#19 – GenreS, moi je lis !

C'est bien de parler critiques littéraires ou méthodes d'écriture, mais il serait peut-être temps que je parle un peu de ce que j'aime lire.


 

Hi !!!!!!

Comment ça va ? Non, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas faire cette HV en anglais, pas folle la guêpe.

ChoupieS : Ah ! Sale bête !Image 1 guepe

Lydie : O_O ! Passons sur cette interruption de ChoupieS.

J’ai l’impression que cela fait une éternité que je ne suis pas venu vous faire un petit Kikou, dans cette section. OH MY GOD ! Je viens d’aller voir, et le dernier était il y a plus d’un mois. Glurps, Caramba !!!

Je suis sûr que mes élucubrations vous avaient manqué. Non ?! Ah bon d’accord.

Vous auriez au moins pu dire oui, pour la forme. Mais c’est pas grave, je m’en fiche, je parlerais toute seule. Comment ça, c’est ce que je fais depuis le début ? Oui, bon d’accord, mais n’empêche que vous êtes là pour lire. Ah Ah Ah Ah !

 

En parlant de lecture, je vais vous parler bah…de lecture. Quand je faisais le plein de sujets pour HV – oui, ce n’est pas parce que je n’ai rien posté que je me suis tourné les poucesImage 2 stallone, ça doit faire vachement mal sérieux – je disais donc, pendant que je faisais le plein de sujet, j’ai réfléchi et me suis dit que je vous avais parlé de ma rupture avec la lecture pendant un certain temps, de la façon dont je percevais l’écriture, mais jamais de la façon dont je lis.

Oh, je vous vois venir à des kilomètres. Oui pour lire je fais comme tout le monde, je regarde les lettres qui sont posées sur le papier ou l’écran. Vous avez mangé un clown aujourd’hui ? Il était bon ?

Sérieusement, qu’entends-je par « façon de lire ? », je pourrais vouloir dire lecture en musique ou non, allongé dans son lit ou assis sur une chaise de bureau, etc... Mais honnêtement, vous en avez quelque chose à faire de savoir si je lis aux toilettes ? Non, on est d’accord. Enfin, sinon je ne lis pas aux toilettes, vous imaginez le livre « plouf dans les toilettes ». Parce qu’avec moi c’est tout à fait plausible.

Revenons à nos livres parce que je vais vous parler des genres que je lis et, comment je les lis. Je sais, tout ce blabla pour en arriver là. Mais si je ne faisais pas un développement de 20 pages pour une ligne, ça ne serait pas moi, voyons !

 

Avant toute chose, je devrais peut-être vous dire ce que je ne lis pas.Image 3 theatre 313x500

Ne me parlez pas poésie ou théâtre.

Pourquoi ?

Je ne dis pas que ces ouvrages ne sont pas bons, le problème vient uniquement de moi. J’y peux rien, je n’ai aucune sensibilité les concernant. Je n’ai jamais accroché avec eux. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayer à maintes et maintes reprises. Mais, je crois bien qu’ils me rappellent trop le carcan scolaire. C’est dommage, parce que je suis certaine de passer à côté de très belles œuvres, mais je n’arrive pas à les apprécier, sauf quelques rares exceptions.

 

Pour ce qui est des biographies, je les évite autant que possible. Désolé, mais je trouve ça,  super méga chiant. Ouais, vous pouvez huer si vous voulez, mais c’est ce que je pense. D’autant, qu'elles ne sont pas écrites par la personne concernée.

Ah mince, j’ai brisé les illusions de certains. Non, mais c’est comme l’appel à piéton sur les feux, ça ne marche pas non plus. Image 4 appel pieton

ChoupieS : AAAAAHHHHHH !!!!! Comment ça ? L’appel piéton ça marche pas ? Pour de vrai ?

Lydie : Mais oui, ChoupieS. Tu as plus de chance de croiser le Père noël au bout de la rue, que de faire s’arrêter une voiture par la simple pression du bouton.

ChoupieS : Mon monde s’effondre T_T

Lydie : Où tu vas ?

ChoupieS : Attendre le Père Noël au bout de la rue.

Lydie : Prends ton écharpe, il fait froid. Hum, sacrée ChoupieS.

Où j’en étais, moi ?

Ah oui, les biographies. Donc, non je n’en lis pas.

 

Les témoignages en revanche, il m’arrive d’en lire. D’ailleurs, il y en a deux dans la biblio du Palais. Mais je les évite aussi.

Contrairement aux biographies je les trouve beaucoup plus intéressants et riches d’enseignement. Le problème est que très souvent, ils sont carrément déprimants.

Quand vous rentrez le soir après une journée de merde, que vous écoutez les infos qui annoncent que Kim Jong-un le fou furieux à envie de déclencher une guerre nucléaire, et que vous prenez votre bouquin avant d’aller dormir parlant, au choix, d’une enfant de 14 ans qui s’est suicidée suite à des persécutions scolaires, ou encore d’une femme qui a subi des viols à répétition, d’une autre qui lutte pour qImage 5 autrucheue les gens voient en elle autre chose que le fauteuil roulant dans lequel elle se déplace, ou d'un combat pour qu’un proche meure dans la dignité, pas sûre que les rêves faits dans la nuit soient remplis de licornes ou d’arc-en-ciel.

Le monde dans lequel on vit n’est…pas beau – c’est très mature, je sais – c’est une réalité. Ne pas l’accepter serait se mettre la tête dans le sable. Alors oui, je lis des témoignages, mais, dans une année, les doigts d’une seule main me suffisent largement à les compter. Et, c’est suffisant.

 

Alors du coup, qu’est-ce que je lis ? Eh bien des fictions et des œuvres graphiques.

Je suis éclectique, comme pour la musique. Je vous redonne la définition si vous voulez. Attendez je prends Monsieur Larousse…Ah ! La voilà.

Éclectique adj. et n. (duImage 6 genres gr eklektikos, qui choisit). Qui est capable d’apprécier des choses, des idées très diverses, sans esprit exclusif.

J’essaie de tout tester.

Bah oui, tant qu’on n’a pas essayé on ne peut pas savoir si l’on aime ou pas. Je lis donc de tout, fantastique, horreur, policier, SF, aventure, romance, fantasy, etc…etc…etc… J’aime naviguer entre les différents genres. Je trouve que c’est plus facile de prendre du recul par rapport aux œuvres quand on ratisse plus large.

J’ai pu faire ce constat, car j’ai eu une période où je ne lisais que de la romance.

Pourquoi la romance ?

Allez savoir, j’en sais rien moi XD. Peut-être parce que c’est l'un des genres les moins prise de tête (Ce que je viens de dire, va donner matière à débat dans quelques instants, vous verrez). Si vous n’êtes pas convaincu, faites une comparaison entre Le Seigneur des anneaux et 50 nuances de Grey, par exemple.

Quand je relis les micro-critiques que j’ai pu faire sur certains livres romantiques, je me dis que j’étais complètement tombé sur la tête. Mais ça, je n’ai pu m’en rendre compte qu’en prenant du recul et en lisant d’autres genres.

 

Vous allez peut-être vous dire que comparer de la pure fantasy à de la romance est idiot. Dans un sens vous aurez raison, surtout si on ne prend que les côtés techniques et codes des genres. Mais, si l’on regarde sous un autre point de vue, je pense que ce n’est pas si bête que cela.

Au-dessus, je vous ai pris deux exemples bien distincts l’un de l’autre. Tout ce qui les rapproche est qu’il s’agit de deux trilogies. Quand on pense à Fantasy, on pense tout de suite à des univers et des trames bien construits, et façonnés pour que le lecteur puisse s’immerger pleinement dans l’œuvre. Tandis que quand on pense à de la romance, on a tout de suite en tête les petits bouquins estampillés Harlequin que l’on peut trouver dans les points Relay des gares. Je vous ai pris de réels clichés que je n’apprécie pas du tout, et loin d'être des vérités absolues.

Image 7 le seigneur des anneaux

C’est là que je vous pose la question : Pourquoi est-ce que l’on considèrerait un genre plus sacré qu’un autre ? Et, de cette question en découle une autre. Est-ce que l’auteur d’une romance – puisque c’est l’exemple que j’ai choisi – travaille moins sur son texte qu’un auteur de fantasy ?

 

Je vous laisse réfléchir à ces deux questions, pour moi les réponses sont évidentes, et c’est la raison pour laquelle j’estime que lire plusieurs genres, totalement différents, permet d’avoir un meilleur recul sur les œuvres, même si elles n’appartiennent pas aux mêmes catégories.

 

Je consacrerai un prochain HV sur la question de la romance parce que je trouve que ce genre pose plusieurs interrogations que j’ai envie de poser.

 

Aujourd’hui, je suis incapable de lire deux livres de suite appartenant au même genre, même s’ils font partie d’une série ou d'un cycle.

Si je lis de la science-fiction, il faudra que je trouve une œuvre appartenant à un autre genre, le réalisme par exemple. Cela me permet de vraiment apprécier ou non ce que j’ai lu, et de ne pas court-circuiter les univers entre eux.

Je vous reprend quelques exemples : Le Seigneur des anneaux et juste derrière le Trône de fer, Twilight et après Le journal d’un vampire, ou bien Hunger games suivi de Divergente. Pour moi, ça, c’est pas possible, sinon c’est overdose garantie.

 

C’est donc comme cela que je lis. En intervertissant les genres.

 

Et vous alors ? Vous lisez comment ?

 

Voila, c’est fini pour aujourd’hui. Je n’ai pas trop dit de bêtise pour une fois, si ? C’est pas grave.

 

Cette reprise était bien agréable. Passez un bonne semaine, on se retrouve bientôt pour une prochaine chronique.

 

Bye Bye les Bkknautes ^_^

 


 

Sources images :

  • http://www.guepes-frelon-paris.com
  • https://freebirdsinamerica.wordpress.com/2014/02/21/de-lusage-du-pouce-chez-les-bresiliens-et-autres-observations-culturelles/
  • http://www.modzik.com/culture-clash/societe/professeur-de-theatre-remballe-mere-de-famille-homophobe/
  • http://feux-routiers.xooit.fr/t6-Les-photos-a-cli123.htm?start=30
  • http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/pourquoi-les-autruches-cachent-elles-leur-tete-dans-le-sol-25-06-2015-4890719.php
  • http://www.livredesapienta.fr/genre-litteraire-une-aide-pour-les-eleves-a59818699
  • http://livre.fnac.com/a2012457/J-R-R-Tolkien-Le-seigneur-des-anneaux

Lydie Histoire Vie Pensées Confidence Livres Lecture Genres littéraires

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !