Genres littéraires

Si un genre vous intéresse en particulier, alors c'est ici que vous trouverez les livres qui y sont affiliés.

Les Genres littéraires peuvent se révéler très difficiles à définir, et les frontières sont souvent minces. Il est donc parfois normal qu'un livre se retrouve dans plusieurs genres différents.

=> Comment sont définis, et utilisés, les genres dans le BooKKyûden ?

  • Une recherche approfondie a été effectuée, au préalable, pour débroussailler le terrain. Mais l'évolution perpétuelle de la littérature ne facilite pas la tâche. Vous trouverez de petites définitions, très succinctes, de chaque genre, pour vous orienter dans votre choix. Sachez que ces définitions sont propres au BooKKyûden, et dériveront parfois de l'avis général.
  • Puisqu'il existe des sous-genres, le BKK les prend en compte. Il y aura donc, sur certains ouvrages, une catégorie "genre" suivie d'une catégorie "sous-genre". Un livre peut posséder plusieurs genres et/ou sous-genres. Ne soyez pas étonné de voir certaines grandes catégories, dans la section sous-genre et inversement. Voici un exemple:
    •  Un livre qui aurait pour dominante une Dystopie (sous-genre de la SF), sur un fond d'Aventure aurait pour genre principal la Dystopie, et pour sous-genre l'Aventure.       
  • Mention Spéciale pour les Graphiques. Après une énorme réflexion, il a été décidé de les mettre en tant que genre, même s'il ne s'agit pas de romans. Ils partageront les genres avec ces derniers. Il sera donc normal de trouver un roman aux côtés d'un manga, en cliquant sur le genre Horreur, par exemple.

Vous ne trouverez pas de grosses variations sur les définitions, n'ayez pas peur. Et si vous avez vraiment un gros doute, sur la place d'une œuvre dans un genre, n'hésitez pas à venir en discuter sur le forum. Le débat est toujours possible au BooKKyûden.

Par contre, si vous voyez des erreurs du style: Le Seigneurs des Anneaux dans la Science-Fiction, Harry Potter dans l'Espionnage, ou Hunger Game dans la Fantasy...bon là, venez râler haut et fort, parce qu'il y aurait clairement un souci. 

 

Aventure : 8

L'intrigue se déroule fréquemment dans des pays peu connus, voire inconnus ou imaginaires. Le héros est la caractéristique essentielle du roman d'aventure. C'est sa quête, semées d'embuches, vers un but paraissant inaccessible, qui anime toute l'intrigue. À chaque instant la certitude de l'ailleurs est présente.

=> Devenu très rare, voir inexistant, il met souvent scène un équipage devant survivre aux multiples dangers de la haute mer (tempête, créatures marines, mutineries). Ce genre regroupe aussi les découvertes d'îles inconnues, l'attaque de pirates.

=> Il s'agit de la découverte d'un monde hors d'un espace connu et/ou hors du temps. 

=> C'est l'œuvre de Daniel Defoe, Robinson Crusoé (1719), qui est à l'origine de ce genre. Il rassemble les récits qui ont pour trame la survie du héros isolé dans un milieu hostile.

=> Le Roman Western se situe dans l'Ouest américain. Il  représente des aventures de héros fictifs, ou des épisodes marquants de la vie de personnes célèbres ou pittoresques ayant marqué leur temps.

Chick-Lit : 7

Signifie littéralement "Littérature pour poulette" et n'existe que depuis les années 1990. Les romans appartenant au genre mettent en scène des héroïnes de tous les jours se débattant désespérément, avec les problème du quotidien, pour trouver leur vocation ou/et le Prince Charmant. Le ton de ce genre est léger et humoristique, et très souvent ironique. Mais paradoxalement, il est capable de traiter de sujet plus graves comme la drogue, le deuil, l'alcoolisme, etc.

Contes (& Fables) : 4

Par sa longueur assez courte, il se rapproche de la nouvelle. Il est écrit en prose et peut être de toute nature. Il inclut généralement un vocabulaire du merveilleux, mais il peut en faire abstraction quand il se situe dans un univers plus contemporain. Très souvent, il mettra en avant une morale.

Érotisme : 21

J'entends d'ici les critiques disant que ce n'est pas un genre à part entière, et qu'il devrait se retrouver dans la Romance. Hum...Moui mais non. Je suis d'accord sur le fait qu'il ne se suffit pas à lui même, mais après tout, on peut dire la même chose de l'Horreur. Les œuvres répondant à ce genre auront pour tâche de mettre en avant les plaisirs charnels, et cela souvent de façon très explicite. Le mettre en sous-genre de la romance serait réducteur, car cela signifierait qu'un roman, qui contiendrait des scènes à caractère sexuel explicite, se verrait automatiquement rangé en sous-catégorie de la Romance. Là je ne suis pas du tout d'accord. Une romance sous-entend un happy-end pour le couple principal, et si ce n'était pas le cas, et qu'il y avait tout de même des scènes érotiques, on fait quoi?

Le BooKKyûden choisit de mettre volontairement l'Érotisme en tant que genre à part entière, au même titre que l'Horreur (souvent assimilé au Fantastique), pour un souci de prévention. C'est une volonté de dire: "Attention ce livre est destiné à un public averti".

Espionnage : 0

Personne n'arrive à s'accorder sur ce genre. Il est tantôt associé à l'Aventure, tantôt dans au Policier. Ce problème de classement n'a rien d'incohérent puisque le genre pourra empiéter sur chacun des deux autres, quand l'intrigue le demande. Les romans d'espionnage ont pour cadre général le monde des services des renseignements modernes, des opérations militaires spéciales, des espions professionnels, autrement dit, du monde du secret. Ils ont souvent une trame géopolitique contemporaine.

Fantastique : 17

Il est souvent confondu, à tort, avec la Fantasy. Mais là où la Fantasy mise sur le monde du merveilleux et des croyances païennes, le Fantastique se positionne sur le domaine de la peur de l'irrationnel. Ainsi l'auteur d'œuvres fantastiques n'a qu'un seul but: laisser l'incertitude planer quant à la réalité ou non des événements surnaturels. Tout comme le héros, le lecteur se trouve dans l'incapacité d'expliquer les choses qui surviennent. L'univers familier contribue à accroître la peur chez le lecteur, même si celle-ci est inconsciente. Ce genre est souvent couplé à celui de l'Horreur.

Fantasy : 40

Comme dit précédemment, il ne faut pas la confondre avec le Fantastique, puisque dans la Fantasy l'irrationnel constitue la normalité. Le monde dans lequel l'intrigue se situe est souvent fictif, même s'il comporte des similitudes avec le nôtre. Il pourrait apparaître comme un monde parallèle. Le langage du Merveilleux est une des grandes caractéristiques de la Fantasy. Magie, Démons, Fées, Dieux...font partie du quotidien.

=> De base ce genre n'en est pas un. Les éditions Bragelonne l'ont créé en tant que collection, afin de regrouper différents genres, comme la Paranormal Romance et l'Urban Fantasy. Or, le terme a eu un tel succès qu'il tend à devenir un genre à part entière. De nombreuses définitions circulent à son sujet, mais le mieux pour le définir est de regarder les œuvres qui seraient classées à l'intérieur. En tout cas, voici la définition du BooKKyûden:

La bit-Lit regroupe des œuvres se déroulant dans un univers contemporain et urbain, où les mondes merveilleux et fantastiques côtoient, de façon plus ou moins secrète, le monde des humains. Le héros peut être de sexe féminin ou masculin, appartenant ou non à la race humaine. La romance n'y est pas obligatoire (y'a plus romantique qu'Anita Blake). Il s'adresse aussi bien à un public féminin que masculin, adulte, en raison du caractère explicite et cru des scènes de violence et de sexualité. 

Donc au BooKKyûden, les œuvres répondant à ce genre (en genre principal ou mineur) seront réservées à un public averti, donc majeur.

=> C'est une fantasy pessimiste qui puise dans l'imaginaire ténébreux. Ce genre exploite les thèmes de la damnation, et de l'antihéros, faible et fatigué, ayant atteint ses limites. L'espoir n'est pas de mise dans la Dark Fantasy, ou alors il n'est qu'illusoire. Si le héros pense avoir gagné son combat, il se rendra très vite compte que cela faisait partie d'une orchestration de forces obscures, en vue de la réalisation d'un plan précis.

=> L'intrigue tourne autour d'un héros, souvent solitaire, doté d'une grande force physique et/ou d'une bonne intelligence. Il va d'aventures en aventures, et affronte de nombreux dangers. Il est souvent incapable de tirer profit de ses exploits. 

=> Très fortement marquée par le mythe du Roi Arthur ou de la mythologie scandinave et celtes, elle s'imprègne d'un univers bien propre et très détaillé. Le thème principal de la High Fantasy est la lutte entre le Bien et le Mal, ce dernier étant vaincu à la fin. Malgré une trame simpliste, les personnages peuvent être variés et d'une grande complexité. Ce combat prend souvent la forme d'une quête initiatique pour le personnage principal, qui fait partie d'un groupe, dont il devient la pierre angulaire.

=> C'est un genre difficile à définir, car il est très libre. Son but est de divertir en utilisant un univers de Fantasy. Il est donc logique d'y retrouver une bonne dose de parodie, d'ironie ou de burlesque. Un des piliers du genre reste Terry Pratchett avec les Annales du Disque-monde.

=> Sous-genre à l'origine de la confusion avec le Fantastique, car il fusionne les éléments de la Fantasy au monde urbain moderne que nous connaissons. L'Urban Fantasy joue sur le concept d'un monde Fantasy rejeté par l'homme, le réduisant à des mythes ou des légendes. Le héros franchit alors la frontière entre les deux mondes. Ce genre constitue le retour du monde moderne au monde merveilleux qui n'a jamais cessé d'exister, il était seulement en marge et caché de la société.

Graphique : 26

Bien évidemment, il ne s'agit pas d'un genre appartenant au registre romanesque. Toutefois, les genres qui le composent ne sont pas différents de ceux appliqués aux romans.

=> La BD franco-belge est créée et publiée par ces deux pays, ses personnages possèdent des traits plus ou moins réalistes. J'inclus dans cette section les bandes dessinées européennes et façonnées sur les mêmes codes graphiques.

=> Sont surtout désignées par ce terme les BD américaines reprenant des histoires de super-héros, aux couleurs franches. Même s'il comprend les comics strips (BD en 4 cases), le BooKKyûden choisi de n'y inclure que les BD répondant à la charte graphique des comics de type Marvel ou DC Comics.

=> Le manga est la bande dessinée venant du pays du soleil levant, autrement dit le Japon. De petits formats avec des dessins en noirs et blanc, il possède ses propres codes graphiques, qui empêchent de le confondre avec tout autre style.

Les termes Shojo, Shonen, Seinen...ne sont pas des genres, mais des cibles éditoriales. Même si elles sont toutefois pratiques pour classer les mangas en fonction du public visé, le BKK n'en tiendra pas compte dans sa classification.

Historique : 6

Je pense qu'il n'est pas nécessaire que je vous explique ce que vous allez y trouver, car le titre parle de lui même. Par historique, j'entends par là, des oeuvres qui sont des fictions basées sur des faits historiques, ou bien des adaptations relatant des événements qui se sont réellement produits.

Horreur : 6

Il est assez difficile à définir en tant que genre à part entière, car en ce qui concerne ses thèmes, il dépend des autres genres. Tout comme le genre de la romance, il est possible de le coupler avec n'importe quel autre genre, le Fantastique étant celui avec lequel il s'entend le mieux. Il s'inscrit purement et simplette dans le registre de la peur pure et dure. Il joue sur cette perception à un degré tel, qu'il en devient parfois insoutenable. L'unique objectif des romans d'horreur est de plonger le lecteur dans l'angoisse, l'effroi, ou au moins de le mettre mal à l'aise. Les domaines de l'horreur oscillent entre la répulsion et la fascination de la notion de transgression d'un interdit. Ils vont se nourrir des plus grandes phobies, taboues, et de la mort dans sa forme la plus concrète et la plus noire.

Policier : 30

Pour s'articuler correctement, un roman policier doit posséder six éléments : le crime, la victime, l'enquête, le coupable, le mobile et le mode opératoire. C'est bon, on en a bien six? Oui. Alors on continue. La trame consiste à résoudre ou à empêcher un crime, dans le sens juridique du terme, d'être commis. Des informations, et parfois de fausses pistes pour perdre le lecteur, sont disséminées au fil de l'intrigue pour arriver jusqu'à la vérité tant chercher. Ce genre peut très facilement se mêler aux autres et comporte une multitude de sous-genres.

=> Ah! Hercule Poirot, Sherlock Holmes, Miss Marple pour ne citer qu'eux. N'importe qui s'étant intéressé, de près ou de loin au genre en a forcément entendu parler. Il s'agit des grands personnages du genre Policier à Énigmes. "Dans le roman policier à énigmes, on passe de l'énigme à la solution par le moyen d'une enquête" (A. Peyronie). Il n'y a rien de plus à ajouter, si ce n'est que dans ce genre, la force physique n'est d'aucune utilité, et que seules les "petites cellules grises" sont nécessaires pour mener à bien l'enquête.

=> Le polar ou roman noir se démarque par son aspect plus sombre. Il met régulièrement en scène, le privé "dur à cuire" qui ne s'embarrasse pas de la morale pour résoudre une enquête, étant plus préoccupé par l'aspect pécuniaire que par le plaisir intellectuel de la résolution. L'action, contrairement au roman à énigmes, fait partie de l'univers. Les émotions sont plus intenses et l'aspect psychologique des personnages est très marqué.

=> Ces romans agissent sur le terrain de la psychologie criminelle, voire de la psychanalyse. Ils jouent sur l'angoisse du lecteur, en l'immergeant totalement dans l'univers. Les crimes sont commis en temps réel et au fur et à mesure, le lecteur connaît les pensées et les motivations des criminels.

Réalisme : 6

Le roman réaliste s'inscrit au plus près de la réalité de l'époque, dans laquelle il est écrit, et mettra en scène des événements tout à fait plausibles de la vie réelle. Pour plus de crédibilité, il peut utiliser des faits réellement arrivés. Le but étant de se servir de la fiction pour opérer une critique, la plus objective possible, de la société et des comportements humains.

Romance : 32

Le Roman Sentimental, Romance de son petit nom, est une histoire d'amour qui se termine bien. Voilà.

Quoi? C'est trop court?

Qu'est-ce que j'y peux moi, si c'est ça?! 

Bon, pour en dire un peu plus, l'intrigue d'une romance s'articule autour d'un couple (celui que vous voulez), dont l'épanouissement amoureux (oh que c'est beau) est retardé par une multitude d'obstacles qu'il réussira à franchir pour avoir un Happy End, bien mérité. Le rôle de l'auteur va être de tenir en haleine le lecteur et de le faire douter qu'une issue heureuse est possible. Tout comme l'Horreur, l'Érotisme ou le Policier, la Romance peut se coupler avec tous les genres.

Science-Fiction : 25

Ce genre est en constante évolution et possède une énorme diversité littéraire à lui seul. Le meilleur moyen de le définir est encore de reprendre la définition  d'Hugo Gernback, directeur de la revue Amazing, et qui invente le terme en 1929 : "Romans mettant en scène des événements réels ou imaginaires, mais explicables par des lois scientifiques reconnues ou hypothétiques".

Mais, même si cette définition comporte une grande part de réalité, elle n'est peut-être plus suffisante aujourd'hui, en raison des nombreux sous-genres qui ont vu le jour depuis, et ne mettant pas forcément les lois scientifiques sur le devant de la scène.

=> L'intrigue projette le lecteur dans un futur proche ou lointain, paradoxalement fictif et réaliste à la fois. Il est conçu en fonction des désirs, craintes et rêves de son auteur, qui doit se montrer ouvert et surtout visionnaire.

=> Roman spéculatif sur la société de haute technologie. Dans ce genre, qui se suffit à lui-même, la société démocratique, en plein naufrage, prend un visage sombre, dans laquel les habitants sont ultra-connectés et dépendent de la haute-technologie et des mondes virtuels. 

=> Elle se fait également appelée Contre-Utopie. L'intrigue se base sur un monde où les projets d'utopie ont été menés à bien. Les meilleures lois, selon les sages et les dirigeants, sont en vigueur, et la société se porte à merveille. Sauf que ce n'est pas du tout le cas, puisque l'on se rend compte que le quotidien, des habitants lambdas, est rempli de souffrances quotidiennes, et que les lois, censées encadrer au mieux la société, sont loin d'être aussi parfaites que les autorités le prétendent.

=> Littéralement la "Science dure". L'auteur fonde son intrigue sur des principes scientifiques existants et admis, et les extrapole de manière extrêmement rigoureuse. Les thèmes de prédilections sont les machines, la technologie, l'exploration spatiale.

=> Ce genre pourrait très bien faire partie intégrante de la Hard-Science. Il consiste à imaginer un avenir où les robots auraient une place prépondérante dans la vie des êtres humains, et à en montrer les limites. Les livres se fondant sur ce genre s'axent souvent sur une réflexion du devenir de l'Homme face à la machine.

=> Ce genre est né de la rencontre de la SF avec la Fantasy. Ses histoires ont pour décor l'immensité de l'espace, et tout comme la High fantasy, permet une grande largesse de possibilités. Elles prennent souvent comme base l'exploration de cet univers, peuplé de nombreuses civilisations inconnues et rempli de guerres galactiques. Mais l'exploration n'est pas l'unique thème abordé, celui du développement de l'espèce humaine est également de la partie.

=> Il emprunte ses thèmes aux autres genres, et est donc difficile à définir. "Steam" signifiant vapeur en anglais, ce genre trouve un de ses fondements dans l'Angleterre victorienne. Il met en scène des personnages, hauts en couleur, évoluant dans un univers de grosses machineries à vapeur rutilantes, de rouages métalliques, de bielles et leviers, et d'inventions technologiques exagérées.

=> Les romans uchroniques se fondent sur une intrigue, dans laquelle l'Histoire que nous connaissons a été réécrite, à un point précis du temps. De ce fait, à partir de ce point, l'Histoire s'en est trouvée modifiée (exemple: une intrigue se passant dans un monde où Napoléon aurait réussi à envahir la Russie ?). Le voyage temporel appartient également à l'Uchronie, la modification de l'Histoire venant d'un voyageur du temps.

Témoignage : 2

Ce genre n'a pas besoin de définition, puisque son nom parle de lui-même. Il fait partie du genre biographique. L'auteur écrit sur son vécu, ou sur celui d'une personne proche de lui.

Tranche de vie : 18

Ce genre s'épanouit en relatant les événements qui rythment la vie quotidienne des personnages. Ces "tranches de vie" peuvent relever de plusieurs sortes (amicale, amoureuse, culturelle, humoristique...)

 

 

< Haut >