#2 - Interview - Lydie : La Bibliothèque (Partie 1)

Lydie : Bonjour à tous. Vous êtes déjà là ? Je suis presque prête. Vous me donnez deux petites secondes.

Quelques secondes plus tard...

Merci beaucoup d’avoir patienté un peu. C’est vous qui êtes en avance là.

C’est pas grave, au contraire on va pouvoir discuter avant le début de l’interview. On va allez dans le petit salon ensemble.

Vous me suivez ?

J’ai un peu le trac, vous savez. Je ne me suis jamais faite interviewer avant, et là en plus, je ne sais pas qui doit le faire.

Stellyna m’a dit que c’était une surprise, mais du coup j’angoisse un peu.

Ah nous y voilà. C’est la porte du petit salon. Venez, on entre…

Et bien, on dirait que nous sommes les premiers. Tenez, prenez un siège.

En tout cas c’est parfait, la pièce est prête, les caméras sont en place.

Bon alors, tout ce que je sais, c’est qu’on doit me poser des questions sur la bibliothèque, pour savoir comment elle fonctionne apparemment.

J’espère que les questions ne seront pas trop difficiles.


Ah ! Des bruits de pas. Je crois que l’intervieweur arrive. Les pas résonnent plutôt lourdement je trouve. Je suis de plus en plus intriguée (fronce les sourcils).
(La porte s’ouvre)


Lydie : (surprise) Oh Tiulsun !

Tiulsun : Bonjour Lydie, Comment tu vas ?

Lydie : Bien et toi ? Je suis vraiment surprise de te voir ! C'est toi qui vient m'interviewer ?

Tiulsun : (embarassé) Ça te gêne que ce soit moi ?

Lydie : Mais non. Je suis très contente. Tu m’as beaucoup manqué. Mais comment ça se fait que tu sois là ?

Tiulsun : Comme les informations sont mon domaine, c'est moi qui suis venu. Et puis aussi parce que quand on à fait le tour, mieux valait que ce soit moi, en fait. On a tous vu le Palais se construire, puis ouvrir ses portes. On avait très envie de participer et de te poser des questions. Mais comme tu es très occupée ces derniers temps, on évite de t’embêter. À part…Euh…je crois que cette info est confidentielle.

Lydie : Oui un peu. Mais je vois de qui tu parles. Il m’a un peu harcelé. En même temps, vous me manquez tous énormément. Je suis vraiment tentée de revenir parmi vous, mais j’ai beaucoup de choses à faire comme tu l’as dit. Merci d’être si patient, en tout cas.


Oh on parle, on parle, mais on ne t’as pas présenté à nos invités. Excusez-nous. Alors Tiul, comme c’est toi qui poses les questions, je te laisse faire.

Tiulsun : Oh j’espère que je vais m’en sortir.

Lydie : Mais si, tu vas t’en sortir comme toujours (clin d’œil).


Tiulsun : Bonjour à vous, qui êtes avec nous en ce moment même. Nous sommes dans la Chronique « En direct du BooKKyûden ». Je suis Tiulsun, mais vous pouvez m’appeler Tiul. Je fais partie des…Euh…Lydie je peux le dire ou pas ?

Lydie : Oui Tiul, t’en fais pas. Tu peux même leur apporter quelques explications, car ils n’en ont pas encore eu. Tu peux aussi leur dire d’où tu viens. Si tu en dis trop, je t’arrêterais.


Tiul : OK. Donc je suis Tiulsun, et je fais partie des Guerriers affectés à la protection des diverses planètes qui composent Éthra, les Guerriers de Wälwrath. Nous sommes quelques-uns a avoir été affectés sur Terre, car des…

Lydie : Stop !

Tiul : (levant les mains) Ok, je n’en dis pas plus. Je suis donc un métis d'Éthra. Mon père est originaire des contrées de Femäälm, réputées pour leur métal et les courants électriques ; ma mère vient des régions de la planète volcanique Eldûr. D’ailleurs, je trouve qu’il fait incroyablement froid chez vous.

Lydie : C’est vrai qu’étant à moitié Eldûrien, les temératures de la Terre sont trop basses pour toi. On va mettre le chauffage en route. Continue ta présentation, je vais aller l’allumer et t’apporter quelque chose de chaud à boire.

Tiul : (frissonne) Merci Lydie.

Lydie : Je t’en pris. ^_^


Tiul : Bon du coup, on se retrouve en tête à tête. Je vais vous parler un peu de ce que je fais au sein des Guerriers de Wälwrath. J’ai la chance de venir de deux contrées d’Éthra très différentes. Vous les connaîtrez bientôt en détail, je pense. En tant que Femäälmien, je manipule parfaitement tout ce qui touche de près ou de loin l’informatique, la robotique et l’électronique. Je suis souvent chargé de la récupération d’informations que se soit via un ordinateur, ou sur le terrain directement. Mon côté Eldûrien, même s’il peut me handicaper en raison de la différence de température, est très utile quand j’ai besoin de créer des explosions et de provoquer une quelconque combustion. J’ai encore de nombreux atouts, mais je ne veux pas vous en dire plus.


Hey ! Non! N’insistez pas (rires), il faut bien que je vous réserve un peu de suspens. Sinon quand je serai mis en scène, vous vous ennuierez.


Lydie : Voilà Tiul, le chauffage est allumé, et je t’ai fait un chocolat de Nùna avec une pincée de piment juier et de la baie de tirone.

Tiul : Waouh, je suis gâté ! Exactement comme je l’aime. Tu t’en es souvenu.

Lydie : Bien sûr que je m’en souviens. Je sais tout ce que vous aimez et détestez.

Tiul : C’est vrai.


Lydie : Bon alors, cette présentation.

Tiul : Et bien on a fait le tour. Ils sont sympathiques, mais très curieux. J’ai gardé quelques-uns de mes secrets quand même.

Lydie : Tu as bien fait.(sourire)


Tiul : Tu es prête pour les questions ?

Lydie : Allons-y. Je t’écoute.

Tiul : J’ai un condensé de questions que l’on voulait te poser concernant le Palais. Elles se focalisent surtout sur les livres de la Bibliothèque.

(Lydie hoche la tête)


Tiul : Pour l’instant la Bibliothèque est uniquement composée des livres ayant une critique de ChoupieS. Est-ce que cela va rester comme ça ?

Lydie : Non, ça ne va pas rester en l’état. Pour l’ouverture du Palais, il a fallu pallier au plus pressé. Au début, je voulais intégrer les livres au fur et à mesure de leur rangement dans ma vraie bibliothèque, mais j’ai trouvé ça peu judicieux. Si j’avais procédé comme ceci, les personnes qui seraient arrivées dans le Palais auraient trouvé beaucoup de fiches de livres, mais aucune avec une critique. J’ai donc décidé de mettre en priorité les livres ayant une critique de ChoupieS, et après quand j’aurais plus de temps, j’intégrerais des livres en attente de critique.


Tiul : D’accord, mais alors pour ces livres en attente de critique comment cela va-t-il se passer ?

Lydie : En ce qui concerne les livres en eux-mêmes, pour l’instant la priorité reste inchangée. Le Palais a ouvert ses portes, il y a peu de temps, il faut encore que je prenne mes marques, et surtout que je trouve le bon rythme. Pour l’instant malheureusement, je n’ai pas pu prendre d’avance, mais une fois que cela sera fait, je m’attèlerais au remplissage des rayonnages.


Tiul : Quand tu auras réussi à prendre cette avance, combien de temps faudra-t-il, à peu près, pour que ces livres possèdent leur critique ?

Lydie : Alors là c’est une question épineuse. Pour pouvoir faire une critique, ChoupieS a besoin d’avoir une excellente vision et souvenir du livre. Nous sommes en septembre, elle peut encore faire les critiques des livres qui ont été lus depuis le mois d’avril de cette même année. Il lui est aussi possible de le faire pour quelques livres plus anciens qui l’auront vraiment marqué. Mais en règle générale, les livres, qui ont été lus avant avril, devront être relus avant d’avoir leur critique dans la Bibliothèque. Maintenant quand je lis un livre, ChoupieS fait automatiquement une critique courte publiée sur Booknode et Babélio, puis une critique détaillée destinée au BooKKyûden.

Tiul : C’est du double travail ça !

Lydie : Oui, mais elle s’en sort plutôt bien.

Tiul: Comme quoi elle peut être sérieuse quand elle veut.

Lydie: Oula, tu veux avoir des problèmes ? (rires)

Tiul : (rires) Non c'est bon je vais les éviter, j'en ai assez comme ça.

 

Tiul: Bon, quand tu dis que les livres devront être relus, on parle de combien de livres ?

Lydie : Une bonne centaine, si ce n’est pas plus.

Tiul : Mais c’est titanesque dis-moi ?!

Lydie : Oui, c’est pour cela que je ne peux pas dire quand ils auront une critique. Tu comprends pourquoi je m’axe plus sur la publication des lectures récentes. D’autant que la pile à lire ne cesse d’augmenter. Mais je vais bientôt tester une nouvelle organisation pour mes lectures, qui, je l’espère me permettra non seulement de réduire cette PAL, mais aussi de reprendre les ouvrages à relire.

Tiul : Tu nous feras un point j’espère ?

Lydie : Bien sûr. Tu n’auras qu’à revenir m’interviewer.

Tiul : J’en prends note.

 

Tiul : Il y avait aussi une question sur la présence de deux sections « genres », et des deux sections « Titre » dans la Bibliothèque. Est-ce que tu peux nous en dire plus ? Pourquoi ces doublons ?

Lydie : Très bonne question Tiul. Il ne s’agit pas de réels doublons, puisque ces sections ne se situent pas aux mêmes endroits. Les gens ne cherchent pas les informations de la même manière. J’ai voulu que le Palais offre autant de confort possible à ses visiteurs. Par conséquent, j’ai décidé de mettre en place un tri alphabétique par le Titre de l’œuvre, mais également par genre littéraire. Quand tu accèdes à la Bibliothèque, tu trouves l’intégralité des livres qui la compose qu’ils soient critiqués ou non. Mais il a fallu aussi penser aux personnes qui n’auraient pas envie de perdre leur temps à trouver les livres qui possèdent une critique. Par conséquent, la section « Critiques de ChoupieS » ne regroupe que les ouvrages qui sont critiqués. Il est possible de les retrouver de la même façon que dans la Bibliothèque générale.

Tiul : Donc si je t’ai bien suivi, que l’on soit dans la Bibliothèque ou dans les Critiques de ChoupieS, il est possible de chercher les ouvrages par leur Titre, ou leur genre littéraire. La seule différence, entre les deux sections, est que chez ChoupieS seuls ceux critiqués seront visibles.

Lydie : C’est tout à fait ça Tiul. Les pages d’accueil des sections Titres et Genres sont identiques dans la Bibliothèque, comme chez ChoupieS, c’est pour cela que j’ai ajouté un repère en haut de chacune, pour que les visiteurs sachent exactement où ils se trouvent.

Tiul : Un peu comme sur les plans urbains.

Lydie : Voilà. C’est un peu plus clair j’espère ? C’est évident pour moi, mais pas forcément pour les autres.

Tiul : Moi je trouve ça clair.


Lydie : Hey ! Bois ton chocolat tant qu’il est chaud (rires)!

Tiul : Oui patronne (rires). Hum, il est vraiment bon. On est bien dans ce Palais je trouve. En plus la température commence à monter.

Lydie : (retire son gilet) J’espère pour toi, moi je commence à avoir chaud par contre.

Tiul : (rires) Je t’envie. On continue ?

Lydie : Oui, vas-y.


Tiul : Alors là, ça va être une question un peu plus personnelle.

Lydie : Attention, je ne dévoilerai rien de compromettant, même sous la torture.

Tiul : Ah ouais, même sous la torture ? Je demande à voir ça moi ! (rires)

Lydie : Non, mais c’est bon Tiul, tout de suite, toi. Allez poses ta question. (rires)


Tiul : Comment choisis-tu tes livres ?

Lydie : (ouvre grands les yeux) C’est quoi cette question ?

Tiul : Honnêtement, elle ne vient pas de moi. Elle vient de l’enquiquineur de service, qui savait que cette question te ferait simplement chier (rires)

Lydie : (rires) J’y crois pas. Il m’en veut vraiment.

Tiul : Ça m’en tout l’air. Bon alors ? Comment tu choisis tes livres ?

Lydie : Pfffff... Étant donné que je ne me ferme à aucun genre, c’est assez difficile pour moi de répondre. En règle générale... (rires).

Tiul : Quoi ? C’est si drôle que ça ?

Lydie : Non, en fait c’est compromettant (rires).

Tiul : Ah alors, va-t-il falloir que je te torture pour avoir une réponse ? (rires)

Lydie : Non pitié!! Pas la torture (rires) !!!!

Tiul : N’essaies pas de m’amadouer ça ne marchera pas.

Lydie : Bon d’accord. T’es dur en affaires.

Tiul : Je suis pas un Guerrier de Wälwrath pour rien. Tu sais qu’on n’abandonne jamais.

Lydie : Oui je sais. Alors en général je choisis mes livres en fonction deux choses. La couverture en premier, et le titre.

Tiul : Ah ouais ! C’est quoi ces critères. Sérieux, Lydie. (rires)

Lydie : Oh j’ai honte (rires).

Tiul : Tu peux franchement. Tu t’intéresses même pas à la quatrième de couverture ?

Lydie : Ah non. Je la lis rarement. C’est vrai que quand j’hésite, elle peut motiver ou non mon choix, mais je trouve qu’il faut se méfier des quatrièmes de couvertures. Souvent, quand un livre se retrouve dans le même genre qu’une œuvre qui a connu un gros succès, les éditeurs veulent surfer sur cette vague. Je n’aime pas les livres qui disent « Dans la lignée de Tolkien », ou on en a vu beaucoup aussi « Encore mieux que Cinquante nuances Grey ». Bon ça en même temps c’était pas dur.

Tiul : Waaaaah !!!! Tu vas te faire des ennemis. Attention à ce que tu dis Lydie.

Lydie : Pourquoi ? t’es fan d’Anna et Christian ?

Tiul : (rires) Aucune idée je ne l’ai pas lu. C’est pas vraiment ma tasse de thé.

Lydie : Ta tasse de chocolat tu veux dire (rires) ?

Tiul : Ah t’es en forme là (rires)?!

Lydie : Ouais. Ta bonne humeur est contagieuse Tiul.

Tiul : J’espère bien.


Stellyna : Vous m’entendez ?

Tiul : (surpris) Bah, elle est où ?

Lydie : C’est l’interphone. Oui on t’écoute Stelly.

Stellyna : Tiul, Bahram demande à ce tu reviennes, ils ont besoin de toi.

Tiul : Déjà ?!

Stellyna : Visiblement. Bon moi je retourne travailler. À plus tard.

Tiul : Merci Stelly. Bon le devoir m’appelle.

Lydie : Oh c’est dommage, on commençait tout juste à s’amuser.

Tiul : Ouais et je ne t’ai même pas posé le quart de mes questions.

Lydie : Et ben comme ça, t’es obligé de revenir la semaine prochaine.

Tiul : J’aurais mon chocolat ?

Lydie : Promis, avec une grosse couverture bien chaude, et des gâteaux.

Tiul : Ben si tu me prends par les sentiments, j'suis obligée d’accepter.

Lydie : OUAAAAIIIIS !!! (rires)

 

Tiul : (rires) Avant qu’on ne se quitte, une dernière petite question quand même. Pour revenir à la façon dont tu choisis tes livres, euh…t’as bien dû avoir de grosses surprises parfois ?

Lydie : (rires) Oh que oui. Justement c’était avec Cinquante nuances de Grey. C’était y’a une peu plus de deux ans, juste à la période où j’ai commencé à lire de façon très intensive. J'étais pas du tout au fait de l’actualité littéraire. Je vais à France Loisirs, oui j’y suis forcément membre (rires), et je voulais une nouvelle lecture. J’avais déjà une grosse PAL, mais j’avais pas envie de piocher dedans. Donc, dans le magasin, je regarde autour de moi et je tombe sur Fifty shades. Je trouve la couverture très sympa, touché satiné. Le titre un peu intrigant, et je me dis (fou rire).

Tiul : (rires) Je crains le pire.

Lydie : Tu peux parce que c’est vraiment la honte. Bien sûr je ne lis pas la 4e de couverture. Je ne savais pas de quoi le livre pouvait parler, parce qu’autour de moi, on n’en parlait pas spécialement. Et les infos que je regardais n’étaient pas forcément axées sur la culture, ou alors je faisais vraiment le tri.

Tiul : À cette époque, les livres ne faisaient pas partie de ce qui t’intéressait réellement ?

Lydie : Voilà. Donc en voyant les couvertures des deux premiers tomes, je me dis que ça doit être un bon polor (fou rire).

Tiul : (fou rire) Non, c’est pas vrai ?

Lydie : Si je te promets que c’est ce qui s’est passé. J’achète le premier tome, toute contente. Le soir je commence et lis le premier chapitre. Je me dis en commençant, que la nana est un peu gourde, mais que ça peut être sympa, qu’il peut avoir une bonne intrigue, en plus ça se lit facilement. Alors je m’arrête au premier chapitre. Comme je sais que les deux prochains tomes sont disponibles, je me dis que s’il me plaît et que je n’ai pas la suite immédiatement, ça va pas le faire. Le lendemain je vais acheter (rires) les deux autres tomes. Et quand j’ai repris ma lecture, ben je me suis rendu compte que c’était pas vraiment un polar quoi. (rires)

Tiul : (rires) Hallucinant, donc tu t'es retrouvé avec une série complète, que t'aurais pas forcément achété. Comme quoi ça peut aider de lire les 4e de couverture de temps en temps.

Lydie : Oui et surtout de s’informer sur un bouquin. Mais ça a l'avantage aussi, de faire découvrir de nouvelles choses vers lesquelles on va pas forcément.

 

Tiul : Bon sur ce…Putain j’en chiale de tes bêtises.

Lydie : Tu t’y attendais pas à celle-là ?

Tiul : Ah non, Cinquante nuances de Grey en Polar, je l’avais jamais entendu celle là. Bon j’espère que vous aurez ri autant que moi. Mes obligations professionnelles m’obligent à vous quitter. Mais je reviens la semaine prochaine parmi vous pour continuer cette interview, qui devrait encore nous apporter quelques rires, je pense.

Lydie : Dis que je suis un clown pendant que t’y es ?!

Tiul : T’es un clown. Bon les amis, je dirais à Lydie dans la semaine quand je pourrais revenir. Donc à la semaine prochaine... Lydie, merci de m’avoir si bien reçu.

Lydie : Je t’en prie Tiul, à la semaine prochaine. Rentre bien.

Tiul : Salut, ma belle.

Lydie : (regarde Tiul s’en aller). Ahhhh. Bon alors, il est sympa non ?

J’apprécie beaucoup Tiulsun, il est agréable, et surtout très gentil. Enfin, avec les personnes qu’il aime bien sûr.


Bon et bien, j’espère que vous aurez suffisamment apprécié pour revenir nous voir la semaine prochaine. Je vous fais des bisous et vous dit à bientôt. ^_^

Lydie Interview Éthra Palais Bibliothèque

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.