Le Bouddha rieur

Bkk couv le bouddha rieur

3

 

 

(Attention: Cette critique est restée intacte dans sa version initiale. Toutefois, suite à des informations reçues après sa publication, un correctif y a été inséré, afin qu'elle soit au plus proche de la réalité.)

  • Pays : France
  • Sortie  : 01/02/2013
  • Adaptation : Non
  • Public : Tout Public

4e de Couverture

Yann et Lưu Ly se rencontrent à Saigon fin 2010. Mais elle part chez ses parents en province tandis que Yann doit rentrer en France. Moins de deux ans et demi plus tard il revient au Viêt Nam où un moine lui remet une statuette porte bonheur - un Bouddha Rieur. D'où vient cette statuette et pour quelle raison le moine la lui a-t-il donnée ? 
Le voile sur ces mystères se lève au fur et a mesure que Yann découvre les pans de son histoire familiale et de celle de Lưu Ly. 

Une histoire sentimentale dans les paysages du Vietnam avec, en filigrane, les temps troubles marquant la fin de la Cochinchine. 

La Critique de ChoupieS

J. R. Pierson nous fait découvrir un Viêt Nam mystérieux, à travers l’histoire d’un Bouddha rieur, qui me laisse tout de même assez perplexe.

Résumé :

Yann Demay est très attaché au Viêt Nam, pays d’origine de sa mère, où il a vécu quelque temps avec ses parents. Il retourne assez régulièrement pour redécouvrir ce pays qu’il apprécie. Au détour d’une rue, alors qu’il est attablé à une terrasse de café, à Vietnam saigon 500 250x150Saïgon, il fait la connaissance d’une bien jolie autochtone, Lu’u Ly, qu’il s’empressera de secourir, alors qu’elle vient de chuter de son scooter. C’est le coup de foudre entre eux, mais ils n’auront pas l’occasion d’apprendre à se connaître, puisque la jeune femme doit retourner chez ses parents, et Yann en France.

Mais, le destin n’a pas dit son dernier mot, et envoie un Bouddha rieur pour guider Yann sur les traces du passé de sa famille, mais aussi de son avenir.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

Dans l’ensemble, le style du Bouddha Rieur est bon, mais certaines erreurs syntaxiques viennent déranger le confort de la lecture.

L’histoire se passant au Viêt Nam, l’auteur utilise des termes vietnamiens non traduits, voire des dialogues complets, pour introduire le lecteur dans cet univers exotique. Au début, j’ai beaucoup apprécié cette immersion, mais parfois j’ai trouvé assez frustrant de ne pas comprendre, ce que les personnages se disaient. Mais cette imprégnation linguistique n’est pas ce qui m’a le plus dérangé.

Ce qui perturbe le plus la fluidité du style sont les erreurs de syntaxes, et surtout la ponctuation. On trouve dans ce roman, des phrases entières n'en comportant aucune. D’autres en ont une très hasardeuse, gênant la compréhension, et obligeant une lecture répétitive, pour en comprendre pleinement le sens. Attention! Les répliques de Lu’u Ly n’entrent pas en ligne de compte. Celle-ci étant Vietnamienne, on peut excuser pleinement les difficultés qu’elle rencontre, face à la complexité de la grammaire française. Le problème se place sur certaines répliques de Yann, mais aussi dans le développement de l’intrigue.

(Attention: Suite à la critique, et à divers échanges avec le collectif éditeur, ils m'ont averti le 07/09/2015, que des corrections avaient été apportées au livre. En conséquence, l'œuvre disponible à l'achat est la version corrigée).

 

  • L'intrigue : Vietnam 250x150

J’ai été peu emballée par le début de cette intrigue, car j’avais du mal à voir où l’auteur voulait en venir. Ce sentiment ne dure pas, et l'on remarque que l'histoire recèle plus de potentiel qu’elle n’en a l’air. L’enchaînement des événements est intelligent et avive la curiosité. Plus on plonge dans la lecture, plus le fil conducteur se détend. Petit à petit, on comprend le but, qui se situe sur les sentiments qu’ont les deux personnages principaux l’un pour l’autre, mais également sur les incroyables hasards du destin de deux familles.

Par contre, je noterai un gros bémol sur la fin. Celle-ci est totalement cohérente avec l’intégralité du roman, ce qui est appréciable, mais la chute est très abrupte. Je suis restée sur une impression de manque, et j’ai trouvé cela dommage, parce qu’une petite phrase de plus, sur la réaction des personnages, aurait suffi à étouffer cette insuffisance.

 

  • L'univers :

Le Bouddha rieur se dote de magnifiques richesses culturelles, historiques, mais aussi spirituelles rafraîchissantes. J. R. Pierson arrive à nous transporter dans trois Viêt Nam en très peu de pages. Oui j’ai bien dit trois. Il y a le Viêt Nam actuel, belle destination prisée par les touristes ; le Viêt Nam avec ses us et coutumes vécus au quotidien par ses habitants ; mais également l’ancien Viêt Nam de la colonisation française, ayant dû affronter le conflit de Conchinchine.

  • Les Personnages :

Alors, en ce qui les concerne, le charme n’a pas opéré sur moi. J'ai trouvé qu'ils manquaient de consistance. Ils sont trop lisses à mon goût, et leurs réactions, Vietnam saigon marche 001 istock 250x150beaucoup trop prévisibles, tuent le suspens créé par le côté un peu mystique de l’œuvre.

La partie romance du livre fait vraiment roman à l’eau de rose. Certains dialogues entre le couple principal tombent totalement dans le cliché du genre, et j’ai toujours eu du mal à y trouver ma place.

Ce point-là est purement une question de goût, on y adhère ou pas. Moi je me situe dans la deuxième catégorie, donc pas de chance. Mais, je pense que des personnes dans la catégorie de ceux qui adhèrent devraient aimer.

Je n’en dirais pas plus sur cette partie, parce que c’est vraiment une pure question de goût, et qu’avec moi, la sauce n’a pas prise.

 

  • En Bref : 

En bref, comme je l’ai dit au tout début de cette critique, le Bouddha rieur me laisse perplexe. Ce roman à un univers qui m’a emballé par son exotisme et cette découverteBouddha rieur 250x150 d’us et coutumes. Le côté reprenant des événements historiques est aussi très plaisant, et le mysticisme enjôleur.

Mais, autant le romantisme des décors m’a charmé, autant celui vécu par les personnages, et les problèmes de fluidité, m'ont fait grimacer.

C’est une œuvre qui prouve que tout n'est pas blanc ou noir, et qu’il y a au moins 50 Nuances de Grey (Oulala, le jeu de mots était trop tentant, je vous entends me huer ! Pardonnez-moi, mais il fallait que je  le fasse, je sais c’était nul.). Je redeviens sérieuse. Le Bouddha rieur n’a su éveiller qu’une partie de moi, qui a été dérangée par les clichés, certaines lourdeurs, et aussi la fin trop abrupte.

Après, tout est une question de goût, je le redis encore une fois. Je conclurai très vite, en disant que je me demande encore si j’aime ou non. Et je n’arrive pas à trancher, donc je vous laisse seul juge.

 

Points Faibles Points Forts
  • Mauvaise ponctuation (corrections apportées)
  • Lourdeur de certains passages
  • Prévisibilité des personnages
  • Fin trop abrupte
  • Fil conducteur de l’histoire intéressant
  • Cohérence du récit
  • Univers riche et plaisant

 

 

Notation : 

Intrigue : 6/10

Originalité : 5.5/10

Univers : 8/10

Personnages : 4/10

Style Écriture : 5.5/10

Moyenne Globale : 5.8/10

 

Sources illustrations

http://www.national-tours.fr/voyage-croisiere/cambodge,vietnam-au,fil,du,mekong,d,angkor,a,saigon-344514.html

http://www.perceptivetravel.com/issues/0712/vietnam.html

http://www.pandavacations.ca/location/vietnam

http://www.comprendrebouddhisme.com/connaitre/bouddhisme-illumination.html

Quelques extraits

Chapitre 1 :

Le goutte à goutte noir a cessé. Il ôte le filtre en aluminium, le pose dans la coupelle que forme le couvercle retourné sur la table, verse ensuite une cuillérée de sucre fin dans le verre et remue son café en observant le trafic au carrefour.    .

Le flux, dense à cette heure de la matinée, emporte les voitures peu nombreuses, mais toutes de modèles récents dans le flot des « xe honda » - ces cyclomoteurs adoptés par la majorité des Vietnamiens - qui se croisent et se doublent presque sans interruption, ponctuant leur course de coups de klaxon et contournant les quelques piétons qui traversent d’un pas mesuré, mais sûr. Dans cette circulation, il distingue un livreur conduisant l’un de ces deux-roues à l’arrière duquel sont empilés d’innombrables bidons vides - à l’image d’une roue de paon - un serveur, perché sur un vélo, qui passe en tenant sur le plat de la main son plateau surmonté d’un bol, ou encore une femme  poussant son chariot le long du trottoir jusqu’à la placette en bout de rue où elle va s’établir pour vendre son « xôi », une spécialité de riz gluant.


Chapitre 4 :

De retour au village, il va acheter quelques fruits dont un durian et des desserts à base de riz gluant puis revient à la pension, s’arrêtant en chemin pour retirer de l’argent au distributeur local.    

Après le déjeuner, il s’allonge sur l’un des hamacs et ferme les yeux. Contrairement au début de la semaine, il savoure cette fois ce moment sans que de sombres pensées viennent ponctuer les vagabondages de son esprit, bien au contraire ; il lui semble qu’enfin, les événements prennent meilleure tournure, ce qui lui donnera du courage pour affronter les difficultés à venir lorsqu’il sera de retour en France.     

Il repense inévitablement à Lưu Ly, mais en laissant de côté l’éblouissement passionnel pour envisager la situation de façon plus réaliste. Il se doit d’abord d’aider la famille de la jeune femme autant qu’il le peut car il parait évident qu’elle dispose de faibles moyens et ne peut pas se soigner correctement. En outre, avec les deux parents malades et Lưu Ly auprès d’eux, les revenus s’en trouvent certainement diminués de façon significative. Yann ouvre soudain les yeux. Au moment où le cheminement de sa pensée aboutit à cette constatation, il est saisi d’une frayeur : « Mais justement ! Quelles sont leurs ressources ? Comment vont-ils s’en sortir si plus aucun d’eux ne peut travailler ? se demande-t-il. Il y a bien la tante Lan et l’oncle Cường qui peuvent peut-être leur apporter de l’aide, mais tout de même !...  Non ! C’est pas possible, il faut que je fasse quelque chose !... D’abord, Thìn m’a sauvé la vie, alors la façon de l’en remercier est toute trouvée ! Et ensuite, j’aime Lưu Ly...! »


Chapitre 5 :

Un moment ils restent silencieux, se regardant en esquissant des sourires puis tournant le visage vers la mer pour à nouveau se regarder ensuite.    

- Et toi ? demande aussi soudainement Yann pour rompre le ballet visuel de leur timidité.    

- Moi ? Quoi ? réplique Lưu Ly avec un petit rire.   

 - Tu as un ami ?   

 - Oh non, bien sûr !    

- Pourquoi « bien sûr » ?    

- Sinon, je ne suis pas là toute seule avec toi !    

- C’est vrai... Mais ça veut aussi dire que tu as confiance en moi ?   

- Oui... Ou peut-être je suis un peu osée ; je te connais pas beaucoup...     

- Ben voilà, c’est le moment d’apprendre à se connaître ! dit Yann en attrapant le pot à baguettes au bout de la table pour en donner une paire à Lưu Ly alors que le serveur vient de poser deux grandes assiettes de « mì xào giòn » devant eux.     Avant de se mettre à manger, la jeune femme reforme sa queue de cheval.     

- Tu as laissé pousser tes cheveux ; tu les avais jusqu’aux épaules la première fois qu’on s’est rencontré...   

- Ah ? Tu te rappelles ?   

- Oui. Et je me rappelle aussi que tu aimes le « xâu riêng ».   

 - J’ai vu ! Mais toi aussi tu aimes ; tu as mangé avec moi...    

- Exact ! confirme Yann qui revoit un instant la scène devant le café, à Saïgon.    

Du bout des baguettes ils cassent un morceau du nid de pâtes croquantes qu’une sauce légère commence à faire ramollir sous les lanières de calamar, les supions et les crevettes. Tandis que les vagues chuchotent dans la nuit en poussant leurs soupirs sur le rivage, elles se dévoilent au regard sous le reflet des lampes de la terrasse d’où s’échappe la musique que personne ne semble écouter. Un air pourtant attire leur attention, un bijou occidental devenu un standard au Viêt Nam.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : Les Éditions de la Nation Néandertal
  • Date de Publication : 01/02/2013
  • Format : 127x203mm
  • Nombres de pages : 228
  • ISBN : 978-2754468990
  • Prix : 8.02€

Numérique

  • Éditeur : Les Éditions de la Nation Néandertal
  • Date de Publication : 23/01/2014
  • Format : Kindle
  • Nombres de pages : 162
  • ASIN : 9782954468945
  • Prix : 5.27€
 

Où l'acheter

Amazon

Price minister

 

 

 

  • Achat direct auprès de l'auteur, avec possibilité de dédicace à la demande, disponible sur ednane.canalblog.com

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • 1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau