À l'aube du grand amour

Bkk couv les heritiers de sorcha tome 1 a l aube du grand amour

3

 

Série : Les Héritiers de Sorcha (T.1)

  • Auteure : Nora Roberts
  • Titre VO : Dark Witch
  • Sortie VO : 29/10/2013
  • Sortie VF : 21/05/2014
  • Traduction : José Bégaud
 

Tome suivant

Les héritiers de Sorcha, tome 2

 

4e de Couverture

Iona Sheehan ne s’est jamais vraiment sentie à sa place en Amérique, aussi a-t-elle tout quitté pour rejoindre le comté de Mayo, en Irlande. Ici, elle rencontre ses cousins Branna et Connor O’Dwyer, qui, comme elle, sont les descendants de Sorcha la Ténébreuse, une sorcière du Moyen Âge dotée d’un immense pouvoir. Sur cette terre ancestrale, Iona trouve non seulement la famille dont elle a toujours rêvé, mais aussi l’amour, au côté de Boyle McGrath, propriétaire d’un centre équestre. Un amour pourtant soumis à rude épreuve, car l’ombre du maléfique Cabhan plane fatalement sur les O’Dwyer. Aujourd’hui plus que jamais, pourtant, Iona s’apprête à affronter sa destinée…

Un premier tome manquant de profondeur, mais qui répond sans exagération aux codes de la romance.

Résumé :

Peut-être qu’en Irlande, elle trouvera enfin sa place. C’est ce qu’espère la jeune Iona en quittant les États-Unis pour retrouver la terre de ses ancêtres, descendants de la puissante sorcière, Sorcha la TBkk les heritiers de sorcha tome 1 a l aube du grand amour 1 sorciereénébreuse. Dans cette contrée, où beauté rime avec magie, Iona pourra trouver ce qu’elle recherche depuis toujours. Mais, elle devra affronter, aux côtés de Branna et Connor, ses cousins, l’ombre qui plane sur les siens depuis des siècles.

 

Avis Général :

  • Le Style d'écriture : 

La plume de Nora Roberts est toujours aussi agréable à découvrir au fil des pages. Le style s’équilibre parfaitement entre franchise et subtilité. S’il sied au genre romantique, c’est parce que l’on peut constater une sorte de douceur dans la formulation des phrases, et ainsi dans le choix du vocabulaire. Les amateurs du genre s’y retrouveront, quand les moins puristes le qualifieront de « fleur bleue ».

Quelques pertes de fluidité sont toutefois à déplorer, mais il est fort à parier qu’elles sont davantage à mettre au crédit de la traduction. Un autre bémol cependant, sur les dialogues qui manquent de clarté, car on ne sait pas toujours qui dit quoi.

 

  • L'intrigue : 

J’ai été particulièrement étonnée par ce premier tome des Héritiers de Sorcha.

En le prenant, je pensais tomber tout de suite dans une romance guimauve (de temps en temps ça fait du bien). Plus je tournais les pages et plus je me demandais où était passé le côté romantique. Il faut attendre plus du tiers du livre pour le voir arriver. Et, quandBkk les heritiers de sorcha tome 1 a l aube du grand amour 2 ombre on tombe enfin dessus, l’on se rend compte qu’en réalité l’auteure travaille à le façonner depuis le début. Même si l’atmosphère s’y prête, l’intrigue glisse subtilement vers lui.

Mais alors, qu’est-ce que l’on nous raconte dans cette histoire ?

La trame principale n’est pas constituée par la romance, mais par le combat de Iona, Branna, Connor et leurs amis contre le sorcier Cabhan. Voilà ce que Nora Roberts veut nous raconter.

Passé l’étonnement de la petite place occupée par la romance, on suit donc Iona dans son apprentissage de la magie. Si on peut saluer le bon dosage entre l’histoire d’amour et le petit côté fantasy, on déplorera tout de même le manque d’approfondissement de ce dernier.

L’histoire se lit vite, mais il y a comme une sensation de manque. Cela va également se voir sur la répétition de certaines scènes, qui montre une pauvreté du renouvellement narratif. C’est dommage, car ce début de saga n’est pas mauvais, d’autant que l’auteur ne tombe sans le piège du « tout est bien qui finit bien » puisqu’elle s’axe davantage à préparer l’entrée du tome suivant.

 

  • L'univers :

L’histoire utilise un léger, mais vraiment léger, aspect Fantasy. En effet, il n’en fallait pas trop, car cela aurait risqué de dénaturer l’essence du livre. Malheureusement, il en manque quand même un chouia pour meubler et étoffer le tout. Si cet aspect avait été suffisamment dosé, l'intrigue n’en aurait pris que plus de consistance.

L’auteur prend un cadre géographique enchanteur et emplit de légende celte,Bkk les heritiers de sorcha tome 1 a l aube du grand amour 3 livres st patrick l’Irlande. Pour le coup, j’ai trouvé Nora Roberts un peu avare sur le ressenti ésotérique. Plus que de nous dire que telles ou telles fleurs sont mignonnes, il aurait été plus intéressant qu’elle soit moins timorée sur les descriptions, pour nous immerger dans ce lieu empreint de magie. Le problème c’est que quand elle le fait, c’est trop grossier et la sauce ne prend pas. Ici, pour le coup, on a un manque de subtilité.

 

  • Les Personnages :

Ils vont souffrir des faiblesses de l’intrigue et de l’univers. Les personnages sont sympathiques, on arrive à les apprécier, mais certainement pas à leur juste valeur. Ils ont de la profondeur et le mérite de ne pas forcément réagir comme on pourrait s’y attendre. Bkk les heritiers de sorcha tome 1 a l aube du grand amour 4 couple marie

Toutefois, il y a cette désagréable sensation de rester en retrait de l’intrigue. L’auteure ne nous permet pas d’en apprendre plus sur eux et notamment le couple mis en scène dans ce tome. Étant donné que les scènes ont tendance à être répétitives, les dialogues répondent à ce schéma. Et, tout comme l’univers, quand les réactions sont mises en scène pour nous donner des indications comportementales, elles le sont trop dans la surenchère.

 

En Bref : 

En bref, si À l’aube du grand amour surprend par son approche de la Romance, il le fait aussi par son manque d’approfondissement.

Le style de Nora Roberts est fluide et léger. La douceur est le fer de lance de la plume. On pourra quand même regretter un manque de clarté sur les dialogues, dans lesquels on ne sait pas toujours qui parle. Bkk les heritiers de sorcha tome 1 a l aube du grand amour 5 cheval couche soleil

L’intrigue alterne la fantasy et la Romance installant cette dernière avec une grande subtilité. En revanche, l’univers manque de profondeur d’un côté comme de l’autre. Cela engendre une répétition de la trame narrative, empêchant de découvrir comme il se doit les personnages. Ils sont faciles à apprécier et il est donc dommage que l’auteur ne nous en fasse pas profiter davantage.

  • Ce que j'attends du prochain tome :

J’attends du prochain tome une prise de position plus marquée qui permettrait une réduction des répétitions mentionnées et plus d’interaction avec les personnages.

 

Points Faibles Points Forts
  • Dialogues
  • Répétition scénaristiques
  • Univers peu approfondi
  • Interaction personnage peu renouvelée
  • Plume fluide
  • Équilibre fantasy/romance
  • Personnages sympathiques

 

 

Notation : 

Style Écriture : 8/10

Intrigue : 6/10

Originalité : 7/10

Univers : 4/10

Personnages : 5/10

Moyenne Globale : 6/10

 

Sources Illustrations :

Image 1 – Sorcière : https://pixabay.com/fr/la-sorci%C3%A8re-sorci%C3%A8re-539683/

Image 2 – Croix celte et Ombre : https://pixabay.com/fr/forest-magicien-nuit-atmosph%C3%A8re-1669338/

Image 3 – Livres St Patrick : https://pixabay.com/fr/le-sens-de-l-histoire-2150447/

Image 4 – Couple marié : https://pixabay.com/fr/mariage-robe-beautifu-l-fille-2098223/

Image 5 – Cheval au couché de soleil : https://pixabay.com/fr/mariage-robe-beautifu-l-fille-2098223/

 

Extraits

Extrait 1 : p.11

1

Hiver 1263

Non loin de l’ombre portée par le château, au cœur du bois de feuillus, Sorcha menait ses enfants vers leur foyer au crépuscule. Les deux plus jeunes chevauchaient le robuste poney ; Teagan, tout juste âgée de trois ans, dodelinait de la tête à chaque pas. Bien fatiguée, après l’excitation d’Imbolc, les feux de joie et les célébrations, songea Sorcha.

— Fais attention à ta sœur, Eamon.

Pour Eamon, cinq ans, «  faire attention » à sa petite sœur consista à lui enfoncer les doigts dans les côtes pour la réveiller, avant de se remettre à grignoter les gâteaux à l’orge préparés par sa mère le matin même.

— Bientôt au dodo, chantonna Sorcha lorsque Teagan se mit à geindre. Bientôt au dodo…

Elle s’était attardée trop longtemps dans la clairière. Imbolc célébrait certes les premiers frémissement dans les entrailles de la Terre nourricière, mais la nuit glacée n’en tombait pas moins trop vite en cette saison.

L’hiver avait été particulièrement rigoureux, avec ses vents cinglants chargés de neige et de grésil. Le brouillard, insinuant, envahissant, perdurait depuis l’automne, masquant le soleil et la lune. Trop souvent dans ce vent et ce brouillard, elle avait entendu crier son nom – un appel auquel elle refusait de répondre. Trop souvent, dans ce monde en gris et blanc, elle avait vu les ténèbres.

Elle refusait de frayer avec elles.

Son homme l’avait supplié d’emmener les enfants vivre avec son fine*1 tandis qu’il livrait bataille tout au long de cet interminable hiver.

Elle serait partout accueillie à bras ouvert en tant que femme du cennfine*. Mais aussi en raison de qui et de ce qu’elle était.

Elle avait cependant besoin de ses bois, de sa chaumière, de son lieu à elle. La solitude lui était aussi nécessaire que l’air qu’elle respirait.

Elle continuerait sans jamais faillir à s’occuper des siens, de sa maison et de son foyer, de son art, de tout ce qui lui incombait. Et surtout des précieux enfants que Daithi et elle avaient conçus. Elle ne craignait pas la nuit

On l’appelait la Ténébreuse, et son pouvoir était immense.


Extrait n°2 : p.172

Elle faisait les cent pas dans la cuisine tout en parlant, ponctuant ses allers et retours de grands gestes d’une main. Branna ne quittait pas des yeux le mug d’Iona, de crainte qu’elle finisse par le renverser.

— Je sais bien quand un homme est prêt à me sauter dessus. C’est un regard que je connais. Toi aussi.

— En effet, et c’est bien agréable la plupart du temps.

— Exactement. Comme c’était le cas, j’ai suivi le mouvement, ou du moins j’étais prête à le suivre. Bon sang ! tout ce que j’ai fait, c’est de me pencher un peu vers lui. Et voilà qu’il se recule comme si je l’avais agressé avec un bâton enflammé.

— Hum…dit Branna en décrochant le poêlon.

— Je me suis sentie comme une véritable idiote. Tu sais comment on se sent, dans ces cas-là. Enfin, non. Tu n’en sais probablement rien. J’imagine mal un homme reculer au lieu de te prendre dans ses bras. En tout cas, j’avais chaud partout et pas pour de bonnes raisons. J’étais vraiment gênée. Je lui ai donc dit que j’étais désolée, que je m’étais méprise, voilà tout. Bon, d’accord, peut-être que j’ai un peu trop parlé, mais je me sentais mal à l’aise et stupide, et complètement déboussolée, parce que j’avais cru que Meara et lui étaient en couple, mais elle m’a affirmé que non, du coup j’ai pensé que je pouvais y aller, alors qu’au départ je voulais éviter à cause de Meara, c’était pour moi chasse gardée. Et puis, il est le patron, alors je ne voulais pas faire de faux pas. Tu parles d’un faux pas ! Bref. J’étais là à m’excuser et à prétendre que ce n’était pas grave quand il m’a sauté dessus.

— Vraiment ? demanda Branna en cessant un instant de s’occuper des œufs et du bacon.

— Il me tire à lui, il m’embrasse à me faire couler le cerveau par les oreilles et à me décoller la boîte crânienne (bruit d’explosion à l’appui, et geste des mains pour montrer le geyser), et quoi, cinq secondes plus tard ? il me lâche sans le moindre ménagement et  y va d’un commentaire mesquin, comme quoi il a réussi à me faire taire, et qu’il est temps de se bouger les fesses.

— Boyle McGrath ne fera jamais carrière comme poète.

Les Éditions

Broché

  • Éditeur : J'ai lu
  • Date de Publication : 21/05/2014
  • Format : 130 x 190 mm
  • Nombres de pages : 442
  • ISBN : 978-2-290-09182-1
  • Prix : 14.90€

Numérique

  • Éditeur : J'ai lu
  • Date de Publication : 25/06/2014
  • Format : Epub / Mobi
  • Nombres de pages : 448
  • ISBN : 978-2-290-09182-8
  • Prix : 5.99€

Poche

  • Éditeur : J'ai lu
  • Date de Publication : 06/05/2015
  • Format : 110 x 178 mm
  • Nombres de pages : 476
  • ISBN : 978-2-290-09185-2
  • Prix : 7.80€

 

Où l'acheter

Jailupourelle Les libraires 1 Chapitre  Fnac Decitre Cultura Price minister

 

La communauté du BooKKyûden est sur Facebook

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau