Bloody Monday, Tomes 1 & 2

Bkk couv bloody monday s1 01

3 5

 

Série :  Bloody Monday (T.1)

  • Auteur : Ryô Ryumon & Kouji Megumi
  • Titre VO : Bloody Monday #1
  • Sortie VO : 17/08/2007
  • Sortie VF : 01/09/2010
  • Traduction : Sylvain Chollet
Bkk couv bloody monday s1 02

3 5

 

Série :  Bloody Monday (T.2)

  • Auteur : Ryô Ryumon & Kouji Megumi
  • Titre VO : Bloody Monday #2
  • Sortie VO : 14/09/2007
  • Sortie VF : 03/11/2010
  • Traduction : Sylvain Chollet
 
 
 

Tome suivant

Bloody Monday Tome 3

 
 

4e de Couverture

Tome 1 :

Un trafic de virus se déroule en Russie à la veille de Noël sans que l’on en connaisse les raisons. Deux indices : une femme sans scrupule appelée Maya et le nom de code du projet : Bloody Monday.

Loin de là, à Tokyo, un incident survient. Parce que c’est un petit génie du hacking, Fujimaru Takagi, un lycéen en seconde année à l’académie Mishiro est chargé par le Bureau d’investigation de la sécurité publique de découvrir ce qui se cache sous ce nom de code. Maya tente alors de se rapprocher de lui en devenant l’un de ses professeur.

 

Tome 2 :

Un agent secret russe est retrouvé mort dans une chambre d’hôtel de Tokyo. Derrière cette affaire se cache une femme prénommée Maya qui est mêlée à une sombre affaire de terrorisme bactériologique dont le nom de code est «  Bloody Monday ».

À la demande de l’Agence de sécurité publique à laquelle appartient son père, Fujimaru Takagi, hacker de génie, s’attaque au décryptage d’un fichier informatique. victime d’un piège, son père est soupçonné d’être le meurtrier de l’agent russe et doit s’enfuir. En visionnant le fichier vidéo qu’il est parvenu à extraire, Fujimaru commence à comprendre que sa nouvelle professeure, Maya Orihara, est sans doute la véritable meurtrière.

Une saga qui démarre sur les chapeaux de roue avec un suspens à couper le souffle.

 

Résumé :

Hacker des systèmes de sécurité et craquer des codes plus complexes les uns que les autres est le passe-temps favori de FBloody monday 01 1 313x500ujimaru Takagi, lycéen à l’académie Mishiro. Quand son père lui confie la tâche de décrypter un fichier pour le compte du Bureau d’investigation de la sécurité publique, Fujimaru ne sait pas encore que ce qu’il découvrira le plongera dans un complot infernal. À qui faire confiance, quand la sécurité du pays est en jeu ?

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture/Graphismes : 

Le design, qu’il s’agisse des personnages ou des décors, est particulièrement soigné, et bien façonné. On prend un réel plaisir à plonger dedans. Les détails sont impressionnants. Pour exemple, les scènes illustrant des images de caméras de surveillance sont parfaitement identifiables de l’action en cours, et pas seulement parce qu’il y a la date et l’heure. L’effet de résolution des caméras est utilisé pour que l’on puisse faire la différence. Même les séquences demandant une utilisation importante du noir sont claires et nettes.

Le character design est soigné. Même si les personnages se ressemblent beaucoup, il  y a toujours un petit détail qui fait qu’on les reconnaît facilement, et qui leur donne une réelle consistance en tant que personnage à part entière.

 

  • L'intrigue : 

On peut dire que l’on entre directement dans le vif du sujet.

Ce qui frappe dès le départ, c’est la volonté de l’auteur de montrer que l’on n’est pas en présence d’une simple intrigue utilisant la trame des mangas mettant en scène des adolescents.

D’accord, le personnage principal est un lycéen qui devra déjouer un complot de grande envergure. Vu comme ça, on peut légitimement se dire que c’est quelque chose de bien tirer par les cheveux. Bah ouais ! Après tout, comment un adolescent boutonneux peut se retrouver mêlé à un complot plus gros que son bol de riz (on est au Japon, donc le riz c’est mieux que les céréales) ?Bloody monday 02 1 313x500

D’abord, l’adolescent en question est loin d’être boutonneux. Ensuite, la trame est faite de telle sorte que, quand on entre dans l’histoire, tout a déjà été amené pour crédibiliser l’intervention d’un lycéen dans une telle intrigue ; et, ça tient parfaitement la route. À aucun moment, on se dit : « C’est n’importe quoi ! Retourne jouer aux Sims ». Respect à l’auteur d’arriver à nous faire avaler la couleuvre particulièrement grosse quand même. Même quand ses potes viennent en renfort, on y croit dur comme fer, sans jamais se dire : « C’est n’importe quoi ! Retournez jouer à Tekken » (Ah ! Vous y avez cru, à la répétition !).

Le rythme utilisé est très intense et rapide (ils avaient peut-être un train à prendre). Cette rapidité ne signifie pas que l’affaire est bâclée. C’est même loin d’être le cas, parce qu’on se rend vite compte que l’intrigue est plus complexe qu’elle n’en a l’air. On se demande surtout jusqu’où est allé Ryô Ryumon dans l’entrecroisement des fils de l’intrigue, qui parait être un truc de fou furieux.

Résultat de tout ça : L’auteur nous offre une intrigue affolant notre palpitant avec tous ces rebondissements. Quand je dis que lire un manga c’est aussi risqué que de se prendre pour Indiana Jones, on veut pas me croire.

 

  • L'univers :

On assiste à un très beau travail sur cette partie. L’histoire est crédible, car sa trame est bien construite, mais également parce que l’univers est correctement exploité.Bloody monday 02 2 313x500

Bloody Monday s’axe sur l’univers des opérations top secrètes visant à déjouer des complots, et des actions terroristes ; mais, en plus de ça, l’informatique est le pilier sur lequel tout repose. Le jargon du secteur est exploité pleinement et prend une place vraiment importante dans l’intrigue.

Je suis certaine que vous êtes en train de vous dire : « J’suis nul en informatique, je sais à peine faire un copier-coller, alors je vais piger que dalle à ce manga ». Bon, vous n’aurez pas tout à fait tort.

Sur le coup, on peut être un peu largué, mais juste un peu. Eh oui ! Ryô Ryumon a pensé à tout, et surtout à ceux qui ne sauraient pas ce qu’est un backup (c’est un type de sauvegarde, faut pas stresser comme ça). Les termes informatiques utilisés et demandant une compréhension à l’instant T sBloody monday 01 3 313x500ont expliqués clairement par un personnage, souvent Fujimaru, mais pas tout le temps. Ces explications passent parfaitement dans le cours de l’histoire, pour la bonne et simple raison que les personnages ont été parfaitement calibrés (j’y reviendrai dans la partie suivante). Sinon, il y a un lexique qui reprend les termes les plus techniques vus au cours de l’intrigue. C’est aussi simple que ça.

 

  • Les Personnages :

Un peu plus haut, j’ai mentionné que les personnages étaient parfaitement calibrés. Ce que j’entends par là, c’est qu'en sachant que son univers pouvait être complexe pour beaucoup de personnes, l’auteur a eu l’intelligence de mettre son personnage principal à un niveau hors normes par rapport aux gens lambdas. Qui fait que c’est tout à fait normal qu’il soit obligé d’expliquer de nombreuses notions d’informatiques, sans que ça paraisse fatigant pour le lecteur.

Fujimaru est certes un petit génie de l’informatique, mais ça s’arrête là ; en ça, on voit un autre trait de génie de l’auteur. Bah oui ! Il a l’intelligence de ne pas nous offrir un super héros qui sait tout sur tout. D’accord, il a une énorme faculté de raisonnement, mais il n’est pas le seul. Il va avoir besoin de l’aide de tierces personnes, possédant des compétences qu’il n’a pas, afin de pouvoir s’en sortir. J’ai trouvé ça important que ce trait soit bien utilisé, parceBloody monday 01 2 313x500 que c’est souvent le problème dans des mangas de ce type. On a un jeune héros qui doit sauver le monde, tout seul, et qui va vite être pénible, car il ne sait pas faire grand-chose, mais ne veut pas le reconnaître. On n’est pas du tout dans cette configuration ici. Le héros veut paraître fort mentalement, et c’est tout à son honneur au vu des circonstances, mais il saura reconnaître tout de suite qu’il ne peut pas tout faire seul. Ouf ! Enfin, un qui a compris. C’est bien Fujimaru !

Il pourra donc compter sur l’aide de ses camarades de bac à sable, mais également sur de réels agents secrets (c’est trop cool, ça). Il y a un bon équilibre entre l’intervention des personnages adolescents et des personnages adultes. On sait où se situe chaque limite, même si elles vont certainement devoir se détendre pour apporter un peu plus de souplesse à l’ensemble.

 

En Bref : 

En bref, ces deux premiers tomes sont d’excellentes factures et donnent à penser que la saga a de nombreuses choses à offrir. D’abord de beaux graphismes, tant sur les décors que sur les personnages. Bien que ceux-ci se ressemblent beaucoup, ils sont très faciles à distinguer grâce aux détails qui ont été soignés.

Ensuite, le rythme de l’intrigue et les rebondissements sont savamment menés pour offrir une trame palpitante et agréable à découvrir, au fur et mesure que les pages sont tournées. L’univers également, bien maîtrisé, que le scénariste nous propose de découvrir en toute intelligence, grâce à une explication des termes les plus techniques.

Et enfin, des personnages au potentiel bien exploité, et que l’on a envie de découvrir un peu plus en détail dans les prochains tomes ; car là encore, l’auteur a su bien doser ce qui  pouvait être révélé de suite de ce qui pouvait attendre.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

J’attends des prochains tomes de plonger encore davantage dans le monde de Bloody Monday, car seul le premier accord vient d’être joué, et que la suite semble être prometteuse.

 

Points Faibles Points Forts
  • Niveau de la saga élevé
  • Héros adolescent
  • Détails graphiques bien travaillés
  • Rythme soutenu
  • Explication des termes techniques
  • Calibrage des personnages

 

 

Notation : 

Style Écriture/Graphismes : 9.5/10

Intrigue : 8/10

Originalité : 7/10

Univers : 9/10

Personnages : 9/10

Moyenne Globale : 8.5/10

Sources Illustrations :

Bloody Monday, tome 1

Bloody Monday, tome 2

 

Broché : Tome 1

  • Éditeur : Pika
  • Date de Publication : 01/09/2010
  • Format : 120 x 180 mm
  • Nombres de pages : 180
  • ISBN : 978-2-8116-0290-1
  • Prix : 6.95€

Numérique : Tome 1

  • Éditeur : Pika
  • Date de Publication : 01/07/2015
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 180
  • ISBN : 978-2-8116-2245-9
  • Prix : 4.49€

Broché : Tome 2

  • Éditeur : Pika
  • Date de Publication : 03/11/2010
  • Format : 120 x 180 mm
  • Nombres de pages : 171
  • ISBN : 978-2-9116-0372-4
  • Prix : 6.95€

Numérique : Tome 2

  • Éditeur : Pika
  • Date de Publication : 01/09/2010
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 171
  • ISBN : 978-2-8116-2246-6
  • Prix : 4.49€

Où les acheter

  • Tome 1 :

Les libraires 1AmazonChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

 

 

 

  • Tome 2 :

Les libraires 1AmazonChapitreFnacDecitreCulturaPrice minister

 

 

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau