BOOKKYUDEN EDITIONS

L'Esprit de BOOKKYUDEN ÉDITIONS

Publié le jeudi 9 mai 2019

Bookkyuden editions nous decouvrir l esprit de bookkyuden edition

Image par Robert Armstrong de Pixabay // BOOKKYUDEN ÉDITIONS

Bonjour tout le monde !

C’est ChoupieS CPN, votre enquêtrice de tous les instants. Je suis enfin de retour pour votre plus grand plaisir, je sais bien.

Je vous propose une interview de la big boss, Lydie S. BOD qui va nous parler un peu de BOOKKYUDEN ÉDITIONS.

Bonjour Lydie !

Bonjour ChoupieS !

Tu es prête pour mes questions sur BOOKKYUDEN ÉDITIONS ?

Oui, c’est bon tu peux y aller.

D’accord ! Alors c’est parti ! Tout d’abord, pourquoi avoir créé BOOKKYUDEN ÉDITIONS ?

Plusieurs raisons sont à l’origine de la création de cette maison d’édition. Je les développerai à un autre moment, mais il y en a une très particulière que je tiens à aborder tout de suite. Cette raison c’est le désir d’avoir un cadre pour construire des projets faisant sens à mes yeux, c’est-à-dire répondant à ma vision du monde.

Est-ce que cela ne réduira pas le champ d’action de la maison d’édition ?

Oui, j’admets que dit comme cela, c’est ce que l’on pourrait se dire. Mais en réalité c’est tout le contraire.

L’esprit de BOOKKYUDEN ÉDITIONS c’est, d’une part de se divertir en découvrant des univers riches qui, ou nous dépaysent, ou nous parle parce qu’on les a déjà exploré de quelques manières que ce soit.

D’autre part, c’est de donner la parole à d’autres visions du monde, autrement dit c’est la possibilité d’explorer des vérités alternatives, dans le respect de chacun. On ne peut pas plaire à tout le monde, en revanche on peut se montrer respectueux. Ces deux concepts sont davantage complémentaires qu’opposés, selon moi.

Qu’entends-tu justement par cette expression qui est la devise de la maison d’éditions : «Les aventuriers des vérités alternatives» ?

Ah ! Bonne question !

Cette devise revient à dire que chaque être vivant, de part son existence, offre au monde une vérité alternative supplémentaire. J’évoque d’ailleurs ce concept dans mon premier roman en parlant de réalités alternatives, ce qui est la même chose. J’ai comme croyance que LA RÉALITÉ dans laquelle nous vivons est en fait la somme de toutes les vérités individuelles propres à chacun. Ces vérités ne sont donc pas des vérités universelles.

Chacun entre au BOOKKYUDEN avec son opinion et en ressort avec cette même opinion, qui pourrait toutefois être agrémentée de pistes complémentaires permettant de pousser encore plus loin sa propre réflexion.

Au final, nous sommes tous des aventuriers de nos vérités intérieures.

Quels types d’ouvrages seront édités par BOOKKYUDEN ÉDITIONS ? Où se positionnera la ligne éditoriale de la maison ?

La maison d’édition est ouverte à toute sorte d’ouvrage, mais elle privilégiera en premier lieu les romans fictifs. Les littératures de l’imaginaire notamment seront représentées et plus particulièrement le fantastique ainsi que certains aspects de la science-fiction. La maison ne se ferme pas à la fantasy mais elle ne sera pas la matière première.

Après, tout genre sera susceptible d’être accepté du moment où l’histoire et le contexte dans lequel elle se déroule répondent à l’exigence de se positionner sur «une vérité alternative». C’est pour cela que la ligne de la maison est beaucoup plus vaste qu’il n’y parait.

D’ailleurs, à plus ou moins long terme, j’espère qu’elle s’ouvrira également aux documents de découvertes et notamment dans la sphère parapsychologie, spiritualité, cartomancie, etc.

La cartomancie ?

Oui, je pratique à titre personnel la cartomancie et il est probable que j’en vienne à développer mes propres oracles et tarots. Je ne suis donc pas fermée du tout à ce domaine.

Mais alors, est-ce que tu proposeras tes ouvrages et projets au sein de BOOKKYUDEN ÉDITIONS ?

Oui, d’ailleurs le but premier de la maison d’édition est la publication de mes ouvrages.

Pourquoi ce choix de l’autoédition ?

Pour aller à l’essentiel, parce c’est un vaste sujet, j’en suis venu à la conclusion que je serai beaucoup plus à l’aise avec l’idée de pouvoir développer tout un univers autour de chacun de mes ouvrages. J’ai envie de faire les choses en leur donnant du sens et pas seulement parce qu’il faut faire quelque chose. Je ne pouvais espérer avoir cette latitude qu’en prenant les commandes - ce qui me convient très bien soit dit en passant.

Est-ce que cette liberté ne possède pas un petit côté effrayant, quand même ?

Si bien sûr, à de nombreux niveaux. Mais, j’ai toujours recherché cette liberté et il n’est pas question de la troquer, même si j’ai conscience de ne pas avoir choisi la solution la plus facile.

Les responsabilités sont beaucoup plus nombreuses comme les coûts, l’inquiétude, les interrogations qu’une telle aventure engendre. Toutefois, cela génère aussi beaucoup plus de satisfaction. Et puis, l’énorme avantage est que je pourrais adapter au cas par cas la manière d’éditer tel ou tel ouvrage.

C’est-à-dire ?

C’est un peu comme les enfants. Dans une même fratrie, on ne peut pas élever deux enfants de la même manière car ils sont différents. Si l’on conserve les valeurs de départ, il y a des choses qui fonctionneront pour l’un mais pas pour l’autre. Je vois les livres de la même manière, comme des entités à part entière qui ne peuvent être développés de la même façon, que ce soit en termes de travail éditorial, de communication, de financement aussi.

Est-ce que l’on appliquerait la même illustration pour deux livres différents ? Bien sûr que non, ce serait absurde. Eh bien, pour le reste je pense que c’est exactement la même chose. On peut utiliser un socle de valeurs communes à la maison d’édition, mais au delà de ça, chaque livre possède ses particularités et il était très important pour moi de pouvoir répondre à cette exigence.

Je pourrais continuer indéfiniment sur ce sujet, mais je vais m’arrêter là, sinon vous aurez un roman avant l’heure (rires).

C’est une question fascinante, mais ce n’est pas le sujet principal de cette interview, en effet. Donc, pour en revenir à nos moutons, la maison d’édition permettra autant l’autoédition que l’édition d’autres écrivains ?

Oui. Je commencerai par l’édition de mes ouvrages, car comme dit le proverbe « Charité bien ordonnée commence par soi-même ». Et puis, débutant dans le métier d’éditrice, je préfère faire mes armes sur mes propres ouvrages afin d’acquérir de bonnes méthodes que je pourrai proposer aux écrivains qui voudraient me rejoindre par la suite.

Quand est-ce que les soumissions de textes seront ouvertes ?

Je ne peux pas encore donner de date pour cela. Mais une fois que j’aurais atteint un certain niveau d’exigence et que j’aurais également suffisamment de fonds - parce qu’il s’agira d’édition à compte d’éditeur et non d’auteur - j’ouvrirai la maison aux écrivains qui souhaiteraient partager leurs vérités alternatives et s’impliquer véritablement dans le projet.

Qu’entends-tu par «s’impliquer véritablement» ?

J’entends par là que l’auteur d’un livre doit en être son meilleur représentant. La maison pourra assister, conseiller, prendre les décisions inhérentes à la dominante éditoriale, mais elle ne pourra jamais remplacer l’auteur. Je rappelle que la ligne éditoriale de BOOKKYUDEN ÉDITIONS se base sur des vérités intérieurs propre à chacun. Par conséquent, qui mieux que l’auteur peut savoir ce que veut porter profondément son livre ?

De plus, j’ai bien l’intention de m’impliquer sur ces ouvrages comme s’il s’agissait des miens. En tant qu’éditrice, c’est mon métier certes pourrait-on me dire, mais c’est surtout un passion pour moi. Toutefois, si je suis plus investi que l’écrivain que j’ai en face de moi, c’est qu’il y a un problème, et ça, ce n’est pas possible. C’est hors de question. Je sais ce que je veux et aussi ce que je ne veux pas et je n’hésite pas à le faire savoir.

C’est direct !

En effet, mais mieux vaut mettre les choses au point dès le départ pour faire gagner du temps à tout le monde à la fin. Ça permet d’éviter des mélodrames dignes d’une pièce de Shakespeare et surtout cela n’apporte rien à personne.

Merci Lydie d’avoir répondu à mes questions.

C’est déjà fini ?

Oui, pour l’instant. Mais je reviendrai.

C’est quand tu veux, ChoupieS.

Voilà, les amis !

J’espère que cette interview vous aura aider à mieux comprendre l’esprit de BOOKKYUDEN ÉDITIONS. Moi oui, en tout cas. En attendant une prochaine visite de ma part, portez vous bien.

A ciao touti !!!

Bookkyuden edition nous decouvrir l esprit de bookkyuden edition ciel etoile citation

Image de fond par Rene Tittmann de Pixabay


 Vous avez aimé cet article et vous souhaitez conaître l'actualité de BOOKKYDUEN ÉDITIONS ? Rejoignez-nous !

NEWSLETTER

E-mail

INFORMATION IMPORTANTE SUR LA NEWSLETTER

Dès que vous aurez saisi votre adresse, vous recevrez un e-mail de confirmation. N'oubliez pas de confirmer votre adhésion à la newsletter pour la recevoir.

Si le mail ne se trouve pas dans votre boîte de réception, regarder dans vos spams.

À très vite !

RETROUVEZ BOOKKYUDEN ÉDITIONS SUR :

 


Vous souhaitez partager notre article ou nous faire savoir ce que vous en avez pensé, ces outils sont à votre disposition, profitez-en .