement pour nous laisser seuls.

Je meurs d'envie de me jeter contre lui, mais il garde ses mains dans ses poches alors je ne bouge pas. Je me contente de le fixer, le cœur battant la chamade.

— Ce que j'ai à te dire n’est pas facile et en plus je suis pressé par le temps...

Il n'a pas besoin de poursuivre, je sais déjà qu'il va m'annoncer son... ou ses infidélités.

— Tu as essayé, mais tu n'as pas réussi, tenté-je.

Il l'affirme d'un hochement de tête. Je m'y attendais, mais ça me fait terriblement mal.

— Au bout de combien de temps as-tu cédé ? demandé-je, des sanglots dans la voix.

— Quelle importance !

— Pour moi ça en a.

Après quelques secondes d'hésitation, il me répond :

— C'était... le soir de mon anniversaire. Tu me manquais et j'avais bu...

— Pitoyables excuses ! articulé-je difficilement tant je suis blessée.

Il a à peine résisté quelques misérables jours.

— J'imagine que c'était pas la seule fois, craché-je.

— Non.

Il m'avoue ses trahisons et j'ai envie de lui arracher les tripes pour lui montrer à quel point je souffre, mais à côté de ça... je l'aime éperdument et il m'a manqué. Il a été honnête avec moi avant mon départ, je savais à quoi m'en tenir. Alors autant tout occulter pour le retrouver.

— Je suis là maintenant, dis-je en marchant jusqu'à lui.

Je caresse son visage puis trace le contour de ses lèvres, je le désire, mais il me repousse. Je ne comprends pas.

— C'est plus compliqué que ça.

— Pourquoi ? Tu as baisé avec tes copines, j'ai compris...

— Seulement une, me coupe-t-il.

Là, une petite alarme retentit dans ma tête. J'ai besoin de savoir.

— Qui ?

Avant de m'avouer l'inavouable, il me contemple longuement, comme s'il voulait attendre que je sois prête à l'entendre. Mais je ne le serai jamais.

— Marie.

Mon cœur vole en éclats. Je perds le contrôle de moi-même en réalisant l'impact de son aveu. Marie n'est pas n'importe qui. Et voilà ce que voulait ma mère en organisant cette stupide fête : que je découvre qu'ils forment un couple. Les larmes ruissellent le long de mes joues sans que je ne puisse rien y faire. Il vient de m'arracher l'organe vital, je tombe à genoux sur le béton de la terrasse.

— Cassie, souffle Brad en s'accroupissant.

Il me prend dans ses bras alors que je suis incapable de me calmer ou de l'enlacer.

— Je t'aime, ma puce. C'est ce qui rend ma situation invivable.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Sharon Kena
  • Date de Publication : 17/09/2013
  • Format : 140 x 225mm
  • Nombres de pages : 202
  • ISBN : 978-2365406369
  • Prix : 12.50€

Numérique

  • Éditeur : Sharon Kena
  • Date de Publication : 17/09/2013
  • Format : epub, Mobi
  • Nombres de pages : 202
  • ISBN : 978-2365403696
  • Prix : 6.49€

Numérique (en 7 fichiers)

  • Éditeur : Sharon Kena
  • Date de Publication : 17/09/2013
  • Format : epub, Mobi
  • Nombres de fichiers : 7
  • ISBN : ***
  • Prix : 0.99€ l'unité

 

Où l'acheter

La boutique des editions sharon kena 1413495357AmazonChapitreFnacDecitrePrice minister

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Cha
    • 1. Cha Le 08/10/2015
    Je comprends mieux ce que tu disais à propos du jeudi qui tape ^^ tu aurais pu te dispenser des liens d'achat XD je passe mon tour !
  • choupies
    J'avais bien prévenu. Je sais que pour toi, un livre comme ça c'est même pas la peine. Mais il a le droit à ces liens d'achat, même si j'ai pas aimé. Mon avis n'engage que moi et rien que moi. Et j'ai déjà acheté des livres qui avait reçu de très mauvaises critiques. Donc voili voilou ;)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau